Actualités Economie > emploi - Les quartiers sensibles, un vivier pour les entreprises high-tech















Dictionnaire en ligne  
Définitions Sigles Participez !
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 
Rechercher

Rejoignez-nous sur la page Facebook Dicodunet

emploi - Les quartiers sensibles, un vivier pour les entreprises high-tech

 Liens sponsorisés

 Actualités

Voici une compilation des sources d'information sur ce sujet :

emploi - Les quartiers sensibles, un vivier pour les entreprises high-tech... ()

Dans le cadre du plan « Espoir banlieue », des sociétés de services se sont engagées à recruter dans les « zones urbaines sensibles ».

L'emploi peine à s'ancrer dans les quartiers sensibles... ()

Economie QUELQUES semaines après la présentation du plan Banlieue par Nicolas Sarkozy et Fadela Amara, la CCIP (chambre de commerce et d'industrie de Paris) a rendu publique hier un rapport destiné à relancer l'attractivité des zones dites « sensibles » de la... Publié le 17.04.08

L'emploi peine à s'ancrer dans les quartiers sensibles... ()

Economie QUELQUES semaines après la présentation du plan Banlieue par Nicolas Sarkozy et Fadela Amara, la CCIP (chambre de commerce et d'industrie de Paris) a présenté hier un rapport destiné à relancer l'attractivité des zones dites « sensibles » de la région... Publié le 17.04.08

L'offre de soins médicaux dans les Zones urbaines sensibles... ()

Une étude parue dans le Rapport 2006 de l'Observatoire national des Zones urbaines sensibles (ZUS) éclaire quelques constatations fortes en matière d'offre de soins en France : une plus faible densité médicale dans ces zones qu'ailleurs, associée à une grande disparité de situations entre quartiers. 

Les habitants des quartiers sensibles toujours plus pauvres... ()

Près d'un tiers des habitants des zones urbaines sensibles vit en dessous du seuil de pauvreté, même si le chômage y recule légèrement.

Les habitants des quartiers sensibles toujours plus pauvres... ()

Près d'un tiers des habitants des zones urbaines sensibles vit en dessous du seuil de pauvreté, même si le chômage y recule légèrement.

Doublement de l'aide aux jeunes des zones urbaines sensibles... ()

Dominique de Villepin a annoncé jeudi que l'aide de l'Etat versée aux employeurs recourant aux contrats-jeunes en entreprise (CJE) serait « doublée » pour l'embauche de jeunes des zones urbaines sensibles (ZUS), ...

Seize nouvelles entreprises s'engagent à recruter des jeunes des quartiers... ()

Objectif : proposer 40 000 contrats à durée déterminée, 9 000 contrats en alternance et 36 000 stages sur la période 2008-2010 avec les trente-huit premières entreprises qui se sont engagées, le 15 février. Avec un taux de chômage de 42 %, le double de celui des jeunes des autres quartiers urbains, les jeunes résidents en zones urbaines sensibles connaissent plus fréquemment des parcours marqués par le chômage ou l'inactivité. L'une des priorités de la dynamique Espoir banlieues est de redonner confiance à cette jeunesse exclue du marché du travail. Le volet emploi d'Espoir banlieues a pour objectif d'aider plus de 100 000 jeunes des quartiers à trouver un emploi d'ici à trois ans. L'engagement national pour l'insertion des jeunes des quartiers est l'un des outils de ce plan. Il prévoit un accompagnement renforcé des jeunes pour un accès durable à l'emploi et offre une réponse aux besoins de recrutement des entreprises. En offrant aux jeunes des quartiers de réelles perspectives de développement des compétences et d'emploi, les entreprises s'engagent à appliquer de manière stricte les principes de l'égalité des chances. Elles devront également : - informer et promouvoir leurs métiers ; - favoriser la découverte de leur secteur d'activité ; - collaborer avec le service public de l'emploi, et en par...

Droit des personnes - Zones urbaines sensibles : 20 millions d'euros apportés par l'Etat... ()

L'Etat annonce que seront débloqués prochainement 20 millions d'euros en faveur de l'insertion professionnelle et sociale des jeunes issus des zones urbaines sensibles...

