Actualités Economie > L'exposition aux nanoparticules potentiellement dangereuse pour la santé















Dictionnaire en ligne  
Définitions Sigles Participez !
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 
Rechercher

Rejoignez-nous sur la page Facebook Dicodunet

L'exposition aux nanoparticules potentiellement dangereuse pour la santé

 Liens sponsorisés

 Actualités

Voici une compilation des sources d'information sur ce sujet :

L'exposition aux nanoparticules potentiellement dangereuse pour la santé... ()

Or, selon une étude de l'Institut national de recherche et de sécurité (INRS), les nanoparticules pénètrent mieux dans les poumons, les microfissures de la peau et probablement dans le cerveau que les particules plus grosses . Lorsque leur taille descend en dessous de 20 millionièmes de millimètre (20 nanomètres), les nanoparticules qui se déposent dans l'ensemble du système respiratoire ne sont plus digérées par les cellules macrophages qui nettoient les poumons. En dehors des poumons, les experts de l'INRS ont aussi constaté un passage probable de certaines particules au cerveau par le nerf olfactif ou le nerf trijumeau au niveau du nez. L'INRS appelle donc à une prévention accrue sur le lieu de travail. Des chercheurs américains ont de leur côté émis l'hypothèse d'u...

L\'exposition aux nanoparticules potentiellement dangereuse pour la santé... ()

Or, selon une étude de l'Institut national de recherche et de sécurité (INRS), les nanoparticules pénètrent mieux dans les poumons, les microfissures de la peau et probablement dans le cerveau que les particules plus grosses . Lorsque leur taille descend en dessous de 20 millionièmes de millimètre (20 nanomètres), les nanoparticules qui se déposent dans l'ensemble du système respiratoire ne sont plus digérées par les cellules macrophages qui nettoient les poumons. En dehors des poumons, les experts de l'INRS ont aussi constaté un passage probable de certaines particules au cerveau par le nerf olfactif ou le nerf trijumeau au niveau du nez. L'INRS appelle donc à une prévention accrue sur le lieu de travail. Des chercheurs américains ont de leur côté émis l'hypothèse d'une corrélation entre l'inhalation de ces particules ultra-fines et le développement de la maladie d'Alzheimer. Universal Press Agency : le Fil d'Actus en Continu, indépendant et différent, peut animer et enrichir votre site Internet. Contactez-nous au 0820 821 453

L'exposition aux nanoparticules potentiellement dangereuse pour la santé... ()

Ces particules des milliers de fois plus fines qu'un cheveu pénètrent mieux dans les poumons, les microfissures de la peau et probablement dans le cerveau que les particules plus grosses, selon une étude d'un institut français sur la santé au travail, qui recommande des précautions accrues. Certaines particules ultra-fines peuvent être plus dangereuses que des particules plus grosses de la même matière et ont des propriétés spécifiques encore mal connues, a souligné mardi Benoît Hervé-Bazin, de l'Institut national de recherche et de sécurité (INRS). Lorsque leur taille descend en dessous de 20 millionièmes de millimètre (20 nanomètres), les nanoparticules qui se déposent dans le système respiratoire, ne sont plus digérées par les cellules macrophages qui nettoient les poumons. Assemblages de quelques centaines ou milliers d'atomes encore largement expérimentaux, les nanoparticules ont déjà des applications dans la cosmétique, le domaine médical (nano-implants, nanodétection, destruction de tumeurs) et l'industrie (automobile, électronique, chimie et matériaux). Les experts de l'INRS ont aussi constaté un passage probable de certaines particules au cerveau par le nerf olfactif ou le nerf trijumeau au niveau du nez.

L'exposition aux nanoparticules potentiellement dangereuse pour la santé... ()

Les nanoparticules pénètrent mieux dans les poumons, les microfissures de la peau et probablement dans le cerveau que les particules plus grosses, selon une étude de l'Institut national de recherche et de sécurité (INRS) qui appelle à une prévention accrue sur le lieu de travail.Certaines particules ultra-fines peuvent être plus dangereuses que des particules plus grosses de la même matière et ont des propriétés spécifiques encore mal connues, a souligné mardi Benoît Hervé-Bazin, en présentant à la presse les résultats de ces travaux.Lorsque leur taille descend en dessous de 20 millionièmes de millimètre (20 nanomètres), les nanoparticules qui se déposent dans l'ensemble du système respiratoire ne sont plus digérées par les cellules macrophages qui nettoient les poumons.Assemblages de quelques centaines ou milliers d'atomes encore largement expérimentaux, les nanoparticules commencent à avoir des applications dans la cosmétique, le domaine médical (nano-im...

L'exposition aux nanoparticules potentiellement dangereuse pour la santé... ()

Les nanoparticules pénètrent mieux dans les poumons, les microfissures de la peau et probablement dans le cerveau que les particules plus grosses, selon une étude de l'Institut national de recherche et de sécurité (INRS) qui appelle à une prévention accrue sur le lieu de travail.

 Autres actualités


Formation au referencement
Formation au référencement par les spécialistes en référencement de Ranking Metrics : conférence le matin, atelier pratique l'après-midi.

Formation au referencement