Actualités Industrie > Economie : Stiglitz : "Il manque une vraie volonté pour affronter le milieu financier"















Dictionnaire en ligne  
Définitions Sigles Participez !
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 
Rechercher

Rejoignez-nous sur la page Facebook Dicodunet

Economie : Stiglitz : "Il manque une vraie volonté pour affronter le milieu financier"

 Liens sponsorisés

 Actualités

Voici une compilation des sources d'information sur ce sujet :

Le triomphe de la cupidité par Joseph Stiglitz... ()

Voici un livre qui était très attendu : l'analyse de la crise et de l'avenir de l'économie mondiale par le célèbre prix Nobel qui dénonce, depuis plus de 10 ans, le fondamentalisme du marché, la libéralisation à outrance des capitaux, les dérégulations et la montée des inégalités. Joseph Stiglitz est l'un des très rares économistes qui avait prédit les risques de crise. Pour l'auteur, ce qui s'est passé en septembre 2008 est comparable à la chute du mur (...) - Economie / sommaire-edito

Stiglitz: le débat ne doit pas se limiter à un club privé... ()

Les discussions sur la refonte de l'économie mondiale ne doivent pas se limiter "à un club fermé" et les Nations unies doivent y jouer un "rôle clé", estime le Prix Nobel d'économie américain Joseph Stiglitz.

Joseph Stiglitz : le prix nobel qui prône la mesure du bien-être... ()

C'est, à en croire Newsweek, l'économiste le plus cité au monde, dixit aujourd'hui Libé. Dans le monde en développement ou les sommets alters, assurément. A domicile, Joseph Eugene Stiglitz, natif de Gary, ville-acierie de l'Indiana frappée de plein fouet par la crise, tient plutôt de « l'homme le plus incompris d'Amérique », dixit Newsweek. Le Prix Nobel d'économie en 2001, qui vient de remettre son rapport au Président de la République, est aujourd'hui un (...) - Revue de presse du développement durable

Selon le Nobel d'Économie · É.-U.: la pire récession depuis longtemps... ()

L'économie américaine connaît «la pire récession que nous ayons vu depuis longtemps», estime le prix Nobel d'Économie, Joseph Stiglitz, qui accordait une entrevue vendredi à la chaîne d'information financière CNBC. (ARGENT)

Et si la crise ne faisait que commencer ?... ()

C'est Joseph Stiglitz qui le craint car pour lui, le pire est à peut-être à venir. Il affirme que nous n'avons rien appris des crises précédentes. Joseph Stiglitz est un grand économiste, nobélisé en 2001. Il fait partie de ce que l'on appelle « le courant Keynésien ». Nommé en 1993 par le Président Clinton en tant que directeur de ses conseillers économiques, il devient en 1997 premier vice-président et économiste en chef de la Banque mondiale. Il est un peu « (...) - Economie

Les Prix Nobel d'Economie défavorables à la lutte contre le piratage... ()

Après Paul Krugman, c'est un autre Prix Nobel d'Economie, Joseph Stiglitz, qui prône une remise en cause profonde de la propriété intellectuelle et l'arrêt de la lutte contre le piratage au profit d'une redéfinition des modèles économiques. [Lire la suite]

Le système de propriété intellectuelle freine la science et l'innovation selon des lauréats du prix Nobel... ()

MANCHESTER, UK ? Le système de propriété intellectuelle vise davantage à « fermer l'accès à la connaissance » qu'à permettre sa diffusion, a indiqué le Professeur Joseph Stiglitz lors d'une conférence intitulée ?Who Owns Science ?? (« À qui appartient la science » ?) qui a eu lieu le 5 juillet. Joseph Stiglitz, lauréat du Prix Nobel d'économie en 2001 et John Sulston, lauréat du prix Nobel de physiologie et médecine en 2002, ont ouvert à l'Université de Manchester un nouvel institut pour la science, l'éthique et (...) - Vote électronique / Creative commons

Duex Nobel pour changer les instruments de mesure de la croissance... ()

Le président Nicolas Sarkozy a chargé deux Prix Nobel d'économie, Joseph Stiglitz et Armatya Sen, de réfléchir au changement des instruments de mesure de la croissance, a-t-il déclaré mardi lors de sa première conférence de presse depuis son élection en mai.Il faut changer notre instrument de mesure de la croissance, a déclaré le président français, estimant qu'il faut réfléchir aux limites de notre comptabilité nationale et de PNB (Produit national brut), qui doivent prendre en compte les conditions réelles et la qualité de vie des Français.Les nouveaux indices prendraient mieux en compte la perception des Français, qui n'en peuvent plus de l'écart grandissant entre des statistiques qui affichent un progrès continu et des difficultés croissantes qu'ils éprouvent dans leur vie quotidienne, selon M. Sarkozy.Cela mine la croissance, car plus personne ne croit en l'économie, a-t-il déclaré.M. Sarkozy a demandé à deux prix Nobel d'économie qui ont beaucoup travaillé sur ces questions d'accepter de conduire cette réflexion.Armatya Sen a accepté de m'apporter ses conseils et Joseph Stiglitz de présider le comité d'experts, a-t-il souligné.Joseph Stiglitz a reçu le prix Nobel 2001 pour ses travaux sur les marchés d'assymétrie de l'information américain et Armatya Sen, le prix Nobel 98 pour ses travaux sur l'économie du développement et du bien-être indien.Le calcul de la hausse des prix et du pouvoir d'achat tels que calculés par l'Institut national de la Statistique sont remis en q...

Vous vous trompez M. Stiglitz, il existe un modèle économique alternatif !... ()

Les propos exposés concernent l’économie. Et ce n’est pas un Jean-Marc Sylvestre ou un Bernard Maris qui s’exprime mais un Nobel, Joseph Stiglitz, connu pour ses positions ouvertes et progressistes, à l’instar d’un Paul Krugman ; et du reste sollicité par Nicolas Sarkozy (...)

«Bush a financé la guerre par l'emprunt»... ()

INTERVIEW - Joseph E. Stiglitz, Prix Nobel d'économie américain, est l'auteur d'«Une guerre à 3.000 milliards de dollars»...

3 000 milliards de dollars, le coût de la guerre en Irak... ()

Combien coûte la guerre en Irak ? Cher, très cher. Et pas seulement à l'économie américaine. Joseph Stiglitz, le Prix Nobel d'économie, et Linda Bilmes, professeur à Harvard, spécialiste des q...

"Un libre échange entre consentants"... ()

Le prix Nobel de l'Économie 2001, Joseph Stiglitz, était jeudi l'invité du Sénat belge. L'occasion d'une discussion à bâtons rompus sur le thème phare de l'économiste : ce qu'il nomme lui-même le "fanatisme" du marché.

[International] Les prix de l'immobilier devraient reculer de 30 à 50% (J. Stiglitz)... ()

Les Etats-Unis ne sont pas prêts de sortir de la crise immobilière? Dans un entretien au Journal du Dimanche, l'économiste américain Joseph Stiglitz se dit « très pessimiste » sur les perspectives d'évolution du secteur, et prédit de nouvelles baisses marquées des prix. « De nombreux banquiers, redoutant que les autorités américaines ne leur imposent davantage de règles, [?] tentent de faire cr ...

Mise en cause de la réponse européenne à la crise financière... ()

L'économiste américain et Prix Nobel Joseph Stiglitz a critiqué certains aspects de la réponse européenne à la crise des marchés financiers. ...

 Autres actualités


Formation au referencement
Formation au référencement par les spécialistes en référencement de Ranking Metrics : conférence le matin, atelier pratique l'après-midi.

Formation au referencement