Actualités Economie > NUCLÉAIRE IRANIEN : Moscou et Washington pour de nouvelles négociations à six















Dictionnaire en ligne  
Définitions Sigles Participez !
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 
Rechercher

Rejoignez-nous sur la page Facebook Dicodunet

NUCLÉAIRE IRANIEN : Moscou et Washington pour de nouvelles négociations à six

 Liens sponsorisés

 Actualités

Voici une compilation des sources d'information sur ce sujet :

Nouvelles sanctions contre l'Iran: la Russie fait la sourde oreille... ()

The Associated Press, 7 décembre - Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a ignoré vendredi les appels lancés par la secrétaire d'Etat américaine Condoleezza Rice en faveur de nouvelles sanctions contre l'Iran. Ce projet reste en effet défendu par les Etats-Unis, soutenus par l'ensemble de leurs alliés de l'OTAN, malgré la réévaluation de la menace nucléaire iranienne par le renseignement américain.

Iran: visite surprise du chef de la diplomatie russe axée sur le nucléaire... ()

AFP, Téhéran, 30 octobre - Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, est arrivé mardi soir en visite surprise à Téhéran pour des entretiens avec le président iranien, Mahmoud Ahmadinejad, axés sur le dossier nucléaire iranien.

Nucléaire iranien: Téhéran doit répondre aux exigences de la communauté internationale (Lavrov)... ()

MOSCOU, 21 septembre - RIA Novosti. L'Iran doit répondre aux exigences de la communauté internationale concernant son programme nucléaire afin d'éviter une invasion étrangère, a déclaré le ministre russe des Affaires étrangères par intérim, Sergueï Lavrov, intervenant vendredi à la chaîne de télévision nationale Rossia.

La Chine appelle à intensifier le dialogue pour résoudre le dossier nucléaire iranien... ()

La Chine a appelé vendredi à une intensification du dialogue afin de résoudre de manière pacifique le dossier nucléaire iranien. Le ministre chinois des Affaires étrangères Yang Jiechi a fait cette remarque lors d'une conférence de presse, après sa rencontre avec le vice-chancelier et ministre des Affaires étrangères de l'Allemagne, Guido Westerwelle, actuellement en visite en Chine. Le dossier nucléaire iranien doit être résolu par des négociations diplomatiques pacifiques, ...

Négociations à Moscou entre les chefs des diplomaties russe et néerlandaise... ()

MOSCOU, 29 juin - RIA Novosti. Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, et son homologue néerlandais Maxime Verhagen ont entamé vendredi à Moscou des négociations sur un large spectre de problèmes d'actualité dans les relations bilatérales et la politique internationale.

Iran/nucléaire:"nouvelles voies" (Rice)... ()

AFP, 31 janvier - L'accord sur une nouvelle résolution de l'ONU contre l'Iran permettra à la fois de durcir les sanctions actuelles et d'ouvrir la voie à d'autres actions pour contrer le programme nucléaire iranien, a indiqué la secrétaire d'Etat américaine Condoleezza Rice.

Nucléaire iranien: la Russie critique Téhéran... ()

The Associated Press , 13 février - Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a affirmé mercredi que Moscou désapprouvait le programme de missiles de l'Iran et les efforts de Téhéran pour enrichir de l'uranium.

Nucléaire: la Russie et l'Iran discutent de leur coopération... ()

MOSCOU, 12 septembre - RIA Novosti. Le directeur de l'Agence russe de l'Énergie atomique (Rosatom), Sergueï Kirienko, et le ministre iranien des Affaires étrangères, Manouchehr Mottaki, ont discuté mercredi à Moscou de leur coopération nucléaire bilatérale, notamment de la construction de la centrale de Bouchehr.

Nucléaire iranien : Téhéran rejette tout marchandage avec les Etats-Unis (Mottaki)... ()

L'Iran a rejeté la proposition de la secrétaire d'Etat américaine Condoleezza Rice consistant à engager des négociations directes Washington-Téhéran en échange de l'interruption des travaux iraniens d'enrichissement d'uranium, a déclaré lundi le ministre iranien des affaires étrangères Manouchehr Mottaki. Après la publication du rapport des services américains de renseignements sur l'Iran, la classe politique américaine avait évoqué un préalable au lancement de pourparlers avec notre pays (...) - Actualité

La Russie et la Chine freinent l'adoption de nouvelles sanctions contre l'Iran... ()

La secrétaire d'Etat américaine, Condoleezza Rice, a pris acte, jeudi 20 décembre, des "divergences tactiques" qui séparent les six grandes puissances engagées dans les discussions sur le programme nucléaire iranien.

