Actualités Culture > Une Américaine en Cour pour téléchargement illégal















Dictionnaire en ligne  
Définitions Sigles Participez !
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 
Rechercher

Rejoignez-nous sur la page Facebook Dicodunet

Une Américaine en Cour pour téléchargement illégal

 Liens sponsorisés

 Actualités

Voici une compilation des sources d'information sur ce sujet :

RIAA vs Jammie Thomas · Jour 3 du procès pour téléchargement illégal de musique... ()

Si tout se passe comme prévu, les jurés au procès d'une Américaine, accusée de téléchargement illégal sur Internet, pourraient amorcer leurs délibérations dès aujourd'hui. (Canoë)

RIAA vs Jammie Thomas · Jour 2 du procès pour téléchargement illégal de musique... ()

Contrairement à plusieurs autres dans son cas, Mme Thomas a refusé toute discussion dans le but d'en arriver à une entente hors cour avec les grandes maisons de disques qui la poursuivent. (Canoë)

USA : Jammie Thomas (220 000 $ pour téléchargement) fait appel... ()

Jammie Thomas, une américaine de 30 ans, avait refusé un accord à l'amiable avec la RIAA (Recording Industry Association of America). Dans l'immédiat, on peut craindre que ce choix ne soit pas judicieux puisqu'un jury de l'état du Minnesota...

Un juge réduit de plus de 97 % le montant de l'amende de Jammie Thomas... ()

Poursuivie par la RIAA depuis quelques années, Jammie Thomas fut condamnée à verser une amende finale de 1,92 millions de dollars pour avoir partagé illégalement 24 titres sur Kazaa en 2004. Or ces jours-ci, un juge du Minnesota - Michael Davis - a révisé son procès en réduisant la peine à une amende de 54 000 dollars. Reste à savoir si le nouveau montant conviendra aux avocats de la jeune femme ou s'ils vont lui proposer de combattre à nouveau. [Lire la suite]

Jammie Thomas refuse le compromis à 25 000 dollars de la RIAA... ()

Suite de la saga judiciaire de Jammie Thomas, une Américaine poursuivie par la RIAA pour avoir téléchargé des musiques sur Kazaa. Après avoir été condamnée une première fois à une amende de 1,92 millions de dollars, la jeune femme a vu ce montant descendre à 54 000 dollars. Mais alors que la RIAA a proposé un deal de 25 000 dollars pour en finir avec cette histoire, ses avocats ont refusé. [Lire la suite]

USA : près de 2 M$ pour 24 chansons téléchargées... ()

L'amende est très salée pour Jammie Thomas-Rasset qui vient d'être condamnée à 1,92 million de dollars d'amende pour le téléchargement et le partage illégal en 2004 de 24 titres musicaux.

Condamnée à 220.000 dollars d'amende pour téléchargement illégal !... ()

9.250 dollars par chanson, l'addition est salée pour Jammie Thomas. Pour avoir mis en ligne 24 titres sur Kazaa , cette mère célibataire originaire du Minnesota a été condamnée à 200.000 dollars d'amende. Un jugement qui a laissé cette femme de 32 ans en pleurs...

Condamnée à 220.000 dollars d'amende pour téléchargement illégal !... ()

9.250 dollars par chanson, l'addition est salée pour Jammie Thomas. Pour avoir mis en ligne 24 titres sur Kazaa , cette mère célibataire originaire du Minnesota a été condamnée à 200.000 dollars d'amende. Un jugement qui a laissé cette femme de 32 ans en pleurs...

Jammie Thomas fait appel de sa condamnation contre la RIAA... ()

Très lourdement condamnée le mois dernier à payer 1,92 million de dollars pour avoir partagé 24 chansons sur Kazaa, Jammie Thomas a décidé de faire appel. Il y aura donc un troisième procès, puisque le premier qui l'avait condamné en octobre 2007 à 220.000 dollars avait été annulé, donnant lieu à un nouveau procès de première instance. Cette fois, c'est la cour d'appel qui étudiera le cas de cette mère de famille, qui s'était enferrée dans le mensonge contre la RIAA. [Lire la suite]

USA : Amende de 220 000 dollars pour avoir partagé 24 morceaux de musique... ()

La justice américaine vient de frapper pour la première fois, et sans douceur, sur le sujet des téléchargements illégaux. Jammie Thomas, 30 ans, habitant le Minnesota, vient d'être condamnée à payer 220 000 dollars pour avoir partagé 24 morceaux de musique en ligne. Elle est la première parmi plus de 26 000 personnes poursuivie par les firmes musicales à avoir refusé un arrangement après avoir été menacée de poursuites judiciaires par six majors. Elle a refusé un compromis de quelques milliers de dollars d'amendes, et au contraire, a porté son cas devant la cour, arguant avoir été poursuivie par erreur, se démarquant ainsi des autres cas où les usagers poursuivis défendent généralement leur droit à partager des fichiers. Le jury a mis cinq heures à décider que les preuves apportées par les sociétés de musique étaient recevables et démontraient le contraire de la thèse soutenue par Jammie Thomas. Elle a donc été condamnée à verser 9250 dollars pour chacun des 24 morceaux partagés sur internet. Cela aurait pu être pire, et s'appliquer par exemple aux 1702 morceaux trouvés dans un répertoire de son ordinateur, et ainsi atteindre des millions. Universal Press Agency : le Fil d'Actus en Continu, indépendant et différent, peut animer et enrichir votre site Internet. Contactez-nous au 0820 821 453

Soutenir Jammie Thomas en pull ou en string... ()

En étant la première femme à arriver devant les tribunaux face à la RIAA, Jammie Thomas devint le symbole de toute une lutte... [Lire la suite]

USA : Amende de 220 000 dollars pour avoir partagé 24 morceaux de musique... ()

La justice américaine vient de frapper pour la première fois, et sans douceur, sur le sujet des téléchargements illégaux. Jammie Thomas, 30 ans, habitant le Minnesota, vient d'être condamnée à payer 220 000 dollars pour avoir partagé 24 morceaux de musique en ligne. Elle est la première parmi plus de 26 000 personnes poursuivie par les firmes musicales à avoir refusé un arrangement après avoir été menacée de poursuites judiciaires par six majors. Elle a refusé un compromis de quelques milliers de dollars d'amendes, et au contraire, a porté son cas devant la cour, arguant avoir été poursuivie par erreur, se démarquant ainsi des autres cas où les usagers poursuivis défendent généralement leur droit à partager des fichiers. Le jury a mis cinq heures à décider que les preuves apportées par les sociétés de musique étaient recevables et démontraient le contraire de la thèse soutenue par Jammie Thomas. Elle a donc été condamnée à verser 9250 dollars pour chacun des 24 morceaux partagés sur internet. Cela aurait pu être pire, et s'appliquer par exemple aux 1702 morceaux trouvés dans un répertoire de son ordinateur, et ainsi atteindre des millions. France Matin, toute l'information francophone en continu, autrement, différemment peut être intégré au sein de votre Intranet - contactez nous au 0820 821 453

Jammie Thomas lance une collecte de fonds pour contrer la RIAA... ()

"Une femme sur MySpace m'a suggéré d'ouvrir un site Web et soutenir ma cause" explique Jammie Thomas sur cette... [Lire la suite]

 Autres actualités


Formation au referencement
Formation au référencement par les spécialistes en référencement de Ranking Metrics : conférence le matin, atelier pratique l'après-midi.

Formation au referencement