Actualités Economie > ETATS-UNIS - PRESIDENTIELLE: Obama pour le vote des délégués de Floride et du Michigan















Dictionnaire en ligne  
Définitions Sigles Participez !
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 
Rechercher

Rejoignez-nous sur la page Facebook Dicodunet

ETATS-UNIS - PRESIDENTIELLE: Obama pour le vote des délégués de Floride et du Michigan

 Liens sponsorisés

 Actualités

Voici une compilation des sources d'information sur ce sujet :

Barack Obama à 42 délégués de l'investiture ()

Barack Obama est à portée de main de son investiture au moment où ce jour se réunit le comité du parti démocrate appelé à se prononcer sur les dossiers du Michigan et de Floride. La situation est simple et compliquée à la fois. Elle est simple concernant le Michigan et la Floride. Les structures locales n'ont pas respecté les règles fédérales de calendrier des consultations ; d'où la neutralisation de ces deux votes. Elle est compliquée parce qu'à l'exemple du Michigan, ayant connaissance de la non prise en considération du vote, des candidats dont Obama n'ont pas fait campagne. Il est certain que la réintégration de ces deux Etats dans le décompte compliquerait encore davantage le décompte. Dans la version la plus basse, en neutralisant le Michigan et la Floride, Obama est certain de gagner 22 délégués supplémentaires dans les dernières primaires. Il lui suffit alors de gagner le soutien de 20 grands délégués et le seuil est franchi. Par conséquent, l'investiture d'Obama devrait intervenir courant la pochaine semaine. Il restera à voir si Hillary Clinton la conteste au motif de la neutralisation des scrutins du Michigan et de la Floride ? Si tel devait être le cas, c'est un mauvais signe sur la solidarité à venir. Là est le véritable test des prochains jours.

Hillary Clinton obtient un demi-succès... ()

En obtenant la prise en considération des scrutins en Floride et dans le Michigan, Hillary Clinton obtient un succès. Mais un succès partiel puisque les délégués compteront pour moitié. A ceux qui pouvaient douter que la politique US puisse s'inscrire dans la nuance, la décision d'hier est une belle clarification. Les délégués sont intégrés mais leur vote compte pour moitié ; ce qui donne 19 vois d'avance à Clinton pour la Floride et 5 pour le Michigan. Mais surtout, le seuil passe à 2 118 délégués pour obtenir l'investiture. Il manque désormais 66 délégués à Obama. 190 grands délégués n'ont toujours pas fait connaître leur décision. Seule l'accélération de leur décision et le passage dans le camp d'Obama permettront de mettre un terme à ce duel interne sans fin.

Etats-Unis : Barack Obama confirme son avance dans trois Etats clefs... ()

Le candidat démocrate à la Maison Blanche Barack Obama demeure en tête des intentions de vote dans trois Etats clefs (Floride, Ohio, Pennsylvanie)...

Hillary Mades his last Win in PuertoRico... ()

Aprés la décision du parti démocrate de compter pour moitié les voix des délégués du Michigan et de Floride (cf souci des votes dans ces deux états) , Hillary a remporté contre toute attente l’élection à Porto Rico grace notamment à la diaspora portoricaine à NeWYork qui est constituée de prés de 1 Million [...]

Barack Obama face à une Convention risquée... ()

Le candidat démocrate demande la réintégration des délégués de la Floride et du Michigan, modifiant la position défendue hier par ses représentants lorsque la compétition avec Hillary Clinton faisait encore rage. La Convention de Denver a un double enjeu : * mettre en ordre de complémentarité la diversité du parti démocrate, * être le tremplin pour le sprint de Barack Obama. Le Parti Démocrate a toujours éprouvé des difficultés à mettre en scène sa diversité. Des conventions ont parfois donné un sentiment dramatique de discordance, de cacophonie. En réalité, structurellement, le parti démocrate est composé de quatre tendances : * une logique constante de new deal qui défend un Etat interventionniste. Cette tendance compte dans ses rangs des responsables syndicaux notamment, * une famille de pensée dite radicale qui fait sa priorité de la défense des minorités sociales ou raciales, * une technocratie moderne ouverte au message international des Etats-Unis comme puissance de la paix et des libertés, * une composante de  nouvelle gauche  qui partage 70 % des valeurs républicaines en les patinant de compassion social dans l'expression. Si la convention unit ces quatre familles de pensées, le candidat démocrate sera en ordre de marche. Il suffit que des représentants de l'une des familles veuillent se faire trop entendre et la cacophonie peut naître. Par le profil peu expérimenté de Barack Obama, cette cacophonie en 2008 serait suicidaire. Par leur propre logique, les médias...