Nucléaire iranien: Rice à Berlin mardi pour discuter de sanctions de l'ONU... ()

AFP, Washington, 16 janvier - La secrétaire d'Etat américaine, Condoleezza Rice, rencontrera mardi à Berlin ses homologues de cinq autres grandes puissances (5 + 1) pour discuter d'un renforcement des sanctions contre l'Iran sur son programme nucléaire, a indiqué mercredi son porte-parole.

Nucléaire iranien: Rice confirme un changement d'approche des Etats-Unis... ()

La secrétaire d'Etat américaine Condoleezza Rice a confirmé vendredi que les Etats-Unis avaient changé d'approche sur la question du nucléaire...

Nucléaire iranien : réunion au sommet en marge de l'ONU à New-York... ()

Les chefs de la diplomatie des Etats-Unis, de Russie, de Chine, de Grande-Bretagne, de France et d'Allemagne devraient participer à la réunion, Washington poussant à l'adoption de nouvelles sanctions. La veille, Bernard Kouchner expliquait que Moscou et Pékin, disposant d'un droit de veto, refusaient de discuter d'éventuelles nouvelles sanctions contre Téhéran avant le nouveau rapport de l'AIEA, attendu en décembre, sur la manière dont l'Iran aura communiqué au sujet de ses activités nucléaires passées. Serguéï Lavrov , le ministre russe des Affaires étrangères, qui avait eu des mots peu amènes sur le dossier avec sa collègue américaine Condoleezza Rice mercredi, s'est refusé à commenter les propos du Français. En revanche, il estime que les progrès de l'AIEA avec l'Iran sont évidents, de nouvelles sanctions pouvant annuler ces efforts. En juillet, le patron de l'AIEA Mohamed El-Baradei et les Iraniens avaient décidé que Téhéran devait répondre d'ici décembre aux questions des experts en désarmement sur plus de 20 années d'un programme nucléaire resté en grande partie secret. Les techniciens de l'AIEA sont repartis pour Téhéran cette semaine pour questionner les Iraniens. El-Baradei, se défendant de ceux qui dénonçaient ce pacte, les a exhortés à attendre jusqu'à la fin de l'année. Depuis le début du bras de fer ...

Nucléaire iranien : réunion au sommet en marge de l'ONU à New-York... ()

Les chefs de la diplomatie des Etats-Unis, de Russie, de Chine, de Grande-Bretagne, de France et d'Allemagne devraient participer à la réunion, Washington poussant à l'adoption de nouvelles sanctions. La veille, Bernard Kouchner expliquait que Moscou et Pékin, disposant d'un droit de veto, refusaient de discuter d'éventuelles nouvelles sanctions contre Téhéran avant le nouveau rapport de l'AIEA, attendu en décembre, sur la manière dont l'Iran aura communiqué au sujet de ses activités nucléaires passées. Serguéï Lavrov , le ministre russe des Affaires étrangères, qui avait eu des mots peu amènes sur le dossier avec sa collègue américaine Condoleezza Rice mercredi, s'est refusé à commenter les propos du Français. En revanche, il estime que les progrès de l'AIEA avec l'Iran sont évidents, de nouvelles sanctions pouvant annuler ces efforts. En juillet, le patron de l'AIEA Mohamed El-Baradei et les Iraniens avaient décidé que Téhéran devait répondre d'ici décembre aux questions des experts en désarmement sur plus de 20 années d'un programme nucléaire resté en grande partie secret. Les techniciens de l'AIEA sont repartis pour Téhéran cette semaine pour questionner les Iraniens. El-Baradei, se défendant de ceux qui dénonçaient ce pacte, les a exhortés à attendre jusqu'à la fin de l'année. Depuis le début du bras de fer avec Téhéran sur so...

Négociations Moscou-Washington sur l'ABM: pas de résultats tangibles pour l'instant (diplomate russe)... ()

MOSCOU, 13 septembre - RIA Novosti. Le dernier round des négociations russo-américaines sur le bouclier antimissile, tenu à Paris le 10 septembre, n'a pas donné de résultats tangibles, a indiqué à RIA Novosti le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Kisliak, chef de la délégation russe.

 Autres actualités


Formation referencement
Formation au référencement par les spécialistes en référencement de Ranking Metrics : conférence le matin, atelier pratique l'après-midi.

Formation referencement