Actualités Sciences > États-Unis : les abeilles victimes d'un mal mystérieux















Dictionnaire en ligne  
Définitions Sigles Participez !
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 
Rechercher

Rejoignez-nous sur la page Facebook Dicodunet

États-Unis : les abeilles victimes d'un mal mystérieux

 Liens sponsorisés

 Actualités

Voici une compilation des sources d'information sur ce sujet :

États-Unis : les abeilles victimes d'un mal mystérieux... ()

Le syndrome d'effondrement des colonies (CCD) se caractérise par le fait que les ouvrières ne retournent pas dans la ruche. Un phénomène inexpliqué qui pourrait avoir des origines multiples.

Syndrome d'effondrement des colonies d'abeilles... ()

Les chercheurs d'universités américaines et le gouvernement américain sont assez déconcertés par ce phénomène de syndrome d'effondrement des colonies d'abeilles : soit la disparition spontanée et mystérieuse de toute une colonie. ...

Un virus soupçonné de tuer les abeilles... ()

DANS presque toutes les régions du monde, les abeilles se portent mal. Le syndrome d'effondrement des colonies ou CCD ( colony collapse discorder ) qui frappe les États-Unis est apparu à la fin 2006. Il s'est rapidement répandu dans plusieurs régions ( nos éditions du 2 mai 2007 )...

Un virus soupçonné de tuer les abeilles... ()

DANS presque toutes les régions du monde, les abeilles se portent mal. Le syndrome d'effondrement des colonies ou CCD ( colony collapse discorder ) qui frappe les États-Unis est apparu à la fin 2006. Il s'est rapidement répandu dans plusieurs régions ( nos éditions du 2 mai 2007 )...

Mais où vont les abeilles quand elles ne rentrent pas à la ruche?... ()

Mystère chez les apiculteurs: depuis plusieurs années, des colonies entières d'abeilles s'évanouissent dans la nature et ne rentrent pas chez elles, laissant leur reine se débrouiller quasiment seule dans la ruche abandonnée. Les scientifiques présents au congrès mondial Apimondia à Montpellier (sud de la France) se perdent en conjectures. D'autant que l'absence de cadavres d'abeilles à proximité des ruches ainsi désertées complique l'enquête. Aux Etats-Unis, les chercheurs parlent d'un syndrome d'effondrement des colonies (Colony collapse disorder, CCD). En 2007 et en 2008, les Etats-Unis ont perdu 36% de leurs colonies d'abeilles. Et les pertes liées au CCD ont encore atteint 30% au cours de l'hiver 2009, a indiqué à Montpellier Dennis van Engelsdorp, coordinateur d'un groupe de travail américain sur la question. Pesticides, maladies, virus, agriculture intensive, de multiples causes peuvent expliquer la disparition des abeilles. Mais le CCD est une manifestation particulière des troubles de l'abeille, explique le chercheur français Gérard Arnold, président du comité scientifique du congrès Apimondia. Les colonies s'effondrent, les abeilles ne reviennent pas à la ruche et on ne retrouve pas d'abeilles mortes, indique-t-il. Dans les autres cas, on voit les colonies s'affaiblir peu à peu et on trouve des abeilles mortes autour de la ruche, ajo...

Mais où vont les abeilles quand elles ne rentrent pas à la ruche?... ()

Mystère chez les apiculteurs: depuis plusieurs années, des colonies entières d'abeilles s'évanouissent dans la nature et ne rentrent pas chez elles, laissant leur reine se débrouiller quasiment seule dans la ruche abandonnée. Les scientifiques présents au congrès mondial Apimondia à Montpellier (sud de la France) se perdent en conjectures. D'autant que l'absence de cadavres d'abeilles à proximité des ruches ainsi désertées complique l'enquête. Aux Etats-Unis, les chercheurs parlent d'un syndrome d'effondrement des colonies (Colony collapse disorder, CCD). En 2007 et en 2008, les Etats-Unis ont perdu 36% de leurs colonies d'abeilles. Et les pertes liées au CCD ont encore atteint 30% au cours de l'hiver 2009, a indiqué à Montpellier Dennis van Engelsdorp, coordinateur d'un groupe de travail américain sur la question. Pesticides, maladies, virus, agriculture intensive, de multiples causes peuvent expliquer la disparition des abeilles. Mais le CCD est une manifestation particulière des troubles de l'abeille, explique le chercheur français Gérard Arnold, président du comité scientifique du congrès Apimondia. Les colonies s'effondrent, les abeilles ne reviennent pas à la ruche et on ne retrouve pas d'abeilles mortes, indique-t-il. Dans les autres cas, on voit les colonies s'affaiblir peu à peu et on trouve des abeilles mortes autour de la ruche, ajo...

