Actualités Sciences > Les mécanismes décryptés d'un cancer de l'enfant















Dictionnaire en ligne  
Définitions Sigles Participez !
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 
Rechercher

Rejoignez-nous sur la page Facebook Dicodunet

Les mécanismes décryptés d'un cancer de l'enfant

 Liens sponsorisés

 Actualités

Voici une compilation des sources d'information sur ce sujet :

Les mécanismes décryptés d'un cancer de l'enfant... ()

Des chercheurs ont mis en évidence les cellules à l'origine du sarcome d'Ewing, une tumeur osseuse de l'enfant. Et ont été capables de « normaliser » ces cellules tumorales

Les mécanismes décryptés d'un cancer de l'enfant... ()

Des chercheurs ont mis en évidence les cellules à l'origine du sarcome d'Ewing, une tumeur osseuse de l'enfant. Et ont été capables de « normaliser » ces cellules tumorales

Avancée importante en perspective dans le traitement des mélanomes... ()

Une population de cellules à l'origine du développement des mélanomes, de redoutables cancers de la peau, identifiée par des chercheurs américains pourrait être ciblées pour empêcher la croissance de la tumeur, selon leurs travaux publiés dans la revue scientifique Nature jeudi.Ces cellules initiatrices comme toutes cellules souches de cancer, ont une capacité de renouvellement illimité et aussi celles d'évoluer (se différencier) en différents types cellulaires.Ces deux propriétés leur permettent d'assurer la croissance tumorale et de conduire à une certaine variété des cellules constituant la tumeur.L'équipe de Markus Frank (Boston, Massachusetts, Children's Hospital Boston, Ecole de médecine de Harvard) s'est intéressée à ces cellules afin de mieux combattre les mélanomes chimio-résistants (sur lesquels le traitement chimiothérapeutique n'a pas d'effet).D'après les chercheurs, la faculté du mélanome de résister au traitement dépendrait en effet de ce groupe particulier de cellules, véritables graines de cancer.Les cellules souches tumorales identifiées par les chercheurs, à partir d'échantillons de mélanome humain, sont caractérisées par un marqueur dit ABCB5. Elles représentent 1,6 à 20% des cellules des mélanomes analysés, leur fréquence augmentant avec la gravité du cancer.Les tumeurs comportant des cellules chez lesquelles on détecte ce marqueur (ABCB5+) croissent plus vite et se répandent plus rapidement dans l'organisme que les cellules qui en sont dénuées (ABCB5-).Tr...

La formation des cellules souches adultes contrôlée par un gène anti-tumeur... ()

Des chercheurs ont découvert qu'un gène suppresseur de tumeur, le p53, surnommé gardien du génome, n'a pas seulement pour rôle d'arrêter net les cellules en train de devenir cancéreuses, mais aussi de faire barrière à la reprogrammation des cellules adultes en cellules souches.

Mélanome: des cellules initiatrices de cancer identifiées... ()

Une population de cellules à l'origine du développement des mélanomes, de redoutables cancers de la peau, identifiée par des chercheurs américains pourrait être ciblées pour empêcher la croissance de la tumeur, selon leurs travaux publiés dans la revue scientifique Nature jeudi.

Mélanome: des cellules initiatrices de cancer identifiées... ()

Une population de cellules à l'origine du développement des mélanomes, de redoutables cancers de la peau, identifiée par des chercheurs américains pourrait être ciblées pour empêcher la croissance de la tumeur, selon leurs travaux publiés dans la revue scientifique Nature jeudi.

La recherche sur les cellules souches pourrait bien éradiquer le cancer... ()

Une découverte de chercheurs anglais pourrait aider à attaquer la racine du mal concernant le cancer. Cette technique innovante conduirait par conséquent à la création de médicaments qui attaquent le cancer bien plus précisément. On s'est progressivement rendu compte que ce sont en effet des cellules souches qui initient la croissance d'une dangereuse tumeur. Si l'on pouvait concevoir des traiteme ...

Des chercheurs confirment que les cellules souches embryonnaires peuvent être transformées en cellules cardiaques... ()

Des chercheurs américains confirment que les cellules souches embryonnaires humaines sont capables de se transformer en cellules musculaires cardiaques régénératrices.

Le cancer du sein Des symptômes au diagnostic... ()

Des symptômes au diagnostic Le cancer du sein est une tumeur maligne qui touche la glande mammaire. Les cellules malignes se multiplient de manière désordonnée jusqu'à créer une tumeur qui s'attaque aux tissus sains avoisinants. Cette tumeur peut propager des cellules cancéreuses dans tout l'organisme : on dit alors qu'elle métastase. Des symptômes au diagnostic Le cancer du sein est une tumeur maligne qui touche la glande mammaire. Les cellules malignes se multiplient de manière désordonnée (...) - Santé

SENS: Des cellules souches dans le ventre maternel... ()

Des chercheurs américains ont identifié dans le liquide amniotique des cellules souches capables de créer cellules et tissus spécialisés (cellules nerveuses, de foie, d'os...), ouvrant ainsi une voie de recherche moins sensible sur le plan éthique que celle sur l'embryon.

