Actualités Economie > Areva tient sa revanche en Chine















Dictionnaire en ligne  
Définitions Sigles Participez !
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 
Rechercher

Rejoignez-nous sur la page Facebook Dicodunet

Areva tient sa revanche en Chine

 Liens sponsorisés

 Actualités

Voici une compilation des sources d'information sur ce sujet :

Areva tient sa revanche en Chine... ()

Le groupe nucléaire français aurait signé un accord avec un des principaux électriciens chinois pour la fabrication de 2 réacteurs EPR dits de troisième génération. L'action Areva grimpait de 2,2% jeudi à Paris.

Areva dérape en bourse après la perte du contrat chinois... ()

Le titre action du groupe nucléaire public Areva chutait lundi matin, le groupe ayant été devancé par son concurrent américain Westinghouse pour la construction de quatre réacteurs nucléaires de troisième génération en Chine. Dans ...

Congo-Kinshasa: Areva signe le contrat du siècle en Chine... ()

La bonne nouvelle est confirmée. Six mois après la signature d'un protocole d'accord, Areva et l'électricien chinois CGNPC (China Guangdong Nuclear Power Corp.) ont ratifié le contrat portant sur la livraison de deux réacteurs de troisième génération EPR. Pour le groupe français leader mondial du nucléaire, il s'agit du plus gros contrat jamais signé depuis la naissance du groupe. Même si aucun montant ne circule officiellement, il faut savoir que le coût du seul prototype EPR en cours de construction en Finlande s'élève à environ 3 milliards d'euros. Les deux centrales EPR vendues à la Chine seront implantées à Yangjiang, dans le Guangdong. CGNPC, l'un des principaux électriciens chinois, va ainsi se doter de 3 200 mégawatts supplémentaires, une étape importante dans le cadre de son plan de développement électronucléaire. Le contrat, qui couvre également un certain nombre de services (à commencer par le combustible), court sur plus de vingt ans. Ce succès pourrait aussi bénéficier à EDF, car CNGPC souhaite s'appuyer sur le retour d'expérience de Flamanville (dont EDF est le maître d'oeuvre) pour développer son parc.

Nucléaire : Areva décroche enfin son grand contrat chinois... ()

En plus de la vente de deux EPR, un partenariat de long terme se dessine entre le groupe nucléaire français et son client chinois, CGNPC. Une société commune d'ingénierie va voir le jour et Areva s'engage à fournir le combustible nécessaire au fonctionnement des deux futurs réacteurs jusqu'en 2026.

Inde: Areva dépose une offre pour la construction de 2 réacteurs EPR... ()

Areva a déposé jeudi une offre auprès de l'électricien indien NPCIL pour l'étude et la réalisation de deux centrales nucléaires de 3e génération EPR, a annoncé vendredi le groupe nucléaire dans un communiqué. AREVA

E.ON choisit l'EPR d'Areva pour ses projets de centrales au Royaume-Uni... ()

Le groupe allemand d'énergie EON a choisi l'EPR, réacteur nucléaire de troisième génération du français Areva, comme technologie exclusive pour ses projets de réacteurs au Royaume-Uni, a annoncé Areva mercredi dans un communiqué.Selon les termes de cet accord par ailleurs, les deux groupes...

Areva va proposer 2 EPR à l'Afrique du Sud avec Bouygues et EDF... ()

Areva va proposer deux réacteurs nucléaires de troisième génération EPR à l'Afrique du Sud, en consortium avec le groupe de BTP Bouygues et EDF, a annoncé hier le groupe nucléaire français. Areva « sera leader du consortium », qui comprendra également une société sud-africaine d'ingénierie et de...

Polémique autour de la vente de réacteurs EPR à la Chine par Areva... ()

Annoncé jeudi, le contrat d'Areva en Chine pour deux réacteurs EPR semble mal parti. La signature de la lettre d'intention avec le partenaire chinois CGNPC (China Guangdong Nuclear Power Corp), prévue pour mardi, a ...

