Actualités Culture > Matignon peu enclin à soutenir Albanel















Dictionnaire en ligne  
Définitions Sigles Participez !
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 
Rechercher

Rejoignez-nous sur la page Facebook Dicodunet

Matignon peu enclin à soutenir Albanel

 Liens sponsorisés

 Actualités

Voici une compilation des sources d'information sur ce sujet :

Matignon peu enclin à soutenir Albanel... ()

La proposition du ministre de la Culture de créer une taxe hôtelière pour restaurer les monuments historiques ne fait pas recette.

[3] Sauver les monuments en taxant l'hôtellerie de luxe... ()

Une taxe sur l'hôtellerie de luxe, telle pourrait être, selon Le Figaro, la solution adoptée par le ministère de la Culture pour financer la restauration des monuments historiques. « Les moyens budgétaires actuels ne permettent pas de transmettre dans un bon état de conservation notre patrimoine aux générations futures », souligne Christine Albanel, ministre de la Culture dans un...Date de publication : Lundi 21 janvier 2008 à 12:23

Taxe sur les nuits d'hôtels : Chatel tacle Albanel... ()

Le secrétaire d'Etat au Tourisme s'élève contre l'idée de la ministre de la Culture de taxer l'hôtellerie pour restaurer le patrimoine français.

Albanel veut protéger les tombes de la famille de Victor Hugo à Villequier... ()

Christine Albanel, ministre de la Culture et de la Communication, va inscrire les tombes de la famille de Victor Hugo à Villequier (Seine-Maritime) au titre des monuments historiques afin de les protéger, a-t-elle annoncé mercredi dans un communiqué.

Copie privée : Christine Albanel veut imposer la taxe à Bruxelles... ()

Menacée à Bruxelles, la copie privée se défend. La ministre de la Culture Christine Albanel a promis aux professionnels de la culture de défendre la taxe pour copie privée devant la commission européenne. Mais sur quelle réalité s'appuie cette taxe particulièrement impopulaire auprès des consommateurs qui ne lui trouvent plus aucune légitimité ? [Lire la suite]

La recette de Borloo : taxe, taxe et taxe !... ()

Après le bonus-malus écologique sur les voitures, le bonus-malus écologique sur des produits de grande consommation, le gouvernement s'apprêterait à créer une taxe sur les produits en plastique jetables, dite "taxe pique-nique" ! Selon le Journal du Dimanche, Jean-Louis Borloo envisagerait de taxer à hauteur de 20% le prix des sacs en... Lire La recette de Borloo : taxe, taxe et taxe !

Zoom sur la Loi Monuments Historiques... ()

Cette loi ne date pas d'hier. Votée en décembre 1913, elle est toujours d'actualité et propose, aux propriétaires de biens inscrits à l'Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques (ISMH), la possibilité d'une déduction du montant des pertes financières générées par ce bien. Pour pouvoir profiter des avantages de défiscalisation liés à la Loi Monuments Historiques de 1913, il est essentiel d'acquérir un bien classé ou inscrit aux monuments historiques. Par ailleurs, le propriétaire aura le droit de réaliser des travaux uniquement sous la tutelle et la supervision de l'architecte des Bâtiments de France!

L'Etat ne respecte pas la loi de 1905... ()

Il manque près de cent millions d'euros pour les Monuments historiques dans le budget 2008 du ministère de la Culture. Christine Albanel l'a reconnu lors de son audition mardi par la commission des affaires culturelles : avec 304 M? consacrés...

Dans les coulisses des monuments historiques... ()

EN IMAGES - Les plus belles bâtisses font déjà l'objet d'une attention particulière de l'Etat. Aujourd'hui, ce sont principalement les biens du 20ème siècle qui sont protégés au titre des monuments historiques. » PRATIQUE - Testez en ligne les avantages fiscaux des Monuments Historiques

L'entretien des Monuments historiques en manque de financement... ()

Le compte n'y est pas. Il manque près de cent millions d'euros pour les Monuments historiques dans le budget 2008 du ministère de la Culture...

Angola: Appui de l'Unesco pour l'identification des sites et monuments historiques en Angola... ()

Des experts de l'Organisation des Nations Unies pour l'Education, Science et Culture (Unesco) sont attendus prochainement en Angola pour aider le Gouvernement angolais à classifier les monuments et sites historiques pouvant être considérés comme un patrimoine de l'humanité.

Christine Albanel contre l'idée d'une licence globale... ()

La proposition de la commission Attali ne trouve pas grâce aux yeux de la ministre la Communication et de la Culture. Christine Albanel rejette en bloc l'idée d'une licence globale.

A qui profite la niche des monuments historiques ?... ()

Entre les emplois générés par la rénovation du bâti et l'activité touristique, les retombées indirectes du dispositif fiscal des monuments historiques pour la collectivité atteignent 92 millions d'euros.

Taxe télé : «pas plus de 1%»... ()

La ministre de la Culture Christine Albanel s'engage à ce que la taxation sur les télés et ordinateurs pour financer l'audiovisuel public reste «infinitésimale».

Défiscalisation : Malraux ou monuments historiques ?... ()

Ces deux régimes fiscaux offrent une fiscalité intéressante, mais lequel choisir ?D'un côté le «Malraux», de l'autre les monuments historiques. Ces deux régimes fiscaux permettent de défiscaliser le montant des travaux entrepris dans des logements classés. Le premier vise à restaurer des immeubles situés en zones protégées. Si le projet de loi de Finances 2009 est adopté en l'état, dès le 1er janvier 2009 les dépenses affectées à la rénovation des bâtiments seront déductibles de l'impôt sur le revenu dans la limite de 140 000 euros. Et ce, si «l'immeuble est situé dans un secteur sauvegardé», souligne le projet de loi de finances 2009. Les propriétaires ont également l'obligation de louer le logement pour une durée minimale de six ans. Le second est un dispositif bien connu des amateurs de vieilles pierres. Le monument historique a permis de restaurer grand nombre de biens décrépis. Contrairement au Malraux, ce régime ne devrait pas être plafonné. Les travaux resteront donc entièrement déductibles de l'impôt sur le revenu, comme les intérêts d'emprunts et les déficits fonciers. Les propriétaires de monuments historiques doivent en contrepartie réaliser les travaux sous la direction d'un architecte des bâtiments de France pour rester fidèle à l'esprit du bien. La durée de location est plus courte pour les monuments historiques : 3 ans contre 6 ans en dispositif Malraux. Lequel choisir ? Entre ces deux régimes, le choix est avant tout lié au profil du client. S'il n'a pas ...

 Autres actualités


Formation referencement Google
Formation au référencement par les spécialistes en référencement de Ranking Metrics : conférence le matin, atelier pratique l'après-midi.

Formation referencement Google