Des cellules souches pour réparer le coeur... ()

Les cellules souches embryonnaires humaines sont capables de se transformer en cellules musculaires cardiaques régénératrices, selon les travaux de chercheurs français sur des rats atteints d\'infarctus qui viennent de paraître dans la revue spécialisée Stem Cells. Ces cellules souches d\'embryon, à l\'origine de toutes nos cellules et tissus, constituent un espoir thérapeutique pour de nombreuses pathologies dans l\'idée de pouvoir un jour s\'en servir pour restaurer des organes, ou par exemple réparer un coeur endommagé par une attaque cardiaque. L\'équipe Avenir-Inserm de Michel Pucéat (I-stem AFM, Evry, France) vient de montrer pour la première fois que des cellules souches embryonnaires humaines peuvent se transformer en cellules cardiaques au sein de coeurs défaillants de rats. Aucune tumeur ou inflammation, effets secondaires indésirables fréquents après ce genre de transplantation cellulaire, n\'a été détectée, selon les chercheurs. Sur les animaux, des études avaient déjà montré que les cellules souches embryonnaires animales pouvaient se différencier en cellules cardiaques et régénérer les tissus endommagés. Désormais, la démonstration est faite avec des cellules souches embryonnaires d\'origine humaine. Bien qu\'il reste encore des études à faire pour affiner le procédé, \ces résultats prometteurs ouvrent la voie à l\'utilisation des cellules souches embryonnaires dans le traitement de la déficience cardiaque quelle que soit ...

Un anticorps contre le cancer de la prostate... ()

Le cancer de la prostate est le deuxième cancer le plus fréquent chez les hommes ; un demi-million des victimes de ce cancer décèdent chaque année (source : OMS). Des chercheurs américains ont trouvé un anticorps nommé F77 qui se lie plus facilement avec les cellules cancéreuses qu'avec les cellules normales ; cela favorise la mort des cellules cancéreuses. Les essais ont été réalisés sur des sour ...

Des cellules pour réparer le coeur... ()

UNE ÉQUIPE de chercheurs de l'Association française contre les myopathies (AFM), basée au Genopole, vient tout juste de découvrir que les cellules souches d'embryons sont capables de se transformer en cellules musculaires cardiaques. Les essais,... Publié le 14.06.07

Première fabrication de cellules souches pour les nerfs... ()

Les cellules souches, en se développant, peuvent évoluer de différents façons et ainsi se spécialiser dans différents tissus. Elles sont le notamment à l'origine des cellules du cerveau et de la moele épinière. Des chercheurs de l'Université d'Edinbourgh et de Milan viennent de créer les premières cellules nerveuses à partir de cellules souches embryonnaires humaines. ...

Avancée dans le traitement du cancer de la peau... ()

Des chercheurs de la VUB (Vrije universiteit Brussel) et de l'UZ Brussel (hôpital universitaire) ont réalisé une percée dans la lutte contre le mélanome, un cancer malin de la peau. Ils soignent les patients souffrant de mélanome avec un vaccin à base de cellules dendritiques, a annoncé lundi la VUB dans un communiqué.Le mélanome est une tumeur maligne de la peau issue des mélanocytes, cellules à l'origine de la pigmentation (couleur) de la peau. Chaque année en Belgique, 700 personnes sont confrontées à cette maladie et 250 en meurent. Il s'agit de la forme de cancer la plus fréquente chez les femmes de 20 à 29 ans.Le mélanome est unique car il est le cancer le plus immunogène. Cela signifie que le système immunitaire est capable de détecter les cellules cancéreuses à un stade précoce de la maladie. Une nouvelle forme de traitement du cancer consiste à stimuler le système immunitaire du patient, de telle manière que son corps se débarrasse des cellules cancéreuses.Des chercheurs de la VUB et de l'UZ Brussel ont utilisé les cellules dendritiques, des cellules sanguines transformées en laboratoire en cellules immunostimulantes. Plus de 50 patients ont déjà été traités avec des variantes de vaccins dendritiques. L'utilisation combinée de vaccins dendritiques et de médicaments immunostimulants montre des signes très clairs et prometteurs de destruction des cellules de pigmentation. Sur 25 cas étudiés, 27% des patients traités avec cette combinaison vaccin-médicament ont montré d...

 Nuage de tags

Notre équipe éditoriale analyse tous les jours l'actualité pour dégager les tendances dans certains des dossiers que nous suivons. Voici ce qui revient souvent en ce moment (les plus fréquents étant écrits en plus gros) :

 Autres actualités


Formation au referencement
Formation au référencement par les spécialistes en référencement de Ranking Metrics : conférence le matin, atelier pratique l'après-midi.

Formation au referencement