L'emploi à la traîne dans les quartiers... ()

Ile-de-France QUELQUES semaines après la présentation du plan Banlieue par Nicolas Sarkozy et Fadela Amara, la CCIP (chambre de commerce et d'industrie de Paris) a présenté hier un rapport destiné à relancer l'attractivité des zones dites « sensibles » de la région... Publié le 17.04.08

emploi - L'industrie des télécoms fait entrer les lycéens des zones sensibles dans les grandes écoles... ()

Grâce à un dispositif de tutorat, le Cercle Passeport Télécoms intervient dans les lycées situés en zones urbaines sensibles.

Seize nouvelles entreprises s'engagent à recruter des jeunes des quartiers... ()

Objectif : proposer 40 000 contrats à durée déterminée, 9 000 contrats en alternance et 36 000 stages sur la période 2008-2010 avec les trente-huit premières entreprises qui se sont engagées, le 15 février. Avec un taux de chômage de 42 %, le double de celui des jeunes des autres quartiers urbains, les jeunes résidents en zones urbaines sensibles connaissent plus fréquemment des parcours marqués par le chômage ou l'inactivité. L'une des priorités de la dynamique Espoir banlieues est de redonner confiance à cette jeunesse exclue du marché du travail. Le volet emploi d'Espoir banlieues a pour objectif d'aider plus de 100 000 jeunes des quartiers à trouver un emploi d'ici à trois ans. L'engagement national pour l'insertion des jeunes des quartiers est l'un des outils de ce plan. Il prévoit un accompagnement renforcé des jeunes pour un accès durable à l'emploi et offre une réponse aux besoins de recrutement des entreprises. En offrant aux jeunes des quartiers de réelles perspectives de développement des compétences et d'emploi, les entreprises s'engagent à appliquer de manière stricte les principes de l'égalité des chances. Elles devront également : - informer et promouvoir leurs métiers ; - favoriser la découverte de leur secteur d'activité ; - collaborer avec le service public de l'emploi, et en particulier avec l'ANP...

Politique de la ville : 5 maires signent un manifeste contre la réforme de la DSU-CS... ()

Publié ce jour dans le monde, le cri d’alarme de 5 élus de communes de banlieue : ….La loi Borloo de programmation pour la cohésion sociale du 18 janvier 2005 avait marqué une réelle avancée. Le mode de calcul de la DSU-CS a intégré les critères de zones urbaines sensibles et de zones franches urbaines ; [...]

Les infirmiers manquent dans les zones urbaines sensibles (ZUS)... ()

Paris, le jeudi 3 décembre 2009 ? Face aux quelques déboires que connaît son plan banlieue, le secrétaire d'Etat à la ville, Fadela Amara, a eu tôt fait d'en rejeter la faute sur certains de ses collègues du gouvernement....

BANLIEUES : 500 millions d'euros et 4000 policiers... ()

Le Chef de l'Etat a annoncé également le déploiement de 4000 policier supplémentaires en trois ans dans les quartiers difficiles. La première compagnie verra le jour dès le premier semestre 2008 en Seine-Saint-Denis. Parmi les autres mesures annoncées : - Expérimenter le « busing ». C'est-à-dire : transporter en car les élèves des quartiers en difficulté dans d'autres établissements de leur ville pour favoriser la mixité sociale. - Multiplier les « internats de réussite éducative » (4 000 nouvelles places d'ici à trois ans) pour les élèves « fragilisés mais méritants » et développer des écoles de la 2e chance pour les jeunes en échec scolaire. - Créer 30 sites « d'excellence scolaire » dont au moins 6 lycées professionnels dans les quartiers avec des filières à « options prestigieuses » (latin, chinois, solfège...) pour les meilleures élèves. - Signer 45 000 contrats d'autonomie, d'ici à trois ans, dans une soixantaine de départements, incluant une formation sous forme de coaching et un emploi pour des jeunes de 18 à 26 ans « en galère ». Trente entreprises se sont déjà engagées à recruter 7 000 jeunes cette année. - Favoriser la création de 20 000 entreprises en quatre ans dans les zones urbaines sensibles. - Mise en place d'un « délégué de l'Etat » dans les 350 cités les plus sensibles. Universal Pre...

 Autres actualités


Formation referencement Google
Formation au référencement par les spécialistes en référencement de Ranking Metrics : conférence le matin, atelier pratique l'après-midi.

Formation referencement Google