Actualités Humour > Craig Venter prétend avoir réussi à créer la vie artificiellement















Dictionnaire en ligne  
Définitions Sigles Participez !
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 
Rechercher

Rejoignez-nous sur la page Facebook Dicodunet

Craig Venter prétend avoir réussi à créer la vie artificiellement

 Liens sponsorisés

 Actualités

Voici une compilation des sources d'information sur ce sujet :

Craig Venter prétend avoir réussi à créer la vie artificiellement... ()

Craig Venter, le scientifique qui a créé la controverse en commercialisant les résultats du Projet de génome humain (Human Genome Project), prétend avoir créé avec son équipe de chercheurs un chromosome synthétique, donnant ainsi pour la première fois forme à la vie artificielle. L’institut de Craig Venter devrait faire une annonce officielle ces prochaines semaines sur [...]

Nouvelle avancée vers la création de la vie artificielle... ()

Des chercheurs américains ont découvert une manière plus efficace de fabriquer un génome synthétique qui pourrait les mener à terme à créer de la vie artificielle, selon une étude de l'Institut Venter, dirigé par le pionnier controversé des biotechnologies Craig Venter.

Nouvelle avancée vers la création de la vie artificielle... ()

Des chercheurs américains ont découvert une manière plus efficace de fabriquer un génome synthétique qui pourrait les mener à terme à créer de la vie artificielle, selon une étude de l'Institut Venter, dirigé par le pionnier controversé des biotechnologies Craig Venter.

Craig Venter, biologiste controversé à l'ambition de créer la vie artificielle... ()

Craig Venter est un spécialiste américain des biotechnologies controversé qui veut créer la première forme de vie artificielle pouvant être mise au service de l'Humanité pour produire des bio-carburants, lutter contre le réchauffement climatique et fabriquer des médicaments.

L'Américain Craig Venter réalise un chromosome de synthèse... ()

Le biologiste américain Craig Venter est parvenu à réaliser en laboratoire un chromosome de synthèse, premier pas vers la création d'une forme de vie artificielle, affirme samedi le quotidien le Guardian.

Le biologiste américain Craig Venter réalise un chromosome de synthèse... ()

Un porte-parole du biologiste américain Craig Venter a démenti samedi que ce dernier soit parvenu à réaliser en laboratoire un chromosome de synthèse, premier pas vers la création d'une forme de vie artificielle, comme l'a affirmé le quotidien britannique The Guardian. Le Guardian est en avance sur la musique, a estimé Heather Kowalski, porte-parole de M. Venter. Nous n'avons pas réalisé ce que certains nous ont prêté en matière de vie synthétique. Quand nous le ferons, il y aura une publication scientifique et nous sommes probablement à des mois de cela, a ajouté Mme Kowalski. Le Guardian a affirmé dans son édition parue samedi que le scientifique avait réussi à fabriquer un chromosome de synthèse et devrait faire état de sa découverte dans les semaines à venir.

Nouvelle étape importante vers la création d'une vie synthétique... ()

Des chercheurs américains de l'Institut Venter ont fabriqué le premier génome synthétique d'une bactérie, avant-dernière étape jugée cruciale pour la création d'un organisme vivant artificiel, selon une étude publiée dans Science. Il s'agit de la plus grande structure d'ADN, structure de base de la vie, jamais fabriquée par l'homme, soulignent les auteurs de cette recherche parue dans la revue américaine. « Nous avons montré qu'il était possible de créer artificiellement de grands génomes et d'en ajuster la taille, ce qui ouvre la voie à des applications potentielles importantes telles que la production de biocarburants et le traitement biologique des déchets toxiques », explique le Dr Hamilton Smith, de l'Institut Venter et un des coauteurs de ces travaux. Cette recherche « représente la deuxième de trois étapes vers la création d'un organisme vivant entièrement artificiel », précise Dan Gibson, principal auteur de cette étude à laquelle a également participé Craig Venter, fondateur de l'Institut et pionnier controversé des biotechnologies. Pour l'étape finale, sur laquelle les chercheurs de l'Institut Venter travaillent déjà, ils vont tenter de créer une cellule artificielle de bactérie basée entièrement sur le génome synthétique de la bactérie Mycoplasma genitalium qu'ils viennent de fabriquer.  .

