Actualités Industrie > Citigroup pourrait subir de lourdes dépréciations, selon un analyste















Dictionnaire en ligne  
Définitions Sigles Participez !
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 
Rechercher

Rejoignez-nous sur la page Facebook Dicodunet

Citigroup pourrait subir de lourdes dépréciations, selon un analyste

 Liens sponsorisés

 Actualités

Voici une compilation des sources d'information sur ce sujet :

Citigroup pourrait déprécier 12 milliards de dollars de créances... ()

NEW YORK (Reuters) - Citigroup, première banque américaine, pourrait devoir annoncer pour 12 milliards de dollars de dépréciations de créances et renforcer d'un milliard de dollars ses réserves pour créances douteu...

Citigroup perd 12 milliards de dollars... ()

La banque américaine Citigroup a enregistré au premier trimestre une perte massive sous l'effet de colossales dépréciations, mais évité le scénario catastrophe de certains analystes, ce qui a malgré tout rassuré les marchés qui veulent croire que le pire de la crise est passé.

UBS : Citigroup craint de nouvelles dépréciations massives... ()

La firme de recherche Citigroup estime ce jeudi qu'UBS AG pourrait afficher de nouvelles dépréciations à hauteur de pratiquement 7 Mds$ sur le second...

'Subprime': la facture finale pour la finance américaine encore à déterminer... ()

L'envolée des dépréciations annoncées par Citigroup, la première banque mondiale, sur son portefeuille de titres adossés à des créances hypothécaires, plonge la finance américaine dans une période d'incertitudes: quel sera l'ampleur réelle de la crise?Avec le remplacement de son PDG Charles Prince, Citigroup a annoncé dimanche des dépréciations supplémentaires de 8 à 11 milliards de dollars sur son portefeuille, bien supérieures aux 2 milliards annoncés mi-octobre. Son résultat net du 4e trimestre s'en trouvera amputé de 5 à 7 milliards.Et lundi matin, le groupe a averti dans une conférence téléphonique que qu'il demeurait encore beaucoup d'incertitudes sur ce qui va se passer sur le marché. Au final, les dépréciations pourraient être supérieures ou inférieures à ce qui vient d'être annoncé, a-t-il reconnu.Le coût de cette crise pour Citigroup est le plus lourd enregistré par une grande banque américaine. Il est même supérieur aux 8 milliards de dépréciations annoncées par la banque d'affaires Merrill Lynch fin octobre.Citigroup, comme Merrill Lynch, avait d'abord minimisé les pertes enregistrées sur le marché de la titrisation de crédits subprime. Ces crédits accordés aux ménages financièrement fragiles ont vu leur valeur s'effondrer alors que se multipliaient les défauts de paiements par les ménages et les saisies immobilières. Et plus aucun intervenant n'a voulu acheter les titres qui y sont adossés et dont les deux banques s'étaient faites une spécialité.Dans son opératio...

Citigroup à nouveau sous perfusion... ()

Des dépréciations énormes liées à du crédit immobilier ont amené Citigroup à annoncer une perte trimestrielle de près de 10 milliards de dollars, à sabrer son dividende, à supprimer 4 200 emplois et enfin à s'organiser pour lever 14,5 milliards de dollars d'argent frais.

Secteur bancaire · La CIBC pourrait encaisser 2 milliards $ en nouvelles dépréciations... ()

D'autres experts épinglent plutôt à environ 1 milliard $ les dépréciations que pourrait encourir la banque, maintenant que la firme Moody's a revu à la baisse la cote de la compagnie d'assurances XL Capital Assurance. (ARGENT)

Secteur bancaire · La CIBC pourrait encaisser 2 milliards $ en nouvelles dépréciations... ()

D'autres experts épinglent plutôt à environ 1 milliard $ les dépréciations que pourrait encourir la banque, maintenant que la firme Moody's a revu à la baisse la cote de la compagnie d'assurances XL Capital Assurance. (ARGENT)

Bank of China pourrait annoncer de lourdes dépréciations... ()

HONG KONG/PEKIN (Reuters) - Bank of China devrait annoncer de lourdes dépréciations sur ses investissements dans le subprime aux États-Unis, susceptibles de porter l'établissement dans le rouge en 2007, selon le qu...

