Actualités Economie > Service minimum : le choix des maires















Dictionnaire en ligne  
Définitions Sigles Participez !
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 
Rechercher

Rejoignez-nous sur la page Facebook Dicodunet

Service minimum : le choix des maires

 Liens sponsorisés

 Actualités

Voici une compilation des sources d'information sur ce sujet :

Le service minimum d'accueil dans les écoles passe mal auprès des maires... ()

La demande du ministre de l'Education Xavier Darcos aux maires d'organiser un service minimum dans les écoles pour la grève des enseignants le 15 mai se heurte à l'opposition de nombreux élus, pas ...

Service minimum à l'école : l'appel de Mamère... ()

La loi oblige désormais les maires à accueillir les enfants scolarisés dans leur commune en cas de grève des enseignants. Noël Mamère, maire de Bègles, relance la polémique et appelle à la désobéissance des maires.

Service minimum l'accueil : les maires ne joueront pas un jeu faussé, avertit l'AMF... ()

Le président (UMP) de l'Association des maires de France (AMF), Jacques Pélissard, a estimé le 16 mai que mettre à la charge des communes l'organisation du service minimum d'accueil dans les écoles ...

Service minimum dans l'école : l'Association des Maires de France réagit... ()

Dans la continuité de la déclaration de l'AMF du 8 janvier dernier, il estime que c'est à l'Education nationale d'organiser ce service minimum, car il n'est pas question de reporter la responsabilité de l'Etat sur des acteurs communaux étrangers aux conflits ayant conduit à la grève. Il rappelle que l'organisation d'un tel service peut être laissée à l'appréciation de chaque commune, mais attire l'attention de ses collègues maires sur les conséquences, en termes de responsabilités, d'incidents qui pourraient survenir dans le cadre de cet accueil par des personnels non éducatifs. Contact: Alexis LASSEUR Chargé de mission auprès du Secrétaire général de l'AMF Tél. : 01 44 18 13 58 France Matin, toute l'information francophone en continu, autrement, différemment peut être intégré au sein de votre Intranet - contactez nous au 0820 821 453

Au moins 40 communes assureront le service minimum... ()

Grève des enseignants EN PRÉVISION de la grève des enseignants prévue demain, le service minimum se met en place dans les communes de Seine-et-Marne. Elles sont déjà quarante à s'être organisées pour assurer un service minimum pour l'accueil des élèves des écoles primaires.... Publié le 23.01.08

Service minimum dans l'école : l'Association des Maires de France réagit... ()

Dans la continuité de la déclaration de l'AMF du 8 janvier dernier, il estime que c'est à l'Education nationale d'organiser ce service minimum, car il n'est pas question de reporter la responsabilité de l'Etat sur des acteurs communaux étrangers aux conflits ayant conduit à la grève. Il rappelle que l'organisation d'un tel service peut être laissée à l'appréciation de chaque commune, mais attire l'attention de ses collègues maires sur les conséquences, en termes de responsabilités, d'incidents qui pourraient survenir dans le cadre de cet accueil par des personnels non éducatifs. Contact: Alexis LASSEUR Chargé de mission auprès du Secrétaire général de l'AMF Tél. : 01 44 18 13 58 Universal Press Agency : le Fil d'Actus en Continu, indépendant et différent, peut animer et enrichir votre site Internet. Contactez-nous au 0820 821 453

Un service minimum dans 69 communes... ()

Grève SELON le rectorat de Créteil, 69 communes seine-et-marnaises assureront aujourd'hui un accueil des enfants dont les enseignants sont en grève. Tous les maires concernés ont signé une convention avec l'inspecteur d'académie. Voici la liste des communes... Publié le 15.05.08

Un service minimum dans 69 communes... ()

GRÈVE SELON le rectorat de Créteil, 69 communes seine-et-marnaises assureront aujourd'hui un accueil des enfants dont les enseignants sont en grève. Tous les maires concernés ont signé une convention avec l'inspecteur d'académie. Voici la liste des communes... Publié le 15.05.08

Service minimum dans l'école : un élu s'étonne... ()

Dans la continuité de la déclaration de l'AMF du 8 janvier dernier, il estime que c'est à l'Education nationale d'organiser ce service minimum, car il n'est pas question de reporter la responsabilité de l'Etat sur des acteurs communaux étrangers aux conflits ayant conduit à la grève. Il rappelle que l'organisation d'un tel service peut être laissée à l'appréciation de chaque commune, mais attire l'attention de ses collègues maires sur les conséquences, en termes de responsabilités, d'incidents qui pourraient survenir dans le cadre de cet accueil par des personnels non éducatifs. France Matin, toute l'information francophone en continu, autrement, différemment peut être intégré au sein de votre Intranet - contactez nous au 0820 821 453

C'est à l'Education nationale de mettre en place un service minimum d'accueil dans les écoles primaires, selon l'AMF... ()

Jacques Pélissard, président de l'Association des maires de France (AMF) estime dans un communiqué du 8 janvier que c'est à l'Education nationale d'organiser le service minimum dans les écoles ...

