Actualités Economie > Mieux relier les ports et les transports















Dictionnaire en ligne  
Définitions Sigles Participez !
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 
Rechercher

Rejoignez-nous sur la page Facebook Dicodunet

Mieux relier les ports et les transports

 Liens sponsorisés

 Actualités

Voici une compilation des sources d'information sur ce sujet :

Mieux relier les ports et les transports... ()

Notre pays doit réaliser de nouveaux efforts en matière d'infrastructures pour être compétitif, a indiqué Rudi Thomaes, administrateur délégué de la Fédération des entreprises de Belgique (FEB).

La crise politique porte préjudice au pays... ()

La crise politique que connaît la Belgique fait subir un préjudice économique irrécupérable au pays, selon l'administrateur délégué de la Fédération des entreprises de Belgique (FEB), Rudi Thomaes. Il pense également que les mesures qui n'ont pas été prises ces derniers mois sont dommageables pour l'économie. M. Thomaes déplore tout d'abord l'échec de la mission du formateur Yves Leterme alors... [[ Pour consulter la suite de l'article et accéder aux compléments d'info en vidéo et aux infographies, cliquez sur le titre ]]

'Un an de perdu pour le budget', dit le FEB... ()

L'administrateur-délégué de la Fédération des entreprises de Belgique (FEB), Rudi Thomaes, fait le bilan, ce lundi dans La Libre Belgique, de la crise politique belge. Selon lui, l'année 2007 a été une année perdue pour la lutte contre le vieillissement de la population. En avril, le Conseil supérieur des Finances avait recommandé de dégager, en 2007, un surplus budgétaire de 0,3 pc du Produit Intérieur Brut (PIB). On a raté ce premier pas, puisqu'au lieu de cela, l'année se solde par un déficit de 0,3 pc. C'est d'autant plus regrettable que l'année 2007 était un grand cru. On a enregistré une croissance économique de 2,6 pc et de nombreux emplois ont été créés. On avait l'opportunité d'atteindre l'objectif, explique Rudi Thomaes. L'administrateur-délégué prie le gouvernement de dégager un surplus budgétaire sérieux en 2008, un surplus qui atteindrait un résultat aussi proche que possible du chiffre de 0,5 pc du PIB, objectif qui a été communiqué à l'Europe.

La crise politique porte préjudice au pays... ()

La crise politique que connaît la Belgique fait subir un préjudice économique irrécupérable au pays, selon l'administrateur délégué de la Fédération des entreprises de Belgique (FEB), Rudi Thomaes. Il pense également que les mesures qui n'ont pas été prises ces derniers mois sont dommageables pour l'économie. M. Thomaes déplore tout d'abord l'échec de la mission du formateur Yves Leterme alors qu'un espoir était né lundi dernier. En termes économiques, il constate que la perte de temps de ces derniers mois a été dommageable pour le budget du pays. La Belgique va en effet terminer l'année sur un déficit budgétaire alors qu'il fallait arriver à un surplus de 0,3% du PIB (produit intérieur brut). 2007 est une année perdue pour le projet de solidarité intergénérationnelle, indique-t-il. Au rythme où vont les négociations, M. Thomaes craint que l'année 2008 soit également perdue. Il rappelle que l'objectif pour 2008 est un surplus de 0,5% du PIB. Si nous perdons deux années budgétaires, cela est irrécupérable, a-t-il expliqué.

Les patrons veulent un "ministre de l'efficacité publique"... ()

Vu la lourdeur des charges administratives liées aux obligations statistiques des entreprises, le prochain gouvernement devrait se doter "d'un véritable ministre de l'efficacité publique", a fait savoir jeudi Rudi Thomaes, administrateur délégué de la Fédération des Entreprises de Belgique (FEB).

FEB : "A quoi bon bloquer les rues ?"... ()

"Personne n'a de solution miracle pour satisfaire toutes les parties, et les négociations relatives à l'accord interprofessionnel 2009-2010 seront historiquement difficiles. Il vaut mieux dialoguer que bloquer les rues et l'économie", a affirmé mardi Rudi Thomaes, administrateur délégué de la Fédération des entreprises de Belgique.

'Un an de perdu pour le budget', dit le FEB... ()

L'administrateur-délégué de la Fédération des entreprises de Belgique (FEB), Rudi Thomaes, fait le bilan, ce lundi dans La Libre Belgique, de la crise politique belge. Selon lui, l'année 2007 a été une année perdue pour la lutte contre le vieillissement de la population. En avril, le Conseil supérieur des Finances avait recommandé de dégager, en 2007, un surplus budgétaire de 0,3 pc du... [[ Pour consulter la suite de l'article et accéder aux compléments d'info en vidéo et aux infographies, cliquez sur le titre ]]

Les nuages s'accumulent au-dessus de l'économie belge... ()

2008 pourrait devenir une année où l'attractivité de l'économie belge, et surtout son industrie, aura reçu une claque historique, avertit Rudi Thomaes, administrateur délégué de la Fédération des entreprises de Belgique (FEB), dans une interview aux quotidiens L'Echo et La Libre Belgique de vendredi. M. Thomaes évoque une situation de croissance faible. On n'évitera pas des restructurations importantes et des faillites, prévient-il. Le patron des patrons constate que les budgets liés aux... [[ Pour consulter la suite de l'article et accéder aux compléments d'info en vidéo et aux infographies, cliquez sur le titre ]]

