Actualités Industrie > Crise du "subprime" : grandes banques et établissements spécialisés licencient















Dictionnaire en ligne  
Définitions Sigles Participez !
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 
Rechercher

Rejoignez-nous sur la page Facebook Dicodunet

Crise du "subprime" : grandes banques et établissements spécialisés licencient

 Liens sponsorisés

 Actualités

Voici une compilation des sources d'information sur ce sujet :

La société de crédits hypothécaires First Magnus en faillite... ()

La société de crédits hypothécaires First Magnus Financial, basée en Arizona, a annoncé se mettre sous la protection de la loi sur les faillites (Chapitre 11) mardi soir, et licencié la quasi totalité de ses quelque 6.000 salariés. First Magnus, l'un des plus importants prêteurs immobiliers non cotés aux Etats-Unis, a indiqué avoir environ 25.000 à 50.000 créanciers, aux Etats-Unis et à l'international. La crise des prêts immobiliers à risque (subprime) a déjà entraîné la faillite ou la fermeture de plus de 84 sociétés du secteur. (BVH) ./. ()

Lehman Brothers supprime 850 postes dans son pôle prêts hypothécaires... ()

Enième dommage collatéral de la crise du subprime aux Etats-Unis. Lehman Brothers s'apprête à supprimer environ 850 postes dans sa division prêts hypothécaires. La banque américaine prévoit notamment la fermeture de son ...

Lehman Brothers supprime 850 postes dans son pôle prêts hypothécaires... ()

Enième dommage collatéral de la crise du subprime aux Etats-Unis. Lehman Brothers s'apprête à supprimer environ 850 postes dans sa division prêts hypothécaires. La banque américaine prévoit notamment la fermeture de son ...

Subprime : Lehman Brothers respire, BoA grimace... ()

Les banques américaines souffrent inégalement de la crise du subprime aux Etats-Unis. Ainsi, Lehman Brothers, l'un des grands noms de Wall Street, a affirmé mardi qu'elle avait été finalement peu impactée par le trou d'air ...

Subprime : Lehman Brothers respire, BoA grimace... ()

Les banques américaines souffrent inégalement de la crise du subprime aux Etats-Unis. Ainsi, Lehman Brothers, l'un des grands noms de Wall Street, a affirmé mardi qu'elle avait été finalement peu impactée par le trou d'air ...

Hypothèques à risque · Les banques françaises seraient peu exposées... ()

La ministre française de l'Economie, Christine Lagarde, estime que àles grandes banques françaises sont peu exposées au risque subprime, alors que la crise du marché des prêts hypothécaires à surprime aux États-Unis fait peser une menace sur la croissance mondiale. (ARGENT)

Subprime : un coût de 945 milliards !... ()

Le Fonds monétaire international a chiffré mardi à 945 milliards de dollars le coût de la crise actuelle pour le système financier mondial, dont 565 milliards générés par l'exposition des banques au secteur subprime (prêts immobiliers à risque).

Sociétés de crédit : ça chauffe aux USA !... ()

First Magnus, société de crédits hypothécaires, un poids lourd Cette société basée en Arizona vient d'annoncer son passage au régime du chapitre 11. En outre, elle a également annoncé le licenciement de presque tous ses salariés (6000). C'est l'un des plus importants organismes de prêt immobilier actuellement recensé aux USA. Le nombre approximatif de ses créances se situe entre 25 000 et 50 000, entre les USA et les autres pays. Accredited Home Lenders : restructuration drastique Cette société américaine de prêts hypothécaires basée à San Diego, a annoncé mercredi une réduction considérable de son activité ainsi qu'une restructuration l'amenant à se séparer de plus de 60% de ses effectifs après avoir été touchée de plein fouet par la crise des prêts à risque dits subprime. Le nombre de ses salariés, au travers de ses filiales américaines et canadiennes va passer de 2600 à moins de 1000 au terme de son repli. Dans un communiqué, le PDG de cette société, James Konrath a confirmé qu'aucune nouvelle demande de prêt ne serait acceptée, mais que la compagnie continuera d'honorer ses engagements existants. Ces décisions ont été rendues nécessaires par les turbulences persistantes et bien connues dans le secteur des prêts hypothécaires et sur les marchés financiers, mais elles ont été prises le coeur lourd, a-t-il précisé. 84 faillites ou fer...

Sauvetage de Lehman Brothers · La banque Barclays se retire des négociations... ()

Dernière victime en date de la crise des prêts hypothécaires à risque, la banque Lehman Brothers est au bord de l'effondrement. (ARGENT)

Subprime : après les prêts pourris immobilier, ceux pour les voitures ?... ()

L'épisode de la crise des prêts subprime aux Etats-Unis qui jette à la rue des millions d'emprunteurs américains n'est pas encore terminé. Elle s'est traduite quand même, outre les dépréciations d'actifs et la prise de contrôle rampante des plus grandes banques américaines par les (...)

Economie : Comment deux fleurons bancaires américains ont fini au tapis... ()

Lehman Brothers et Merrill Lynch, deux des plus grandes banques d’affaires américaines, n’ont pas résisté à la crise du «subprime»

Les dérapages de la finance mondiale... ()

La commission de terminologie économique et financière vient de donner la traduction officielle du terme subprime prêt hypothécaire à haut risque. L'occasion de faire le bilan de la crise financière due à l'effondrement de l'immobilier américain qui a mis sur la paille nombre de personnes insolvables ayant contracté ce type de prêts. Tout est parti du marché de l’immobilier américain, des établissements bancaires peu scrupuleux accordent des crédits hypothécaires à taux variables, à des ménages (...) - POLITIQUE

L'économie américaine ébranlée par les déboires de l'immobilier à risque... ()

La crise de l'immobilier à risque a peut-être fini de faire trembler la Bourse, mais les signaux d'alerte se multiplient aux Etats-Unis sur des risques de contagion au reste de l'économie.Depuis une semaine, les marchés financiers se sont remis à respirer, dans l'espoir que la crise liés aux prêts immobiliers à risque (subprime) finisse par se résorber en douceur.Mais dans le même temps, l'économie réelle semble avoir de plus en plus de mal à résister. Les saisies de logements sont la partie la plus visible de l'iceberg. Mardi, le sénateur démocrate Christopher Dodd a estimé que dans cette crise de un à trois millions de personnes pourraient perdre leur logement, dépassés par l'envolée des mensualités de leurs crédits à taux variables.Par ailleurs, la crise provoque une intensification des licenciements dans les secteurs liés à l'immobilier, et des inquiétudes de plus en plus grandes sur la consommation.Cela fait un certain temps que nous assistons à ce phénomène, estime Michelle Meyer, économiste de Lehman Brothers, en citant par exemple la forte baisse de la construction de logements depuis le début de l'année.Mais maintenant ce qui se passe est une sorte de contamination aux consommateurs et au marché de l'emploi. Ce n'est que le début, nous allons continuer d'assister à des licenciements et à un ralentissement de la consommation, ajoute-t-elle.Du côté de l'emploi, l'aspect le plus spectaculaire est la vague de licenciements dans les institutions financières, surtout celle...

 Autres actualités


Formation referencement Google
Formation au référencement par les spécialistes en référencement de Ranking Metrics : conférence le matin, atelier pratique l'après-midi.

Formation referencement Google