Un show supermédiatisé pour introniser Obama... ()

C'est un moment politique important pour les démocrates. Un show supermédiatisé. Barack Obama sera intronisé comme candidat démocrate à la Maison Blanche lors de la convention du parti démocrate qui s'ouvre aujourd'hui à Denver. La convention du parti démocrate s'ouvre ce lundi à Denver dans le Colorado. Les délégués du parti vont désigner officiellement le ticket Barack Obama-Joe Biden pour conquérir la Maison Blanche occupée depuis huit ans par les républicains. Sans attendre l'ouverture... [[ Pour consulter la suite de l'article et accéder aux compléments d'info en vidéo et aux infographies, cliquez sur le titre ]]

Barack Obama battu par McCain dans deux Etats décisifs... ()

Barack Obama est donné battu par McCain en Floride et dans l'Ohio , deux Etats toujours jugés clefs pour la victoire présidentielle. L'université Quinnipiac vient de publier trois enquêtes lourdes dans des Etats clefs pour la victoire présidentielle. McCain battrait Obama en Floride et dans l'Ohio. Mais il serait battu dans ces mêmes Etats par Clinton. Cette dernière lance l'offensive auprès des super-délégués pour indiquer qu'elle seule a le bon profil pour la vitoire. Un moment où Obama voit les insinuations se développer sur son ancrage musulman, argument qui détourne bon nombre d'électeurs de l'Amérique profonde. Ce sondage ajoute à la mobilisation du camp McCain qui es tpersuadé qu'Obama est un candidat plus facile qu'Hillary Clinton.

Obama est le candidat démocrate à la Maison Blanche... ()

Barack Obama sera le candidat démocrate dans la course à la Maison Blanche. Le sénateur a remporté mardi l'investiture du parti pour la présidentielle américaine. De son côté, Hillary Clinton se voit en vice-présidente. Barack Obama sera le candidat démocrate dans la course à la Maison Blanche. Le sénateur a remporté mardi l'investiture du parti pour la présidentielle américaine en obtenant le nombre requis de délégués du parti. De son côté, Hillary Clinton se voit en vice-présidente. Ce... [[ Pour consulter la suite de l'article et accéder aux compléments d'info en vidéo et aux infographies, cliquez sur le titre ]]

Hillary Clinton confirme son engagement jusqu'à la convention démocrate... ()

Hillary Clinton annonce qu'elle restera jusqu'au bout ; ce qui est le pire schéma pour le parti démocrate. Non seulement Hillary Clinton réaffirme son engagement total mais encore l'un de ses proches demande la réouverture des scrutins de Floride et du Michigan. Chaque jour qui passe augmente le blocage. A cette étape de la course, la Convention pourrait s'ouvrir sur une absence totale de majorité ; ce qui laisserait place à une convention explosive.

Barack Obama est à la peine dans les Etats clefs... ()

Alors qu'il a un accueil de rock star en Europe, le candidat démocrate reste sur des scores très serrés dans les Etats clefs. A ce jour, à partir des sondages publiés dans les dernières 48 heures, les deux candidats sont à moins de trois points d'écart dans les Etats suivants : * Colorado, * Michigan, * Minnesota, * Floride, * New Hampshire, * Virginie. Ces résultats rappellent que : * popularité n'est pas vote, * désir de candidature n'est pas désir d'élection. Il faut avoir à l'esprit qu'en 2004 à la même époque l'écart entre Kerry et Bush était creusé de façon plus avantageuse pour Kerry.