Bank of China pourrait annoncer de lourdes dépréciations... ()

HONG KONG/PEKIN (Reuters) - Bank of China devrait annoncer de lourdes dépréciations sur ses investissements dans le subprime aux États-Unis, susceptibles de porter l'établissement dans le rouge en 2007, selon le qu...

UBS, un géant aux pieds d'argile... ()

Les spéculations sur l'ampleur des dépréciations qu'UBS devra encore comptabiliser en lien avec la crise du subprime aux Etats-Unis vont bon train. La banque américaine JP Morgan les estime encore à 17,7 milliards de dollars pour cette année. D'autres observateurs parlent d'un montant qui pourrait grimper jusqu'à 25 milliards de dollars.

Bank of China pourrait annoncer de lourdes dépréciations... ()

HONG KONG/PEKIN (Reuters) - Bank of China devrait annoncer de lourdes dépréciations sur ses investissements dans le subprime aux États-Unis, susceptibles de porter l'établissement dans le rouge en 2007, selon le qu...

Banque: réunion du conseil d'administration de Citigroup ce week-end, selon la presse... ()

Le conseil d'administration de la première banque mondiale, l'américaine Citigroup, frappée de plein fouet par la crise des crédits hypothécaires à risque (subprime) aux Etats-Unis, doit se réunir ce week-end, affirme vendredi le Wall Street Journal.De nouvelles dépréciations d'actifs pourraient figurer à l'ordre du jour de cette réunion d'urgence, indique le quotidien américain des affaires qui cite deux sources anonymes proches du dossier.Citigroup n'a souhaité faire aucun commentaire.Le groupe bancaire a vu son bénéfice net au 3e trimestre plonger de 57%, à 2,38 milliards de dollars, et a dû déprécier dans ses comptes 1,35 milliard. La banque a aussi perdu 1,56 milliard sur son portefeuille de titres obligataires adossés à des crédits subprime, et 636 millions dans les activités de marché.L'action Citigroup a encore cédé 2,03% à 37,73 dollars, vendredi. Elle avait déjà lâché 6,89% jeudi, après une note de CIBC World Market suggérant qu'elle pourrait baisser son dividende, vendre des actifs ou augmenter son capital, afin de récupérer 30 milliards de dollars pour face à une pénurie de liquidités.Citigroup avait déjà chuté à la mi-octobre après la publication de ses résultats trimestriels laminés par la crise des subprime. Son action a perdu près de 32% depuis le début de l'année.Ces développements relancent les spéculations sur un éventuel départ du PDG de la banque, Chuck Prince, qui avaient été endormies ces derniers jours par le tumulte de la démission de Stanley o'Neal, ...

Citigroup : recule avec le marché, malgré les - nouvelles - rumeurs... ()

Plombé hier par les rumeurs de nouvelles dépréciations mortgage, le titre de la banque américaine Citigroup cède encore 1% à 29$, dans un marché...

Crédit Suisse pourrait annoncer de nouvelles dépréciations... ()

ZURICH (Reuters) - Crédit Suisse pourrait annoncer de nouvelles dépréciations à concurrence de cinq milliards de francs suisses (3,2 milliards d'euros) lorsqu'il publiera ses résultats...

Crédit Suisse pourrait annoncer de nouvelles dépréciations... ()

ZURICH (Reuters) - Crédit Suisse pourrait annoncer de nouvelles dépréciations à concurrence de cinq...

 Autres actualités


Formation referencement
Formation au référencement par les spécialistes en référencement de Ranking Metrics : conférence le matin, atelier pratique l'après-midi.

Formation referencement