Actualités Economie > Maintenant tous les excès sont possibles sur le marché du pétrole…















Dictionnaire en ligne  
Définitions Sigles Participez !
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 
Rechercher

Rejoignez-nous sur la page Facebook Dicodunet

Maintenant tous les excès sont possibles sur le marché du pétrole…

 Liens sponsorisés

 Actualités

Voici une compilation des sources d'information sur ce sujet :

Maintenant tous les excès sont possibles sur le marché du pétrole…... ()

Avec un baril de pétrole au environ des 70 dollars, tous les acteurs économiques semblent  être satisfaits ! Mais peut-on vraiment parler d’une satisfaction ou bien faut-il se réjouir qu’on revienne à un système que tout le monde critique  mais  que tout le monde souhaite conserver ? En juillet 2008, le baril de pétrole est de 147 dollars. En décembre, il est de 32 dollars !             Aujourd’hui on est au alentour de 70 dollars et pourtant l’OPEP n’a pas décidé de réduire sa production. Il semble que pour certains pays producteurs que le prix de 70 dollars est un bon équilibre ! Pas trop élevé pour bloquer la croissance. Pas trop faible pour ne pas diminuer les revenus et les Investissements. Entre 60 et 70 dollars le baril, il s’agit d’une fourchette de prix idéal pour les pays producteurs et consommateurs.             Mais la réalité de la spéculation bat son plein; en particulier sur les marchés des matières premières et le pétrole. « Allez !, On prend les mêmes et on recommence ! Comme je le dis souvent : le passé n’est qu’un prologue .             C’est finit les beaux discours moralisateurs envers le capitalisme. Le pétrole attire de nouveaux tous les spéculateurs et les fonds spéculatifs sans exceptions. En termes réels, il y a une chute des réserves de pétrole (stocks de pétrole) aux Etats Unis avec moins de 5 millions de barils. Cela fait maintenant 4 mois que la spéculation est de retour reprenant ses vieilles habitudes et maintenant tous le...

Le baril de pétrole s'éloigne du seuil des 100 dollars... ()

Les marchés s'estimant rassurés sur le niveau des stocks pétroliers américains, le baril d'or noir a continué hier sa baisse, cédant plus de 3 dollars. L'Organisation des pays exportateurs de pétrole annonce 150 milliards de dollars d'investissements pour accroître sa production.

Le pétrole repasse la barre des 120 dollars le baril... ()

Le pétrole a dépassé à nouveau le seuil de 120 dollars le baril jeudi, dopé par les tensions géopolitiques dans le Caucase, la rechute du dollar face à l'euro, la fonte des stocks d'essence aux Etats-Unis et la crainte que l'Opep ne réduise sa production en septembre. Le baril de pétrole a atteint 120,89 dollars jeudi à New York et frôlé ce seuil en grimpant à 119,72 dollars à Londres, un plus... [[ Pour consulter la suite de l'article et accéder aux compléments d'info en vidéo et aux infographies, cliquez sur le titre ]]

Energie : le pétrole finit la semaine passée à portée des 110 dollars le baril... ()

Les prix du pétrole ont de nouveau reculé vendredi à New York, approchant le seuil de 110 dollars le baril, pénalisés par la hausse du dollar et la révision à la baisse des perspectives de demande par l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep). Sur le New York Mercantile Exchange...

 Autres actualités


Formation referencement
Formation au référencement par les spécialistes en référencement de Ranking Metrics : conférence le matin, atelier pratique l'après-midi.

Formation referencement