Grève le 15 mai dans les écoles: passe d'armes UMP-PS sur le service minimum... ()

UMP et PS se sont livrés dimanche à une passe d'armes autour du service minimum d'accueil en primaire lors de la grève des enseignants le 15 mai,...

Service minimum dans l'école : un élu s'étonne... ()

Dans la continuité de la déclaration de l'AMF du 8 janvier dernier, il estime que c'est à l'Education nationale d'organiser ce service minimum, car il n'est pas question de reporter la responsabilité de l'Etat sur des acteurs communaux étrangers aux conflits ayant conduit à la grève. Il rappelle que l'organisation d'un tel service peut être laissée à l'appréciation de chaque commune, mais attire l'attention de ses collègues maires sur les conséquences, en termes de responsabilités, d'incidents qui pourraient survenir dans le cadre de cet accueil par des personnels non éducatifs. Universal Press Agency : le Fil d'Actus en Continu, indépendant et différent, peut animer et enrichir votre site Internet. Contactez-nous au 0820 821 453

Service minimum d'accueil : bras de fer entre l'Etat et les collectivités locales... ()

On l'a vu lors de la dernière grève des enseignants, l'application du service minimum pour l'accueil des élèves s'est avérée problématique En effet, soit il y a eu « résistance » locale pour des raisons politiques, soit, surtout d'ailleurs dans les grandes villes, il a été difficile, en peu de temps, de trouver les moyens de suppléer aux absences. En tout état de cause, le débat se politise et les parents d'élèves, pour ce qui est de l'école, se sentent encore une fois pris en otages. Toujours prompt à s'opposer au chef de l'Etat, Michel DESTOT, Président de l'AMGVF et député-maire de Grenoble, refuse que les Maires de Grandes Villes soient accusés d'utiliser les difficultés de mise en ?uvre du droit d'accueil pour en faire un acte militant. Et il regrette vivement que le Chef de l'Etat ait tenté d'opposer les maires des communes rurales, qui selon lui seraient « de bonne foi », aux maires des grandes villes, politisés et sectaires. Comme pour assurer sa défense, après un bilan plus que mitigé, le président Destot a déclaré : « n?en déplaise au Président de la République, les Maires de grandes villes peinent à mobiliser dans un délai de 48h, en cas de grève des enseignants, des personnels qualifiés qui se comptent en milliers, pour assurer la sécurité des enfants » refusant au passage l'idée selon laquelle les Maires de grandes villes pourraient faire appel à des volontaires, parfois ...

Service minimum d'accueil : bras de fer entre l'Etat et les collectivités locales... ()

On l'a vu lors de la dernière grève des enseignants, l'application du service minimum pour l'accueil des élèves s'est avérée problématique En effet, soit il y a eu « résistance » locale pour des raisons politiques, soit, surtout d'ailleurs dans les grandes villes, il a été difficile, en peu de temps, de trouver les moyens de suppléer aux absences. En tout état de cause, le débat se politise et les parents d'élèves, pour ce qui est de l'école, se sentent encore une fois pris en otages. Toujours prompt à s'opposer au chef de l'Etat, Michel DESTOT, Président de l'AMGVF et député-maire de Grenoble, refuse que les Maires de Grandes Villes soient accusés d'utiliser les difficultés de mise en ?uvre du droit d'accueil pour en faire un acte militant. Et il regrette vivement que le Chef de l'Etat ait tenté d'opposer les maires des communes rurales, qui selon lui seraient « de bonne foi », aux maires des grandes villes, politisés et sectaires. Comme pour assurer sa défense, après un bilan plus que mitigé, le président Destot a déclaré : « n?en déplaise au Président de la République, les Maires de grandes villes peinent à mobiliser dans un délai de 48h, en cas de grève des enseignants, des personnels qualifiés qui se comptent en milliers, pour assurer la sécurité des enfants » refusant au passage l'idée selon laquelle les Maires de grandes villes pourraient faire appel à des volontaires, parfois ...

 Autres actualités


Formation referencement
Formation au référencement par les spécialistes en référencement de Ranking Metrics : conférence le matin, atelier pratique l'après-midi.

Formation referencement