Obama devient le premier Noir à pouvoir arriver à la Maison Blanche... ()

Washington - Barack Obama est devenu mardi le premier Noir à avoir une chance de gagner la Maison Blanche. A l'issue des dernières primaires, il a annoncé qu'il sera « le candidat du parti démocrate », mais Hillary Clinton a refusé de reconnaître sa défaite. Selon les projections des télévisions américaines CNN et MSNBC, le sénateur de l'Illinois a rallié suffisamment de délégués sur sa candidature pour représenter le parti démocrate à l'élection présidentielle de novembre. Mardi, il devrait (...) - Actualité / swissinfo/Radio Suisse Internationale

Barack Obama s'approche du soutien public officiel de John Edwards... ()

Barack Obama a bien franchi une étape décisive le 6 mai. Il suffit de constater les commentaires dans la presse US mais aussi les soutiens nouveaux de grands délégués pour constater qu'un nouveau climat est né. Il ne manque que l'officialisation du soutien de John Edwards pour changer de dimension en captant la middle class blanche qui a tant fait défaut à Obama. Sur MSNBC, John Edwards a laissé entendre qu'il avait voté Obama lors du scrutin de Caroline du Nord. Il a même ajouté considérons simplement que Barack sera investi. Cette déclaration est un exemple des soutiens qui arrivent désormais de personnalités du parti démocrate. Selon ABC, Obama compterait désormais davantage de grands délégués que Clinton ; ce qui serait un camouflet terrible pour la Sénatrice. Le New Yortk Times s'est désolidarisé d'Hillary Clinton dans des termes très sévères. Bill Clinton multiplie les confidences annonçant la perspective d'un retrait de son épouse. Si Obama peut annoncer une victoire probable dans le camp des grands délégués, Hillary Clinton ne pourra prendre le risque de perdre sur tous les tableaux : * Obama a gagné plus d'Etats, * il a levé plus de fonds, * il a gagné plus de délégués par le vote populaire direct. Hillary Clinton doit garder le doute sur le vote des grands délégués pour que son retrait soit volontaire et non pas le simple constat d'un échec total après un entêtement sévèrement jugé. Dans ces circonstances, le retrait pourrait intervenir dès la période du 5 ...

Clinton et Obama au coude à coude chez les démocrates ; McCain nettement en tête chez les républicains... ()

Or ce test au plan fédéral ne s'est soldé par aucune victoire. Certes, Hillary Clinton marque des points face à Barack Obama en arrivant en tête dans des Etats d'importance comme la Californie, New York, le New Jersey et le Massachusetts. Mais pas suffisamment pour s'imposer. En revanche, chez les républicains, John McCain se détache clairement. A l'aube de ce mercredi 6 février 2008, Hillary Clinton, sénatrice de New York, s'imposait dans huit Etats tandis qu'Obama marquait des points dans 13 autres, mais de moindre importance. La Californie était au cœur du processus d'observation de ce super mardi puisque 441 délégués, soit 10% du nombre total de délégués, siègeront, du 25 au 28 août, à la convention nationale de Denver, la convention lors de laquelle sera officiellement désigné le candidat démocrate à la Maison blanche. New York également était un enjeu important : en effet, 281 délégués pèseront sans doute assez lourd lors de la convention démocrate. Parallèlement, l'Etat plus important où Obama arrive en tête est l'Illinois dont il est sénateur. Enfin, du coté Républicain, le sénateur de l'Arizona John McCain a remporté six Etats, dont celui de New York qui, lors des primaires républicaines du Super Mardi, en termes de délégués, est le deuxième plus important. McCain, devrait...

Présidentielle US: victoire en vue pour Obama avec la fin du cycle des primaires... ()

Le prétendant démocrate à la Maison Blanche Barack Obama est en passe de décrocher l'investiture démocrate à l'issue des deux dernières primaires...

 Autres actualités


Formation referencement
Formation au référencement par les spécialistes en référencement de Ranking Metrics : conférence le matin, atelier pratique l'après-midi.

Formation referencement