Les entreprises belges très sensibles au prix du pétrole... ()

Alors que le prix du pétrole a atteint les 100 dollars le baril en ce début d'année, l'administrateur délégué de la FEB, Rudi Thomaes, s'inquiète des conséquences que cela pourrait avoir sur les entreprises belges qui sont, selon lui, plus vulnérables que celles de nos voisins. C'est ce que rapporte vendredi le journal L'Echo.Quand on compare avec nos voisins, on remarque que la Belgique est composée à 40% d'industries à haute intensité énergétique. A titre comparatif, l'industrie intensive en énergie représente 30% en France et également 30% de moyenne pour l'Union européenne. La conséquence d'un pétrole cher va donc avoir un impact direct sur les coûts de production, affirme le patron des patrons.L'administrateur délégué de la FEB pointe encore le nombre extraordinaire de voitures de sociétés en Belgique et affirme que cela va forcément se chiffrer.Enfin, il évoque encore le système d'indexation automatique des salaires en Belgique, un mécanisme unique en Europe qui ne plaide pas en faveur de nos entreprises.

Des entreprises réclament un nouveau traité sur le climat... ()

Quelque 150 entreprises, dont Umicore et Fortis, réclament, à la veille de la conférence sur le climat qui s'ouvre lundi à Bali, un nouvel accord sur le climat, écrivent samedi les quotidiens De Tijd et De Morgen. L'appel de Bali a été lancé à l'initiative du prince Charles. Son organisation Corporate Leaders Group on Climate Change rassemble 150 entreprises en Europe, aux Etats-Unis, en Chine et en Australie. Leur déclaration a été publiée dans le quotidien britannique Financial Times. Aborder le changement climatique est une stratégie de croissance, peut-on lire. D'autres entreprises comme Nokia, Nike, Pirelli, British Airways, Shell, Philipps, The Body Shop, Coca-Cola, Johnson&Johnson et Unilever ont également signé cet appel. Toutes ces sociétés insistent sur la nécessité d'un cadre légal qui les inciterait à investir dans des technologies écologiques. L'appel de Bali est toutefois en contradiction flagrante avec des déclarations récentes d'entreprises en Belgique, note De Morgen. La Fédération des entreprises de Belgique (FEB) conteste qu'une politique ambitieuse sur le climat soit compatible avec davantage de croissance et d'emplois, affirme son administrateur-délégué Rudi Thomaes. Il réclame qu'un effort supplémentaire soit demandé au secteur du transport et aux familles, sinon des emplois risquent de disparaître dans le secteur industriel.

La FEB veut se battre pour l'emploi... ()

Le patron des patrons belges, Rudi Thomaes, plaide vendredi dans des entretiens accordés à plusieurs journaux pour des réductions de coûts de 5 milliards dans les administrations publiques et une révision à la baisse de la norme de croissance des soins de santé dans le cadre de la lutte contre le déficit budgétaire. L'administrateur délégué de la Fédération des entreprises de Belgique s'oppose par contre à une hausse de la fiscalité dans un pays qu'il dit déjà surfiscalisé, hormis la mise en…Article original publié sur RTL info.be | Si vous lisez cet article dans son intégralité sur un autre site que RTLinfo.be c'est qu'il a été reproduit illégalement et sans autorisation. Merci de le signaler à la rédaction en cliquant ici | © RTL Digital - 2008

La fin des parachutes dorés ?... ()

La fédération des entreprises technologiques Agoria estime qu'il faut mettre fin à l'octroi des parachutes dorés que reçoivent certains patrons d'entreprises en cas de départ. L'administrateur délégué de la fédération, Paul Soete, plaide pour [...]

Axa Belgique veut réaliser «une fusion exemplaire»... ()

Les licenciements collectifs ne font pas partie de la tradition d'Axa. C'est ce qu'a rappelé hier à Bruxelles Freddy Bouckaert, l'administrateur délégué d'Axa Belgique. Au cours d'une conférence de presse, il a apporté quelques précisions sur l'impact qu'aura, en Belgique et en Europe du Nord, le rachat par Axa de la compagnie d'assurance suisse Winterthur, annoncé mercredi.

Déficit: La Belgique doit réaliser de nouveaux efforts... ()

Les ministres des Finances de l'Union européenne demanderont mercredi à la Belgique de décider d'ici juin 2010 de nouveaux efforts budgétaires, en sorte de ramener le déficit public sous la barre des 3% du PIB en 2012.

La crise jusqu'à l'automne 2010... ()

La reprise de l'activité économique normale en Belgique aura lieu au second semestre 2010, a prédit samedi Rudi Thomaes, patron de la FEB, dans un journal flamand.

 Autres actualités


Formation au referencement Google
Formation au référencement par les spécialistes en référencement de Ranking Metrics : conférence le matin, atelier pratique l'après-midi.

Formation au referencement Google