Actualités Industrie > Bank of America menace ABN Amro de dommages et intérêts record















Dictionnaire en ligne  
Définitions Sigles Participez !
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 
Rechercher

Rejoignez-nous sur la page Facebook Dicodunet

Bank of America menace ABN Amro de dommages et intérêts record

 Liens sponsorisés

 Actualités

Voici une compilation des sources d'information sur ce sujet :

Bank of America menace ABN Amro de dommages et intérêts record... ()

Bank of America (BofA), la 2ème banque du monde, pourrait entamer une action en justice et réclamer jusqu'à 220 milliards de dollars si d'aventure le groupe néerlandais ABN Amro avait la mauvaise idée de vouloir annuler ...

Bank of America fait du chantage sur LaSalle à ABN Amro... ()

Bank of America (BofA), la 2ème banque du monde, pourrait réclamer jusqu'à 220 milliards de dollars si d'aventure le groupe néerlandais ABN Amro avait la mauvaise idée de vouloir annuler la cession de la LaSalle Bank ...

Bank of America en perdition... ()

Les titres de Bank of America (BofA) et de Citigroup, deux des principales banques américaines, chutaient de quelque 20 pc jeudi vers la mi-séance à Wall Street en raison des doutes concernant leur capacité à survivre à d'importantes pertes de crédit. Vers 17 h 00 GMT, l'action Bank of America, première banque américaine, reculait de 21,76 pc à 7,98 dollars.

ABN Amro : la surenchère... ()

Maintenant ça y est : la bataille est officiellement lancée pour le rachat de la banque néerlandaise ABN Amro. Le consortium formé par le Britannique Royal Bank of Scotland (RBS), le Belgo-néerlandais Fortis et l'Espagnol Santander est passé à l'attaque en annonçant une offre sur ABN Amro qui la valorise à 71,1 milliards d'euros.

ABN Amro : l'offre de Fortis and Co... ()

Après un temps de réflexion, bien court, le consortium bancaire composé de Royal Bank of Scotland (RBS), Santander et Fortis, a décidé de reprendre l'initiative dans le dossier de l'acquisition du groupe financier néerlandais ABN Amro. Une surprise qui n'en est pas une si l'on en croit les estimations formulées lundi déjà par les analystes. Ces derniers estimaient en effet à ce moment que le consortium, étonné par l'annonce d'un accord intervenu entre ABN Amro et la banque britannique Barclays, ne tarderait pas à réagir.

Le rachat record d'ABN Amro a été finalisé... ()

L'offre de rachat record (118 milliards) du consortium de banques européennes emmené par la Royal Bank of Scotland sur ABN Amro a réussi comme attendu: le consortium a annoncé lundi avoir reçu 86% des actions de la banque néerlandaise.© TSR, 2007

ABN Amro: la banque retire sa recommandation pour Barclays... ()

ABN Amro retire sa recommandation pour l'offre de reprise de la banque britannique Barclays. La banque néerlandaise déclare ne pas être en position pour pouvoir conseiller l'une des deux offres aux actionnaires, a indiqué ABN Amro lundi. Barclays et un consortium de trois banques (Fortis, Royal Bank of Scotland et l'espagnole Santander) luttent pour acquérir ABN Amro.

ABN Amro: le consortium va revoir son offre d'acquisition... ()

A la suite au jugement rendu ce vendredi par la Cour Suprême des Pays-Bas concernant la vente de LaSalle par ABN AMRO à Bank of America, le consortium composé de la Royal Bank of Scotland, de Fortis et de Banco Santander a fait part de son intention de revoir son offre d'acquisition sur la banque néerlandaise. Cette offre, dont les conditions seront sensiblement supérieures à la proposition d'offre de Barclays, ne sera pas conditionnelle au maintien de LaSalle au sein du groupe ABN AMRO, a précisé le consortium dans un communiqué. Elle sera conditionnelle, notamment, au fait qu'ABN AMRO n'ait réalisé ou n'ait accepté de réaliser aucune acquisition ou cession d'une partie substantielle de ses activités ou actifs, à l'exception de la cession de LaSalle, a-t-il ajouté en précisant que davantage d'informations seront communiquées en temps voulu. Pour rappel, la Cour suprême des Pays-Bas a levé un obstacle majeur au projet de mégafusion bancaire entre ABN Amro et la banque britannique Barclays en autorisant vendredi la Néerlandaise à vendre sa filiale américaine LaSalle sans l'accord de ses actionnaires, comme le prévoyaient les deux banques. (FLO)

Le consortium va réviser son offre... ()

A la suite du jugement rendu vendredi par la Cour Suprême des Pays-Bas autorisant la vente de LaSalle par ABN Amro à Bank of America sans l'accord de ses actionnaires, le consortium composé de la Royal Bank of Scotland, de Fortis et de Banco Santander a fait part de "son intention de revoir son offre d'acquisition" sur la banque néerlandaise.

Bank of America : nouvelle séance de correction... ()

Le titre Bank of America fléchit encore vers les 40$ sur le Nyse ce mercredi, après une note de Goldman Sachs qui estime que la banque BofA devrait...

Bank of America : le moment d'y revenir ?... ()

Le titre de la banque de Charlotte Bank of America profite ce mercredi, à Wall Street, d'un conseil d'achat provenant de Punk, Ziegel & Co...

ABN : la résistance à l'offre de Barclays s'organise... ()

La décision d'ABN-Amro de vendre sa filiale américaine LaSalle pour 21 milliards de dollars à la Bank of America (BOA) dans le cadre de l'offre d'achat par le groupe britannique Barclays continue à faire des remous.

C'est la fin d'ABN Amro... ()

L'offre de rachat record (71 milliards d'euros) du consortium de banques européennes emmené par la britannique Royal Bank of Scotland sur leur consoeur ABN Amro a réussi comme attendu, le consortium ayant annoncé lundi avoir reçu 86% des actions de la banque néerlandaise.

La crise a-t-elle dévalorisé ABN Amro ?... ()

Le consortium de banques emmené par Royal Bank of Scotland (RBS) pour le rachat d'ABN Amro pourrait invoquer une clause d'évènement négatif majeur liée à la crise des marchés financiers pour revoir à la baisse son offre sur le groupe néerlandais, estime mardi le quotidien britannique "The Times".

Services financiers · La Bank of America abandonne certaines activités d'hypothèques... ()

Affectée par le marasme des marchés du crédit et de l'immobilier, la Bank of America (BAC) a révélé, jeudi, qu'elle quittera le segment des hypothèques en gros, ce qui entraînera l'abolition de quelque 700 emplois. Bank of America supprime 3000 emplois (ARGENT)

 Autres actualités


Formation referencement Google
Formation au référencement par les spécialistes en référencement de Ranking Metrics : conférence le matin, atelier pratique l'après-midi.

Formation referencement Google