Actualités Economie > BNP Paribas - Pas de bonus pour Pébereau et Prot















Dictionnaire en ligne  
Définitions Sigles Participez !
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 
Rechercher

Rejoignez-nous sur la page Facebook Dicodunet

BNP Paribas - Pas de bonus pour Pébereau et Prot

 Liens sponsorisés

 Actualités

Voici une compilation des sources d'information sur ce sujet :

Les dirigeants de BNP Paribas renoncent à leur bonus... ()

Le président de la banque française BNP Paribas, Michel Pébereau, et le directeur général, Baudouin Prot, ont décidé de renoncer à leur rémunération variable ("bonus") pour l'exercice 2008, a indiqué samedi à l'AFP une porte-parole de la banque.

Pas de bonus pour les dirigeants de BNP Paribas... ()

INFO FIGARO - Le président de BNP Paribas, Michel Pébereau, et le directeur général, Baudouin Prot, vont renoncer à leur rémunération variable pour l'exercice 2008. » Sarkozy veut supprimer les bonus des banquiers

Pas de bonus pour les dirigeants de BNP Paribas... ()

INFO FIGARO - Le président de BNP Paribas, Michel Pébereau, et le directeur général, Baudouin Prot, vont renoncer à leur rémunération variable pour l'exercice 2008. » Sarkozy veut supprimer les bonus des banquiers

Les dirigeants de BNP Paribas ont renoncé à leur bonus, selon Le Figaro... ()

Le président de BNP Paribas, Michel Pébereau, et le directeur général, Baudouin Prot, auraient informé le conseil d'administration de la banque de leur volonté de renoncer à leur rémunération variable pour l'exercice 2008, selon le site internet du Figaro de vendredi.L'an dernier, précise le quotidien dans sa version informatique, ils avaient respectivement touché 875.000 et 2,27 millions d'euros au titre de cette part variable.Les deux dirigeants se sont ainsi pliés à la volonté du président Nicolas Sarkozy, qui a demandé jeudi aux dirigeants des banques françaises de suspendre cette année la part variable de leurs rémunérations sur les résultats de 2008, en contrepartie du soutien financier que l'Etat leur a apporté. Il avait même estimé que ce serait bien la moindre des choses.Selon le Figaro, BNP Paribas fera pourtant partie des quelques établissements européens qui dégageront un bénéfice pour 2008, qui devrait avoisiner 3 milliards d'euros, un résultat qui donne droit à un bonus pour ses dirigeants.L'Etat a accordé aux banques françaises en décembre une première tranche de prêts de 10,5 milliards d'euros. Le ministère des Finances a précisé cette semaine que les banques pourraient bénéficier d'un nouveau prêt de l'Etat de 10,5 milliards d'euros d'ici la fin du premier trimestre, ce qui porterait l'aide publique à 21 milliards d'euros.Six grandes banques françaises avaient bénéficié de la première tranche de fonds débloqués par l'Etat: Crédit Agricole, BNP Paribas, Sociét...

Les dirigeants de BNP Paribas renoncent à leur bonus... ()

Michel Pébereau et Baudouin Prot, président et directeur-général de BNP Paribas, renoncent à leur rémunération variable au titre de 2008. Bénéficiaire sur l'année, leur banque devrait afficher des pertes de 1,5 milliards d'euros au dernier trimestre.

Bonus: les patrons de deux grandes banques disent non à Sarkozy... ()

Les directeurs généraux de la Société Générale et du Crédit Agricole ont dit non, selon le Journal du Dimanche, à la proposition de Nicolas Sarkozy de renoncer à leur bonus pour l'exercice 2008 en contrepartie du soutien financier que l'Etat a apporté aux banques.Toujours selon le JDD, le directeur général du Crédit Agricole Georges Pauget estime que la fixation de sa rémunération dépend de son conseil d'administration et de son comité de rémunération.De leur côté, le président et le directeur général de BNP Paribas, Michel Pébereau et Baudoin Prot, avaient annoncé samedi leur décision de renoncer à leur rémunération variable pour 2008, selon une porte-parole de la banque.Ils avaient l'an dernier respectivement touché 875.000 et 2,27 millions d'euros au titre de cette part variable, a aussi précisé la banque.Le président de la République a demandé jeudi aux dirigeants des banques françaises de suspendre cette année la part variable de leurs rémunérations sur les résultats de 2008, en contrepartie du soutien financier que l'Etat leur a apporté.L'Etat a accordé aux banques françaises en décembre une première tranche de prêts de 10,5 milliards d'euros.Le ministère des Finances a précisé cette semaine que les banques pourraient bénéficier d'un nouveau prêt de l'Etat de 10,5 milliards d'euros d'ici la fin du premier trimestre, ce qui porterait l'aide publique à 21 milliards d'euros.Six grandes banques françaises avaient bénéficié de la première tranche de fonds débloqués par l'Eta...

