Actualités Economie > Les USA vont-il abandonner Israël ?















Dictionnaire en ligne  
Définitions Sigles Participez !
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 
Rechercher

Rejoignez-nous sur la page Facebook Dicodunet

Les USA vont-il abandonner Israël ?

 Liens sponsorisés

 Actualités

Voici une compilation des sources d'information sur ce sujet :

Les USA vont-il abandonner Israël ?... ()

Dans le numéro de février de la revue conservatrice Commentary (http://www.commenta rymagazine. com/viewarticle. cfm/jews- and-the-2008- election- 14385), Shmuel Rosner revient sur le paradoxe des Juifs américains, qui ont préféré à deux reprises, aux présidentielles de 2004  et 2008, des candidats démocrates au pro-israélisme tout relatif, John Kerry d’abord, qui a obtenu 74 % de leurs suffrages, Barack Obama ensuite, qui en a obtenu 77 % , à des  candidats républicains ardemment pro-israéliens, George W. Bush puis John McCain. La plupart des commentateurs expliquent ce choix aberrant par le poids de l’histoire. Jusqu’aux années 1970, les démocrates étaient dans l’ensemble favorables aux causes juives et à Israël, les républicains défavorables ou au mieux indifférents. Depuis quarante ans, les choses ont changé : les démocrates se sont peu à peu éloignés des Juifs et d’Israël, tandis que les républicains s’en rapprochaient. Mais pour la plupart des électeurs juifs, le pli était pris : démocrates, good ; républicains, bad. En outre, l’épisode George H. W. Bush, président de 1989 à 1993, n’a rien arrangé. Avec ses acolytes James Baker et Brent Scowcroft, ce dernier était en effet revenu momentanément à la ligne républicaine classique. Ce qui a brouillé l’image de son fils George W. Bush, qui incarnait un courant totalement différent du même parti. Mais Rosner avance une autre explication. Si le pro-israélisme de Reagan et du second Bush n’a pas été pris en compte par l’élect...

 Autres actualités


Formation referencement
Formation au référencement par les spécialistes en référencement de Ranking Metrics : conférence le matin, atelier pratique l'après-midi.

Formation referencement