Actualités Multimédia > noms de domaine - Toujours pas de .xxx pour les sites pour adultes















Dictionnaire en ligne  
Définitions Sigles Participez !
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 
Rechercher

Rejoignez-nous sur la page Facebook Dicodunet

noms de domaine - Toujours pas de .xxx pour les sites pour adultes

 Liens sponsorisés

 Actualités

Voici une compilation des sources d'information sur ce sujet :

noms de domaine - Toujours pas de .xxx pour les sites pour adultes... ()

Réunis à Lisbonne, les membres de l'Icann, l'organisation qui supervise la gestion des noms de domaines Internet, ont une nouvelle fois rejeté la création d'une extension en .xxx.

Les sites porno auront leur nom de domaine... ()

L’ICANN revient sur ses positions. Après l’avoir refusée en 2000, l’organisation responsables des noms de domaines sur Internet a validé la création de l’extension .xxx. Dès la fin de cette année, les sites pornographiques ...

8% des noms de domaines sont enregistrés avec des informations frauduleuses... ()

Passée la polémique sur la gouvernance de l'internet, de nouvelles critiques pleuvent sur l'Icann, l'organisme international de gestion des noms de domaine.

L'Icann publie les conditions d'obtention d'une nouvelle extension : 147.000 euros !... ()

L'Icann, l'organisme américain qui gère les noms de domaines de l'Internet, a publié les conditions de création d'une nouvelle extension. Il faudra débourser 147.000 euros, dans un premier temps...

Pas d'extension ".xxx" pour les sites pornographiques... ()

L'ICANN a fini par trancher. Six ans après le début des discussions, l'organisme chargé de la gestion des noms de domaine a rejeté la création du « .xxx » destiné aux sites pornographiques. Les partisans de ce ...

Nouveaux domaines en .XXX... ()

L'ICANN, l'organisme qui supervise l'adressage de l'internet, vient d'annoncer l'approbation des noms de domaines en .XXX. Ces domaines seront réservés aux sites pour adultes, et devraient être vendus au prix de $60 par an à partir de cet automne. Les sites sexuellement explicites seront encouragés à utiliser ces extensions, afin de faciliter le filtrage parental. ...

Un Néo-Zélandais prend la tête de l'autorité des noms de domaine sur internet... ()

Un Néo-Zélandais a été élu à la tête de l'ICANN, l'autorité qui gère les noms de domaine sur internet, succédant au célèbre chercheur Vinton Cerf qui dirigeait l'instance depuis sa création en 1998, a indiqué vendredi l'organisation à Los Angeles.Peter Dengate Thrush, un avocat néo-zélandais, a été élu à l'unanimité PDG de l'ICANN, dont le nom complet est Internet Corporation for Assigned Names and Numbers, à l'issue d'une réunion de l'organisation, selon la même source.M. Thrush est lié à l'ICANN depuis 1998 et a rédigé une partie du socle juridique sur lequel l'organisation repose.Pour M. Cerf, inventeur du protocole TCP/IP, pierre angulaire du Réseau, et considéré comme l'un des pères d'internet, passer la main à M. Thrush signifie que l'ICANN est passé d'une époque de fondation à une époque de stabilité.L'ICANN, dont le siège est situé à Marina del Rey (Californie, ouest), près de Los Angeles, est une association à but non lucratif, chargée de gérer les noms de domaine génériques (comme .org, .museum, .biz) et nationaux.Tout site internet doit avoir un nom de domaine (c'est-à-dire une adresse internet, ce qui permet de les consulter), en principe de l'une des catégories reconnue par l'ICANN, dont la compétence est mondiale et les décisions s'imposent à tous les Etats.

Un Néo-Zélandais prend la tête de l'autorité des noms de domaine internet... ()

Un Néo-Zélandais a été élu à la tête de l'ICANN, l'autorité qui gère les noms de domaine sur internet, succédant au célèbre chercheur Vinton Cerf qui dirigeait l'instance depuis sa création en 1998, a indiqué vendredi l'organisation à Los Angeles.Peter Dengate Thrush, un avocat néo-zélandais, a été élu à l'unanimité PDG de l'ICANN, dont le nom complet est Internet Corporation for Assigned Names and Numbers, à l'issue d'une réunion de l'organisation, selon la même source.M. Thrush est lié à l'ICANN depuis 1998 et a rédigé une partie du socle juridique sur lequel l'organisation repose.Pour M. Cerf, inventeur du protocole TCP/IP, pierre angulaire du Réseau, et considéré comme l'un des pères d'internet, passer la main à M. Thrush signifie que l'ICANN est passé d'une époque de fondation à une époque de stabilité.L'ICANN, dont le siège est situé à Marina del Rey (Californie, ouest), près de Los Angeles, est une association à but non lucratif, chargée de gérer les noms de domaine génériques (comme .org, .museum, .biz) et nationaux.Tout site internet doit avoir un nom de domaine (c'est-à-dire une adresse internet, ce qui permet de les consulter), en principe de l'une des catégories reconnue par l'ICANN, dont la compétence est mondiale et les décisions s'imposent à tous les Etats.

nom de domaine - Les sites pour adultes font une croix sur le « .xxx »... ()

L'Icann a rejeté le projet de noms de domaine portant l'extension .xxx, proposés pour les sites pornographiques. Selon Bruxelles, la décision a été dictée par le gouvernement américain.