O?? sont pass'?s les b??n??fices de BNP Paribas ?... ()

???OSEILLE Dans cette période de crise, certaines banques affichent leurs bons résultats. BNP Paribas annonce plus de 34 milliards de bénéfices depuis 2004. Sans vergogne, le Directeur général, Baudoin Prot explique que les actionnaires ont touché 14 milliards d'euros depuis cinq ans. Près de 20 milliards seraient des investissements et primes aux traders et aux dirigeants du groupe.  "Clairement, chez BNP Paribas, on continuera à être attachés à la création de valeurs pour nos actionnaires", explique-t-il. Extrait de "Pièces à Conviction" (France 3). envoyé par bakchichinfo

L'autosatisfaction déplacée de Baudouin Prot, de BNP-Paribas... ()

Baudouin Prot, PDG de BNP-Paribas et président de la Fédération bancaire française, était récemment l'invité de la matinale de France Inter. On sentait une pointe d'agacement dans ses réponses aux questions (plutôt maladroites, d'ailleurs) de Nicolas Demorand. Comme s'il trouvait incongru que l'on puisse s'interroger sur le fonctionnement des banques françaises. en lire plus

Le patron du Crédit Agricole ne renoncera pas de lui-même à son bonus... ()

Le directeur général de Crédit Agricole SA a confirmé implicitement dimanche qu'il ne renoncerait pas de son propre fait à son bonus 2008, arguant que la détermination de cette rémunération variable ne dépendait pas de lui mais du comité des rémunérations et du CA de la banque.Dans un communiqué, le directeur général de CASA Georges Pauget explique que sa rémunération est décidée en application des lois et règlements en vigueur par des instances spécifiques représentant les actionnaires - comité des rémunérations et Conseil d'Administration et qu'il se conformera à la décision de ces instances.Mais il n'annonce pas, comme l'on fait les dirigeants de BNP Paribas, qu'il renonce de lui-même à ce bonus.Le Journal du Dimanche avait affirmé que M. Pauget ainsi que Frédéric Oudéa, directeur général de la Société Générale, avaient répondu non à la demande de Nicolas Sarkozy aux dirigeants des banques de renoncer ces rémunérations variables pour 2008.Aucune polémique ne saurait exister sur ce sujet avec l'Elysée, précise-t-on sur le communiqué en réaction à la formulation du JDD.Joint par l'AFP, le service de presse de la Société Générale n'a pas fait de commentaire.Jeudi, le président de la République a demandé aux dirigeants des banques françaises de suspendre cette année la part variable de leurs rémunérations sur les résultats de 2008, en contrepartie de l'aide financière que l'Etat leur a apporté, estimant même que ce serait la moindre des choses.Le communiqué du Crédit Agricole ...

Le patron du Crédit Agricole ne renoncera pas de lui-même à son bonus... ()

Le directeur général de Crédit Agricole SA a confirmé implicitement dimanche qu'il ne renoncerait pas de son propre fait à son bonus 2008, arguant que la détermination de cette rémunération variable ne dépendait pas de lui mais du comité des rémunérations et du CA de la banque.Dans un communiqué, le directeur général de CASA Georges Pauget explique que sa rémunération est décidée en application des lois et règlements en vigueur par des instances spécifiques représentant les actionnaires - comité des rémunérations et Conseil d'Administration et qu'il se conformera à la décision de ces instances.Mais il n'annonce pas, comme l'on fait les dirigeants de BNP Paribas, qu'il renonce de lui-même à ce bonus.Le Journal du Dimanche avait affirmé que M. Pauget ainsi que Frédéric Oudéa, directeur général de la Société Générale, avaient répondu non à la demande de Nicolas Sarkozy aux dirigeants des banques de renoncer ces rémunérations variables pour 2008.Aucune polémique ne saurait exister sur ce sujet avec l'Elysée, précise-t-on sur le communiqué en réaction à la formulation du JDD.Joint par l'AFP, le service de presse de la Société Générale n'a pas fait de commentaire.Jeudi, le président de la République a demandé aux dirigeants des banques françaises de suspendre cette année la part variable de leurs rémunérations sur les résultats de 2008, en contrepartie de l'aide financière que l'Etat leur a apporté, estimant même que ce serait la moindre des choses.Le communiqué du Crédit Agricole ...

Prot: "Le rachat de Fortis par BNP Paribas se présente bien"... ()

Le rachat par BNP Paribas de la banque belge Fortis, qui a fait l'objet d'un nouvel accord samedi mais reste soumis à l'approbation de ses actionnaires, "se présente vraiment très bien", a déclaré Baudouin Prot, le directeur général de la banque française. Modrikamen s'oppose au nouvel accordLa CGSLB et le cdH se réjouissent de l'accordEdito: un accord mais des dégâtsRéagissez sur notre forum

Banque - BNP Paribas affiche sa confiance pour le rachat de Fortis... ()

Le directeur général de BNP Paribas Baudouin Prot pense que le nouvel accord conclu avec le gouvernement belge devrait cette fois obtenir la majorité des actionnaires de Fortis. Les choses se présentent "vraiment très bien", selon lui.

Bonus, stocks : le vrai salaire des patrons aidés par l'Etat... ()

Société Générale, BNP Paribas, Renault, Valeo :  Eco89 dresse les fiches de paie complètes de leurs dirigeants. en lire plus

Aubry: provision de la BNP Paribas pour des bonus un "véritable scandale"... ()

Martine Aubry, première secrétaire du PS, a qualifié mercredi de véritable scandale l'annonce de la constitution par BNP Paribas d'une provision d'un milliard d'euros pour des bonus à ses traders, et appelé Nicolas Sarkozy à agir. BNP PARIBAS

Economie : Face à l'Elysée, les banques défendent leurs bonus... ()

Nicolas Sarkozy s'est emparé, vendredi 7 août, de la question de la rémunération dans les banques en pleine controverse sur les bonus à la BNP Paribas, alors que les principaux acteurs du secteur ont profité d'une réunion à Matignon pour de nouveau clamer leur bonne foi

 Autres actualités


Formation au referencement Google
Formation au référencement par les spécialistes en référencement de Ranking Metrics : conférence le matin, atelier pratique l'après-midi.

Formation au referencement Google