Les enjeux de l'être vivant minimum... ()

Craig Venter restera certainement dans l’histoire comme l’une des personnalités les plus controversées de ce début du XXIe siècle. Newton de la biologie ou nouveau docteur Frankenstein, Venter avait déjà fait la une en 2000 lorsque sa société Celera avait été la première à séquencer le génome humain. Aujourd’hui, l’une des découvertes de Venter suscite [...]

Venter a-t-il créé la première forme de vie artificielle ?... ()

The Guardian, il y a quelques jours l’affirmait : Craig Venter, célèbre mais contreversé biologiste, aurait mis au point un chromosome de synthèse prêt à donner une vie artificielle. Le week-end dernier, son porte-parole dément, mais nous prépare à une annonce prochaine. ...

Pour la première fois, le génome d'une seule personne est déchiffré... ()

Pour la première fois, des chercheurs ont déchiffré le génome complet d'un seul individu, ouvrant la voie, espèrent-ils, à l'étude du patrimoine génétique individuel pour offrir une médecine personnalisée. Ce travail, mis en ligne dans la dernière livraison de PLoS Biology, a été conduit par des chercheurs du Craig Venter Institute (JCVI, Etats-Unis), de Toronto (Canada, hôpital des enfants malades) et de l'université de Californie à San Diego. Il concerne les deux jeux des 23 chromosomes, chacun hérité d'un des deux parents de l'individu analysé, en l'occurence celui du flamboyant chercheur Craig Venter. L'analyse de cette version du génome, dite version HuRef, montre le haut degré de variations génétiques entre les deux jeux de chromosomes cohabitant au sein d'un même individu, selon les chercheurs.

Le biologiste controversé C. Venter annonce une nouvelle forme de vie... ()

Le pionnier controversé des biotechnologies Craig Venter se dit sur le point de créer une nouvelle forme de vie, une bactérie greffée avec un patrimoine génétique minimal, qui pourrait être mise au service de l'humanité pour produire carburants et médicaments.

Pour la première fois, le génome d'une seule personne est déchiffré... ()

Pour la première fois, des chercheurs ont déchiffré le génome complet d'un seul individu, ouvrant la voie, espèrent-ils, à l'étude du patrimoine génétique individuel pour offrir une médecine personnalisée. Ce travail, mis en ligne dans la dernière livraison de PLoS Biology, a été conduit par des chercheurs du Craig Venter Institute (JCVI, Etats-Unis), de Toronto (Canada, hôpital des enfants malades) et de l'université de Californie à San Diego. Il concerne les deux jeux des 23 chromosomes, chacun hérité d'un des deux parents de l'individu analysé, en l'occurence celui du flamboyant chercheur Craig Venter. L'analyse de cette version du génome, dite version HuRef, montre le haut degré de variations génétiques entre les deux jeux de chromosomes cohabitant au sein d'un même individu, selon les chercheurs.

Biologie synthétique: ce qu'il reste à faire... ()

Craig Venter a réussi à créer la première forme de vie synthétique, apprend-on. Encore, serait-on tenté de dire, puisqu’on jurerait avoir vu s’étaler la même annonce en juin dernier ! En fait, chaque avancée peut être considérée comme “la création d’une nouvelle forme de vie”, mais en réalité, à chaque fois, c’est juste un petit pas [...]

Quelques grandes étapes de la recherche génétique depuis l'ADN... ()

La mise au point du premier génome synthétique d'une bactérie par des chercheurs américains de l'Institut Craig Venter, publiée dans la revue américaine Science datée du 24 janvier, marque une des grandes étapes de la recherche génétique.

 Autres actualités


Formation referencement Google
Formation au référencement par les spécialistes en référencement de Ranking Metrics : conférence le matin, atelier pratique l'après-midi.

Formation referencement Google