Actualités Economie > Pas de noms de domaine spéciaux pour les sites pornos















Dictionnaire en ligne  
Définitions Sigles Participez !
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 
Rechercher

Rejoignez-nous sur la page Facebook Dicodunet

Pas de noms de domaine spéciaux pour les sites pornos

 Liens sponsorisés

 Actualités

Voici une compilation des sources d'information sur ce sujet :

Pas de noms de domaine spéciaux pour les sites pornos... ()

Les sites pornographiques n'auront pas droit à leur extension de nom de domaine spécifique. Après sept ans de tergiversations, et pour la troisième fois, l'Icann a rejeté l'idée de créer un « .xxx ». Le régulateur ...

Pas d'extension ".xxx" pour les sites pornographiques... ()

L'ICANN a fini par trancher. Six ans après le début des discussions, l'organisme chargé de la gestion des noms de domaine a rejeté la création du « .xxx » destiné aux sites pornographiques. Les partisans de ce ...

Bruxelles dénonce l'interventionnisme américain au sein de l'Icann... ()

La Commission européenne juge sévèrement la décision de l’Icann, le gestionnaire des noms de domaine internet, de ne pas créer une extension .xxx réservée aux contenus pornographiques.

nom de domaine - Les sites pour adultes font une croix sur le « .xxx »... ()

L'Icann a rejeté le projet de noms de domaine portant l'extension .xxx, proposés pour les sites pornographiques. Selon Bruxelles, la décision a été dictée par le gouvernement américain.

.xxx : le sexe et le porno ont désormais leur domaine... ()

L'Icann, l'organisme chargé de la gestion des noms de domaine, a donné son autorisation à la mise en place de l'extension .xxx pour les sites dont le thème est le sexe et le porno. Le but d'une telle extension est de permettre une identification plus rapide des sites pour adultes. En effet, une extension .xxx permet un filtrage immédiat, et notamment une plus grande efficacité des logiciels de protection de l'enfance. Les sites pornographiques devraient pouvoir profiter de l'extension .xxx (...)

Noms de domaine: l'Icann plus très chaud sur le ".xxx"... ()

Le dossier, très sensible, des extensions pour sites pornographiques embarrasse l'organisme de gestion des noms de domaine, qui repousse jusqu'à nouvel ordre son étude. Sous la pression commune de Bruxelles et Washington?

Internet: bientôt des noms de domaine à l'infini et dans toutes les langues... ()

Créer l'extension d'adresse web de son choix comme .amour ou .paris, déposer des noms de domaine en chinois ou en arabe: l'Icann, le gestionnaire américain de l'internet, veut donner cette possibilité à tous les internautes, une libéralisation qui soulève de nombreuses questions.

L'extension de noms de domaine .me ouverte à tous... ()

L’extension de noms de domaine .me, jusqu’à présent réservée au Monténégro, est ouverte à tous depuis la fin de la semaine dernière. Son ouverture fait suite à une récente décision de l’ICANN d’assouplir [...] Lire la suite sur : Clubic.com Url de l’article : L’extension de noms de domaine .me ouverte à tous.

Noms de domaine: l'avenir du ".xxx" en suspens... ()

Après le veto du gouvernement américain à la création de l'extension .xxx pour les sites pornographiques, la société chargée de sa gestion accepte de repousser son entrée en vigueur. L'Icann, qui l'avait validée, ne s'est pas encore prononcé.

Les sites porno auront leur nom de domaine... ()

L’ICANN revient sur ses positions. Après l’avoir refusée en 2000, l’organisation responsables des noms de domaines sur Internet a validé la création de l’extension .xxx. Dès la fin de cette année, les sites pornographiques ...

noms de domaine - Toujours pas de .xxx pour les sites pour adultes... ()

Réunis à Lisbonne, les membres de l'Icann, l'organisation qui supervise la gestion des noms de domaines Internet, ont une nouvelle fois rejeté la création d'une extension en .xxx.

L'Icann écoute les inquiétudes formulées autour de l'extension des noms de domaine génériques... ()

Pour répondre aux commentaires suscités par son projet de créer et de vendre de nouveaux noms de domaine génériques -gTLD, l'Icann (Internet Corporation for Assigned Names and Numbers) vient de modifier son calendrier sur ce dossier. Mercredi dernier, 18 février, le régulateur d'Internet a ainsi publié un document de 154 pages, détaillant et analysant les centaines de commentaires qu'il a reçus à ce propos : «New gTLD draft applicant guidebook : Analysis of public comment». Parmi les ouvertures prévues figurent l'arrivée d'autres caractères, chinois, par exemple, ainsi que la possibilité, sous réserve d'acceptation des dossiers, de créer des extensions géographiques, sur les noms de ville par exemple, ou thématiques (une communauté, un marché, une catégorie, un sport...). Parmi les appréhensions formulées autour de cette possible multiplication des TLD, plusieurs entreprises ont mis en évidence qu'il leur faudrait, si l'Icann poursuivait son projet sur les mêmes bases, enregistrer des douzaines d'adresses supplémentaires dans chaque nouveau gTLD pour protéger leur marque. Ces sociétés pourraient également se voir contraintes d'acheter leur propre gTLD, par exemple .apple ou .ibm, ce qui représenterait à chaque fois une dépense de 185 000 dollars (environ 146 000 euros), montant demandé par l'Icann pour déposer un dossier de nom de domaine personnalisé, sans compter les coûts annuels associés. ...

Noms de domaine : l'alphabet latin perd son exclusivité... ()

En fin de semaine, l'ICANN va autoriser les noms de domaine utilisant des caractères autres que ceux de l'alphabet latin jusque dans leur extension.

ICANN : des noms de domaine entièrement internationalisés... ()

L' ICANN teste les noms de domaine internationalisés jusqu'au suffixe pour 11 langues disponibles.

 Autres actualités


Formation referencement
Formation au référencement par les spécialistes en référencement de Ranking Metrics : conférence le matin, atelier pratique l'après-midi.

Formation referencement