Actualités Economie > ARMES - DIPLOMATIE: Accord sur un traité interdisant les bombes à sous-munitions















Dictionnaire en ligne  
Définitions Sigles Participez !
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 
Rechercher

Rejoignez-nous sur la page Facebook Dicodunet

ARMES - DIPLOMATIE: Accord sur un traité interdisant les bombes à sous-munitions

 Liens sponsorisés

 Actualités

Voici une compilation des sources d'information sur ce sujet :

Vers l'interdiction des bombes à sous-munitions... ()

Plus de 100 pays, réunis à Dublin, sont parvenus à un accord sur un traité qui interdirait les modèles actuels de bombes à sous-munitions et exigerait la destruction des stocks dans un délai de huit ans.

Les États-Unis et la France accusés de vouloir affaiblir un traité... ()

À cinq semaines d'une conférence à Dublin qui doit finaliser un traité international interdisant les bombes à sous-munitions, un certain nombre de pays, dont les États-Unis, la France et la Suisse, cherchent à affaiblir le texte, ont accusé mercredi les organisations non gouvernementales Human Rights Watch et Handicap International. Selon Handicap International, à l'approche de la conférence de Dublin des pays tentent d'obtenir des exemptions pour certains types de bombes à sous-munitions (...) - Actualité

Une centaine de pays réunis à Oslo pour interdire les bombes à sous-munitions... ()

Une centaine de pays étaient réunis mercredi à Oslo pour signer un traité interdisant les bombes à sous-munitions, un fléau pour les populations civiles, tout en appelant les plus gros...

Bombes à sous-munitions : vers un traité d'interdiction... ()

Le processus d'Oslo, qui vise à accélérer l'adoption d'un traité interdisant les bombes à sous-munitions, prend de l'ampleur. Le 22 février, à Wellington, en Nouvelle-Zélande, 82 pays se sont engagés en ce sens. Plusieurs Etats, dont la France, font de la résistance.

Une centaine de pays interdisent les bombes à sous-munitions... ()

Oslo - Une centaine de pays, dont la Suisse, doivent signer, à partir de ce mercredi à Oslo, un traité d'interdiction totale des bombes à sous-munitions. Ces engins sont particulièrement meurtriers pour les populations civiles. Négocié à Dublin en mai, le traité interdit la production, l'utilisation, le stockage, le commerce et le transfert de ces armes, et, fait novateur, oblige les signataires à venir en aide aux pays et personnes victimes des sous-munitions. C'est l'une des très rares (...) - Actualité /

Une centaine de pays réunis à Oslo pour interdire les bombes à sous-munitions... ()

Une centaine de pays étaient réunis mercredi à Oslo pour signer un traité interdisant les bombes à sous-munitions, un fléau pour les populations...

Un projet de traité limite l'usage des bombes à sous-munitions... ()

La conférence de Dublin chargée d'élaborer un texte de compromis pour le traité interdisant les bombes à sous-munitions (BASM) devait s'achever, vendredi 30 mai, par un large accord.

La signature du traité d'interdiction des bombes à sous-munitions a débuté à Oslo... ()

Le monde est un endroit plus sûr aujourd'hui. C'est l'accord humanitaire le plus important de la dernière décennie, a déclaré à l'AFP Richard Moyes, coprésident de la Coalition contre les sous-munitions (CMC), organisation parapluie regroupant près de 300 ONG. A l'origine du processus d'interdiction, la Norvège a ouvert le bal et signé, la première, l'accord qui bannit la production, l'utilisation, le stockage et le commerce de ces armes, et qui, fait novateur, oblige les signataires à venir en aide aux pays et personnes victimes des BASM.

Les bombes à sous-munitions deviennent illégales... ()

Une centaine de pays ont signé un traité d'interdiction totale. Les plus gros producteurs, comme les Etats-Unis, la Russie et la Chine, ne figurent toutefois pas parmi les signataires.

La Russie ne va pas renoncer aux bombes à sous-munitions... ()

Moscou - La Russie ne va pas renoncer aux bombes à sous-munitions (BASM), malgré la signature mercredi d'un traité interdisant ces armes. Le ministère des affaires étrangères a souligné vendredi leur « rôle important pour les intérêts défensifs » du pays. « Les bombes à sous-munitions sont des armes légales qui ne sont pas interdites par le droit international humanitaire et jouent un rôle important pour les intérêts défensifs de la Russie. Nous ne pouvons pas y renoncer », a affirmé le (...) - Actualité /

Conférence à Lima pour interdire les bombes à sous-munitions... ()

Graphique interactif sur les bombes à sous-munitions alors que plus d'une centaine de pays se réunissent le 24 mai à Lima en vue de définir un traité d'interdiction de cette arme dont quelque 440 millions sont dispersées dans le monde, menaçant les populations civiles.

Armes à sous-munitions : Ban Ki-moon se félicite... ()

Le secrétaire général de l'Onu est ravi de l'adoption formelle par 111 pays réunis à Dublin d'une convention interdisant les armes à sous-munitions dans le monde. Etats-Unis, Chine et Russie étaient absents de la Convention.

Dublin: 111 pays adoptent une convention contre les armes à sous-munitions... ()

Plus d'une centaine de pays ont formellement adopté vendredi à Dublin une Convention interdisant les armes à sous-munitions dans le monde, avec...

Les bombes à sous-munition officiellement déclarées hors-la-loi... ()

Oslo - Une centaine de pays ont commencé à signer à Oslo le traité interdisant les bombes à sous-munitions (BASM). La cérémonie est marquée par l'absence des gros producteurs tels les Etats-Unis, la Russie et la Chine. La Suisse est représentée par la conseillère fédérale Micheline Calmy-Rey. « Le monde est un endroit plus sûr aujourd'hui. C'est l'accord humanitaire le plus important de la dernière décennie », a déclaré Richard Moyes, coprésident de la Coalition contre les sous-munitions, (...) - Actualité /

 Autres actualités


Formation au referencement Google
Formation au référencement par les spécialistes en référencement de Ranking Metrics : conférence le matin, atelier pratique l'après-midi.

Formation au referencement Google