Actualités Economie > LIBAN - GREVE GENERALE: Manifestations et violences paralysent Beyrouth















Dictionnaire en ligne  
Définitions Sigles Participez !
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 
Rechercher

Rejoignez-nous sur la page Facebook Dicodunet

LIBAN - GREVE GENERALE: Manifestations et violences paralysent Beyrouth

 Liens sponsorisés

 Actualités

Voici une compilation des sources d'information sur ce sujet :

Le Hezbollah veut contrôler Beyrouth ()

Une grève générale sévit au Liban. Des manifestants ont bloqué plusieurs axes de Beyrouth et sa périphérie à l'aide de pneus enflammés. A Beyrouth, la route de l'aéroport est bloquée, et 34 vols ont été annulés. Des jeunes ont retourné...

Un mort au Liban suite à la manifestation antisyrienne... ()

Un membre du camp antisyrien au Liban est mort à la suite des violences survenues hier à Beyrouth en marge du rassemblement marquant le 4e anniversaire de l'assassinat de l'ancien Premier ministre Rafic Hariri. Un porte-parole du Hezbollah a nié...

7 morts au Liban... ()

Des manifestations à Beyrouth et dans le sud du Liban pour protester contre les coupures d'électricité ont dégénéré hier en violences, faisant au moins 7 morts (4 membres du Hezbollah, 1 d'Amal, un secouriste et un civil) et plusieurs blessés....

Liban : Beyrouth paralysée par une grève générale soutenue par l'opposition... ()

Alors que le Liban, sans président depuis des mois, s'enfonce dans la crise politique, une grève générale pour une revalorisation des salaires paralyse la capitale, mercredi.

Au Liban, les violences gagnent Tripoli alors que Beyrouth retrouve son calme... ()

Des combats à l'arme lourde ont opposé dimanche les partisans du gouvernement et de l'opposition à Tripoli, la grande ville côtière du nord. Le Hezbollah a achevé de se retirer de Beyrouth-Ouest.

Au Liban, les violences ont gagné le nord alors que Beyrouth retrouve son calme... ()

Des combats à l'arme lourde ont opposé dimanche les partisans du gouvernement et de l'opposition à Tripoli, la grande ville côtière du nord. Le Hezbollah a achevé de se retirer de Beyrouth-Ouest.

Liban : les combats ont cessé dans la capitale... ()

Beyrouth - Au Liban, le calme est revenu à Beyrouth après trois jours de combats consécutifs entre la majorité antisyrienne et l'opposition soutenue par Damas et Téhéran. Les combattants du Hezbollah ont pris le contrôle d'une grande partie de la capitale. D'après des sources proches des services de sécurité, le bilan des trois jours d'affrontements entre combattants des deux camps est passé à au moins onze morts et 30 blessés. Les violences ont débuté lorsque le gouvernement a déclaré que (...) - Actualité

Liban : la grève générale dégénère en affrontements... ()

L'armée est mobilisée à Beyrouth, où la grève générale, lancée mercredi pour une revalorisation des salaires, s'est traduite par des échanges de coups de feu entre partisans de la majorité et de l'opposition.

Nouvel attentat au Liban... ()

Une voiture de l'ambassade américaine à Beyrouth a été visée par un attentat mardi après-midi à Beyrouth. L'attaque, qui s'est produite dans les quartiers chrétiens au nord de la capitale, a fait trois victimes et plusieurs blessés. Le Liban connaît un regain de violences depuis trois ans...

Affrontements à Beyrouth ()

De violents affrontements armés ont éclaté aujourd'hui dans un quartier de l'ouest de Beyrouth entre des partisans de la majorité et ceux de l'opposition, quelques instants après un discours du chef du Hezbollah Hassan Nasrallah. Un parfum de guerre civile....

Au Liban, l'attitude de l'armée provoque le malaise de la majorité antisyrienne... ()

Alors que le Parlement libanais a renoncé une nouvelle fois à se réunir, mardi 13 mai, pour élire un président de la République, l'armée a renforcé sa présence sur la quasi-totalité des théâtres d'affrontement des derniers jours.

Liban : des milliers de gens descendent dans la rue pour Hariri... ()

Beyrouth - Des centaines de milliers de partisans de la majorité parlementaire antisyrienne au Liban ont envahi le centre de Beyrouth. Les manifestants marquent le 3e anniversaire de l'assassinat de l'ancien Premier ministre Rafic Hariri. Les funérailles d'Imad Moughnieh, important leader du Hezbollah, ont pour leur part réuni des milliers de partisans de l'opposition dans la banlieue sud de la capitale. Le chef du Hezbollah Hassan Nasrallah a imputé sa mort à Israël, à qui il a déclaré (...) - Actualité

Au Liban, des manifestations de l'opposition ont dégénéré... ()

Au moins sept personnes ont été tuées par balles, dimanche 27 janvier, à Beyrouth, au cours de violences qui comptent parmi les plus graves depuis la fin de la guerre civile libanaise en 1990.

Au Liban, violents combats au sud-est de Beyrouth... ()

Après le nord du pays, le sud-est de Beyrouth, à majorité druze, a été le théâtre d'affrontements dimanche.

Liban: les affrontements font au moins sept morts à Beyrouth... ()

Au moins sept personnes ont été tuées dans les violents affrontements armés qui ont éclaté jeudi à Beyrouth entre partisans de la majorité et de...

 Autres actualités


Formation referencement
Formation au référencement par les spécialistes en référencement de Ranking Metrics : conférence le matin, atelier pratique l'après-midi.

Formation referencement