Un Néo-Zélandais prend la tête de l'autorité des noms de domaine internet... ()

Un Néo-Zélandais a été élu à la tête de l'ICANN, l'autorité qui gère les noms de domaine sur internet, succédant au célèbre chercheur Vinton Cerf qui dirigeait l'instance depuis sa création en 1998, a indiqué vendredi l'organisation à Los Angeles.

Réunion de l'Icann : futur bouleversement du Web ?... ()

L'organisme en charge de la gestion des noms de domaines, l'Icann (Internet Corporation for Assigned Names and Numbers) donnera la possibilité aux internautes de créer leur propre extension dès 2009. Une nouvelle qui suscite déjà bien des inquiétudes.

Noms de domaine : les villes et régions françaises veulent leur extension personnalisée... ()

Plus que jamais conscientes de l'atout économique que constitue une forte visibilité sur internet, les grandes villes et certaines régions de notre pays ont fait savoir leur intérêt pour pouvoir disposer de leur propre extension pour les noms de domaines sur internet (par exemple .paris, .bordeaux, .lyon). Evidemment, cette ambition est le prolongement logique de la réflexion actuelle de la communauté internet sur la création de nouveaux domaines génériques de premier niveau (gTLD). Pour mémoire, à l'automne 2008, l'Internet Corporation for Assigned Names and Numbers (Icann), organisation multipartite à but non-lucratif dédiée à la coordination du système d'adressage d'internet, avait rendu public un projet de guide de candidature pour ces fameux nouveaux domaines génériques de premier niveau. Et ce guide a, apparemment, déjà suscité des ambitions ou des vocations ... malgré des coûts plutôt élevés lors de l'examen d'une candidature à une nouvelle extension de domaine, des coûts fixés à 185.000 USD (soit environ 141.000 euros) auxquels s'ajoutent les coûts annuels de registre payables à l'Icann après la signature d'un contrat de registre soit environ 57.000 euros. France Matin, toute l'information francophone en continu, autrement, différemment peut être intégré au sein de votre Intranet - contactez nous au 0820 821 453

Noms de Domaine : Netissime écrase les prix... ()

L'hébergeur Netissime lance une offre imbattable pour se démarquer de ses concurrents en proposant les noms de domaine .com et .net à 2,99 euros HT l'année ! Les noms de domaines .com et .net sont les deux extensions les plus demandées dans le monde. L'extension .com dépasse aujourd'hui les 80 millions de noms de domaine enregistrés. Selon Emeline [...]

Vers une libéralisation des noms de domaine... ()

Dans une interview aux Echos le Président de l'Icann (internet Corporation for Assigned Names and Numbers), l'organisme chargé de gérer les noms de domaine sur Internet, a annoncé qu'il sera possible à tous les internautes de demander, à partir de 2009, la création d'extensions de leur choix. En somme, à côté des extensions traditionnelles telle que les « .com », « .fr » ou encore « .org » ; les internautes pourront demander l'attribution d'extension de nom de domaine personnalisé « en déposant des mots courants (...)

L'ICANN annonce des noms de domaine en caractères caractères chinois, arabes, coréens et japonais... ()

L’ICANN (Internet Corporation for Assigned Names and Numbers) vient d’annoncer une petite révolution dans les noms de domaines. Désormais les TLD (top-level domain ou domaine de premier niveau) ne seront plus disponibles uniquement en caractères romains comme c’était le cas jusqu’à présent même pour des sites étrangers. Dès mi-2010 on verra donc des noms de domaines en [...]Note: ce texte original provient du Blog Marketing Web 2.0 Techno - sa reproduction integrale est interdite ailleurs que chez l'auteur de www.vincentabry.com. Adresse-URL de l'article d'origine:L’ICANN annonce des noms de domaine en caractères caractères chinois, arabes, coréens et japonais

 Autres actualités


Formation referencement
Formation au référencement par les spécialistes en référencement de Ranking Metrics : conférence le matin, atelier pratique l'après-midi.

Formation referencement