Mais où vont les abeilles quand elles ne rentrent pas à la ruche?... ()

Mystère chez les apiculteurs: depuis plusieurs années, des colonies entières d'abeilles s'évanouissent dans la nature et ne rentrent pas chez elles, laissant leur reine se débrouiller quasiment seule dans la ruche abandonnée. Les scientifiques présents au congrès mondial Apimondia à Montpellier (sud de la France) se perdent en conjectures. D'autant que l'absence de cadavres d'abeilles à proximité des ruches ainsi désertées complique l'enquête. Aux Etats-Unis, les chercheurs parlent d'un syndrome d'effondrement des colonies (Colony collapse disorder, CCD). En 2007 et en 2008, les Etats-Unis ont perdu 36% de leurs colonies d'abeilles. Et les pertes liées au CCD ont encore atteint 30% au cours de l'hiver 2009, a indiqué à Montpellier Dennis van Engelsdorp, coordinateur d'un groupe de travail américain sur la question. Pesticides, maladies, virus, agriculture intensive, de multiples causes peuvent expliquer la disparition des abeilles. Mais le CCD est une manifestation particulière des troubles de l'abeille, explique le chercheur français Gérard Arnold, président du comité scientifique du congrès Apimondia. Les colonies s'effondrent, les abeilles ne reviennent pas à la ruche et on ne retrouve pas d'abeilles mortes, indique-t-il. Dans les autres cas, on voit les colonies s'affaiblir peu à peu et on trouve des abeilles mortes autour de la ruche, ajo...

L'avenir des abeilles est entre les mains de l'Homme... ()

Il a plusieurs noms : Colony Collapse Disorder (litt. syndrome d’effondrement des colonies) pour les Américains, phénomène Marie Céleste (du nom du navire dont l’équipage s’est volatilisé en 1872) pour les Anglais…On ne connaît pas l’origine de ce mal. En tout cas, pas avec certitude. Mais ce qui est certain, c’est qu’à ce jour, plusieurs dizaines de milliards d’abeilles ont littéralement disparue ...

Où vont les abeilles quand elles ne rentrent pas à la ruche?... ()

Mystère chez les apiculteurs: depuis plusieurs années, des colonies entières d'abeilles s'évanouissent dans la nature et ne rentrent pas chez elles, laissant leur reine se débrouiller quasiment seule dans la ruche abandonnée.

Mais où vont les abeilles quand elles ne rentrent pas à la ruche?... ()

Mystère chez les apiculteurs: depuis plusieurs années, des colonies entières d'abeilles s'évanouissent dans la nature et ne rentrent pas chez elles, laissant leur reine se débrouiller quasiment seule dans la ruche abandonnée.

Biodiversité :faut-il se préparer à un monde sans abeilles ?... ()

Un peu partout sur la planète, les ruches se vident. D'un coup. Sans explication. En quelques mois, les Etats-Unis auraient ainsi perdu 1,5 millions de colonies. Et les scientifiques ne savent toujours pas expliquer ce curieux phénomène. Alors que les trois quarts des cultures qui nourrissent l'humanité dépendent des abeilles, comment envisager un monde en leur absence ?

Un virus impliqué dans la disparition massive et mystérieuse des abeilles aux USA... ()

La disparition massive des abeilles d'élevage aux Etats-Unis est apparemment liée à un virus identifié en 2004 en Israël, selon des scientifiques dont la découverte annoncée jeudi devrait permettre d'expliquer ce phénomène mystérieux et préoccupant, qui frappe aussi ailleurs dans le monde.

Des ruches dans Paris... ()

Une ruche vient d’être installée sur le toit du Grand Palais à Paris, abritant pas moins de 60 000 ouvrières et bien entendu leur reine. D’après un apiculteur, les abeilles seraient plus productives en ville où la pollution est moins importante que celle causée par les pesticides en campagne.Ainsi cette ruche devrait produire 50 kg [...]

Les abeilles disparaissent par milliards... ()

Étrange phénomène que celui de la disparition des abeilles! En un jour, les ruches se vident. La reine et quelques jeunes abeilles persistent à y demeurer. Les déserteurs laissent sur place miel et pollen qu'aucune autre abeille ne pille et auquel ne s'attaquent que très tardivement divers virus et parasites. On dénote l'absence d'ouvrières sur ces lieux. Des virus et champignons infectent les que ...

Les abeilles se tuent à l'ouvrage... ()

Si les abeilles tombent comme des mouches au Québec, c'est parce qu'il fait trop chaud trop souvent et que le damné varroa, un parasite résistant, leur mène la vie dure. Les spécialistes commencent aussi à penser que les abeilles sont victimes du mal du siècle : le stress. Ouvrières laborieuses, elles voyagent beaucoup, mangent mal et triment jusqu'à l'épuisement.

 Autres actualités


Formation referencement
Formation au référencement par les spécialistes en référencement de Ranking Metrics : conférence le matin, atelier pratique l'après-midi.

Formation referencement