Polémique autour de la vente de réacteurs EPR à la Chine par Areva... ()

Annoncé jeudi, le contrat d'Areva en Chine pour deux réacteurs EPR semble mal parti. La signature de la lettre d'intention avec le partenaire chinois CGNPC (China Guangdong Nuclear Power Corp), prévue pour mardi, a ...

L'atout nucléaire de la France... ()

C'est un très beau succès qu'Areva vient de remporter en Chine en vendant deux réacteurs nucléaires EPR de nouvelle génération et leur combustible, un contrat déjà qualifié d'« historique » au regard de son montant de 8 milliards d'euros. Et même si Areva a dû « casser les prix » pour conclure, on...

Areva laisse filer le « contrat du siècle » en Chine... ()

Areva était en lice avec Westinghouse pour doter la Chine de quatre réacteurs nucléaires de troisième génération. Or, d'après Les Echos, le groupe français aurait perdu la partie pour ne s'être pas plié intégralement aux ...

Areva va vendre 18 pompes à l'électricien chinois CNPEC pour 100 millions d'euros... ()

Areva va vendre dix-huit pompes destinées aux circuits de réacteurs nucléaires à l'électricien chinois CNPEC pour 100 millions d'euros, a annoncé jeudi le groupe nucléaire français.Une autre commande de même type pourrait compléter prochainement cette vente, a précisé Areva dans un communiqué.La...

Nucléaire : Areva en passe de décrocher son grand contrat chinois... ()

La vente de deux réacteurs EPR par le groupe français à la Chine, en discussion depuis des mois, semble en passe d'aboutir. La ministre de l'Economie, Christine Lagarde, et la patronne d'Areva, Anne Lauvergeon, doivent se rendre mardi prochain à Pékin pour signer une lettre d'intention. Un très joli lot de consolation, après le contrat remporté par Westinghouse en décembre.

Areva en passe de décrocher le plus gros contrat de son histoire en Chine... ()

Le groupe nucléaire français Areva est sur le point de remporter en Chine le plus gros contrat de son histoire, avec deux réacteurs nucléaires de troisième génération EPR, plus d'un an après un revers dans ce pays face à l'américain Westinghouse.La France et la Chine concluront mardi à Pékin un accord pour la construction en Chine de deux réacteurs EPR fabriqués par Areva, a-t-on appris jeudi matin de sources concordantes.La ministre de l'Economie, Christine Lagarde, se rendra pour l'occasion à Pékin, où une lettre d'intention sera signée. Des discussions étaient toujours en cours jeudi sur certains éléments du contrat et pour savoir si le document serait paraphé par les groupes industriels ou les représentants gouvernementaux.Il s'agit d'un accord entre Areva et son partenaire chinois CGNPC (China Guangdong Nuclear Power Corp.) pour la construction de deux réacteurs à eau sous pression (European Pressurised water Reactor), plus puissants (1.600 mégawatts chacun) que les réacteurs construits dans les années 80.Le contrat pourrait approcher les 6 milliards d'euros, sachant que le coût d'un EPR est évalué à environ trois milliards d'euros.EDF, sur les rangs pour exploiter ces réacteurs, ne signera pas cette lettre mais pourrait conclure un accord par la suite, en tant qu'investisseur ou exploitant, selon ces deux sources.Areva et EDF, interrogés jeudi matin par l'AFP, se sont refusés à tout commentaire.Areva était, début février, en discussions avancées avec Pékin sur ce dossie...

Nucléaire civil - Siemens-Areva : les raisons d'un divorce... ()

Le géant allemand s'apprête à céder ses 34% d'Areva NP, la filiale de réacteurs nucléaires du groupe dirigé par Anne Lauvergeon. Tentative d'explication.

 Autres actualités


Formation referencement
Formation au référencement par les spécialistes en référencement de Ranking Metrics : conférence le matin, atelier pratique l'après-midi.

Formation referencement