Actualités Industrie > Risques de reprise par consortium jugés acceptables par ABN Amro















Dictionnaire en ligne  
Définitions Sigles Participez !
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 
Rechercher

Rejoignez-nous sur la page Facebook Dicodunet

Risques de reprise par consortium jugés acceptables par ABN Amro

 Liens sponsorisés

 Actualités

Voici une compilation des sources d'information sur ce sujet :

Le rachat record d'ABN Amro a été finalisé... ()

L'offre de rachat record (118 milliards) du consortium de banques européennes emmené par la Royal Bank of Scotland sur ABN Amro a réussi comme attendu: le consortium a annoncé lundi avoir reçu 86% des actions de la banque néerlandaise.© TSR, 2007

ABN Amro : le consortium reste favori... ()

Les actionnaires de la banque néerlandaise ABN Amro voteraient en l'état actuel des choses pour l'offre de rachat d'un consortium de trois banques européennes, et non pour l'offre recommandée de la britannique Barclays, a indiqué le pdg d'ABN Amro dans la presse samedi.

ABN Amro: la banque retire sa recommandation pour Barclays... ()

ABN Amro retire sa recommandation pour l'offre de reprise de la banque britannique Barclays. La banque néerlandaise déclare ne pas être en position pour pouvoir conseiller l'une des deux offres aux actionnaires, a indiqué ABN Amro lundi. Barclays et un consortium de trois banques (Fortis, Royal Bank of Scotland et l'espagnole Santander) luttent pour acquérir ABN Amro.

Les actionnaires d'ABN Amro voteront pour l'offre du consortium... ()

Les actionnaires de la banque néerlandaise ABN Amro voteraient en l'état actuel des choses pour l'offre de rachat d'un consortium de trois banques européennes, et non pour l'offre recommandée de la britannique Barclays, a indiqué le PDG d'ABN Amro dans la presse samedi.

ABN Amro : l'offre de Fortis and Co... ()

Après un temps de réflexion, bien court, le consortium bancaire composé de Royal Bank of Scotland (RBS), Santander et Fortis, a décidé de reprendre l'initiative dans le dossier de l'acquisition du groupe financier néerlandais ABN Amro. Une surprise qui n'en est pas une si l'on en croit les estimations formulées lundi déjà par les analystes. Ces derniers estimaient en effet à ce moment que le consortium, étonné par l'annonce d'un accord intervenu entre ABN Amro et la banque britannique Barclays, ne tarderait pas à réagir.

ABN Amro : l'offre du consortium attendue lundi... ()

Les syndicats d'ABN Amro préfèrent l'offre de Barclays, qui affirme avoir jusqu'au 6 août...

C'est la fin d'ABN Amro... ()

L'offre de rachat record (71 milliards d'euros) du consortium de banques européennes emmené par la britannique Royal Bank of Scotland sur leur consoeur ABN Amro a réussi comme attendu, le consortium ayant annoncé lundi avoir reçu 86% des actions de la banque néerlandaise.

ABN Amro : le dossier se politise... ()

La bataille autour d'ABN Amro, première banque néerlandaise, qui met en ébullition le monde financier européen, est montée d'un cran mercredi avec l'intervention de la banque centrale des Pays-Bas. En pourparlers exclusifs avec la banque britannique Barclays, mais acceptant de rencontrer un consortium de trois banques européennes ayant également manifesté leur intérêt, ABN Amro est au coeur d'une bataille de reprise initiée par le fonds spéculatif TCI, décidé à retirer un maximum de sa vente ou de son démantèlement.

ABN Amro: l'offre de Barclays va probablement échouer (PDG)... ()

Le rachat de la banque néerlandaise ABN Amro par Barclays ne se fera probablement pas en raison de l'offre supérieure du consortium rival de banques, a déclaré dimanche le président d'ABN Amro, Rijkman Groenink, à la télévision néerlandaise NOS. Nous devons vraiment assumer que les marchés ne vont pas changer dans les semaines qui viennent, et en conséquence les chances que les actions Barclays montent assez pour dépasser l'offre du consortium sont plutôt faibles, a déclaré M. Groenink. Interrogé sur le point de savoir s'il pensait que la prise de contrôle d'ABN Amro par Barclays pourrait réussir, il a répondu: Probablement pas. (FLO)

ABN Amro : la surenchère... ()

Maintenant ça y est : la bataille est officiellement lancée pour le rachat de la banque néerlandaise ABN Amro. Le consortium formé par le Britannique Royal Bank of Scotland (RBS), le Belgo-néerlandais Fortis et l'Espagnol Santander est passé à l'attaque en annonçant une offre sur ABN Amro qui la valorise à 71,1 milliards d'euros.

UBS a pris une participation de 3,14 pc dans ABN Amro... ()

Le groupe bancaire suisse UBS a pris une participation de 3,14 pc dans la banque néerlandaise ABN Amro au coeur d'une bataille de reprise. Le portefeuille d'actions d'UBS dans ABN Amro représente un droit de vote 5,3 pc, a annoncé samedi soir l'autorité néerlandaise de régulation des marchés.

ABN Amro : le consortium a "une quantité incroyable de travail"... ()

Ce groupement formé de RBS, Santander et Fortis a confirmé le succès de son offre...

La crise a-t-elle dévalorisé ABN Amro ?... ()

Le consortium de banques emmené par Royal Bank of Scotland (RBS) pour le rachat d'ABN Amro pourrait invoquer une clause d'évènement négatif majeur liée à la crise des marchés financiers pour revoir à la baisse son offre sur le groupe néerlandais, estime mardi le quotidien britannique "The Times".

[3] L'immobilier français, solide et soutenu par ses spécificités (ABN Amro)... ()

L’immobilier résidentiel français reste « solide » selon la banque d’affaires ABN Amro, et « fondamentalement différent » des marchés américain, britannique et espagnol.   Dans le cadre d’une note sur le groupe de promotion immobilière Nexity, les analystes d’ABN Amro mettent en...Date de publication : Mardi 20 novembre 2007 à 14:30

ABN Amro: le consortium va revoir son offre d'acquisition... ()

A la suite au jugement rendu ce vendredi par la Cour Suprême des Pays-Bas concernant la vente de LaSalle par ABN AMRO à Bank of America, le consortium composé de la Royal Bank of Scotland, de Fortis et de Banco Santander a fait part de son intention de revoir son offre d'acquisition sur la banque néerlandaise. Cette offre, dont les conditions seront sensiblement supérieures à la proposition d'offre de Barclays, ne sera pas conditionnelle au maintien de LaSalle au sein du groupe ABN AMRO, a précisé le consortium dans un communiqué. Elle sera conditionnelle, notamment, au fait qu'ABN AMRO n'ait réalisé ou n'ait accepté de réaliser aucune acquisition ou cession d'une partie substantielle de ses activités ou actifs, à l'exception de la cession de LaSalle, a-t-il ajouté en précisant que davantage d'informations seront communiquées en temps voulu. Pour rappel, la Cour suprême des Pays-Bas a levé un obstacle majeur au projet de mégafusion bancaire entre ABN Amro et la banque britannique Barclays en autorisant vendredi la Néerlandaise à vendre sa filiale américaine LaSalle sans l'accord de ses actionnaires, comme le prévoyaient les deux banques. (FLO)

 Autres actualités


Formation referencement
Formation au référencement par les spécialistes en référencement de Ranking Metrics : conférence le matin, atelier pratique l'après-midi.

Formation referencement