Actualités Sciences > Le Nexavar augmente significativement le taux de survie chez les patients souffrant de cancer du foie















Dictionnaire en ligne  
Définitions Sigles Participez !
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 
Rechercher

Rejoignez-nous sur la page Facebook Dicodunet

Le Nexavar augmente significativement le taux de survie chez les patients souffrant de cancer du foie

 Liens sponsorisés

 Actualités

Voici une compilation des sources d'information sur ce sujet :

Bayer peut commercialiser le Nexavar dans le traitement du cancer du foie... ()

Le groupe allemand de chimie-pharmacie Bayer a annoncé mardi que son médicament Nexavar pourra être utilisé à l'avenir dans le traitement du cancer du foie en Europe, ce qui serait une première.Ce traitement a obtenu l'autorisation de la Commission européenne dans le traitement de patients atteints...

Bayer peut commercialiser le Nexavar contre le cancer du foie aux Etats-Unis... ()

Le groupe de pharmacie allemand Bayer a obtenu l'autorisation de commercialiser son traitement contre le cancer du foie, Nexavar, aux Etats-Unis, selon un communiqué publié lundi.En 2005, l'administration américaine des médicaments (FDA) avait déjà accepté la commercialisation de ce traitement...

Des chercheurs ont découvert un nouveau test du cancer du foie... ()

LONDRES (Reuters) - Un simple test sanguin permet de dépister le cancer du foie à un stade précoce...

Chances de survie de cancéreux belges plus élevées que moyenne Europe... ()

Les patients cancéreux belges présentent davantage de chances de survie que la moyenne européenne. Les chiffres de survie belges sont plus élevés que la moyenne européenne pour quasi tous les types de cancers. C'est ce qui ressort de données d'Eurocare diffusées mardi. Selon cette enquête sur les chances de survie des patients cancéreux en Europe, 55,8 pc des Européennes et 47,3 pc des Européens vivent toujours 5 ans après le diagnostic du cancer, indiquait mardi un article du Morgen. Il ressort également que la moyenne de survie des Belges souffrant d'un cancer de l'estomac (32,7 pc) est plus élevée que la moyenne européenne (24,9 pc). Même constat pour le cancer du poumon: la moyenne de survie belge atteint 16,3 pc contre 10,9 pc pour la moyenne européenne. C'est aussi le cas notamment pour le cancer du sein, du col de l'utérus, de l'intestin et du foie. Néanmoins, la moyenne de survie européenne est plus élevée que la belge pour les cancers de la thyroïde, de la peau et des testicules.

Les diagnostics de survie au cancer progressent... ()

Les taux de survie des malades du cancer s'améliorent en Europe, et les écarts entre les différents pays semblent amorcer une réduction, selon des résultats publiés mardi d'une étude Eurocare-4 menée dans 23 pays.  L'analyse, porte sur 2,7 millions de cas diagnostiqués chez des adultes entre 1995 et 1999. Les malades ont été suivis jusque fin 2003. La Belgique se situe au-dessus de la moyenne européenne   Les conclusions révèlent un taux de survie moyen de 52% dans les cinq ans suivant le diagnostic, avec un total d'environ 1,3 million de décès. La Norvège, la Suède et la Finlande sont les pays les mieux placés avec un taux de survie moyen à 5 ans de 57%. Les chiffres de survie belges sont plus élevés que la moyenne européenne.Le cancer du poumon se guérit malLe taux de survie moyen à 5 ans varie en fonction de l'organe atteint: inférieur à 10% pour le pancréas et le foie, il dépasse 90% pour le cancer des lèvres ou des testicules.  Pour le cancer du poumon (plus de 343.000 cas), il reste inférieur à 13%. Il atteint 54% pour le cancer colorectal, 76% pour le cancer de la prostate et 79% pour le cancer du sein. Les pays de l'est rattrapent leur retardAlors que la précédente étude Eurocare-3 publiée en 2003 évoquait un fossé se creusant entre les pays de l'Est et de l'Ouest, les résultats d'Eurocare-4 laissent entrevoir un réduction des différences géographiques, principalement due à l'amélioration des services de santé dans les pays ayant précédemment un faible taux de survie....

Les diagnostics de survie au cancer progressent... ()

Les taux de survie des malades du cancer s'améliorent en Europe, et les écarts entre les différents pays semblent amorcer une réduction, selon des résultats publiés mardi d'une étude Eurocare-4 menée dans 23 pays.  L'analyse, porte sur 2,7 millions de cas diagnostiqués chez des adultes entre 1995 et 1999. Les malades ont été suivis jusque fin 2003. La Belgique se situe au-dessus de la moyenne européenne   Les conclusions révèlent un taux de survie moyen de 52% dans les cinq ans suivant le diagnostic, avec un total d'environ 1,3 million de décès. La Norvège, la Suède et la Finlande sont les pays les mieux placés avec un taux de survie moyen à 5 ans de 57%. Les chiffres de survie belges sont plus élevés que la moyenne européenne.Le cancer du poumon se guérit malLe taux de survie moyen à 5 ans varie en fonction de l'organe atteint: inférieur à 10% pour le pancréas et le foie, il dépasse 90% pour le cancer des lèvres ou des testicules.  Pour le cancer du poumon (plus de 343.000 cas), il reste inférieur à 13%. Il atteint 54% pour le cancer colorectal, 76% pour le cancer de la prostate et 79% pour le cancer du sein. Les pays de l'est rattrapent leur retardAlors que la précédente étude Eurocare-3 publiée en 2003 évoquait un fossé se creusant entre les pays de l'Est et de l'Ouest, les résultats d'Eurocare-4 laissent entrevoir un réduction des différences géographiques, principalement due à l'amélioration des services de santé dans les pays ayant précédemment un faible taux de survie....

Lien entre l'arthrite rhumatoide et le cancer... ()

01/03/2007 - La survie à cinq ans de patients souffrant à la fois de poly-arthrite inflammatoire et de cancers est réduite de manière substantielle en comparaison avec celle de la population générale, bien que le taux global d'incidence du cancer ne semble pas être augmenté

Survie au cancer: l'adage 'tel père, tel fils' pourrait se vérifier... ()

Les enfants qui développent dans leur vie le même cancer qu'un de leurs parents pourraient aussi partager un taux de survie similaire, selon une étude suédoise publiée dans l'édition de novembre de The Lancet Oncology. Le Dr Linda Lindström (Institut Karolinska, Stockholm) et son équipe ont utilisé une base de données incluant trois millions de familles et plus d'un million d'individus atteints d'un cancer. Ils ont établi que les enfants développant le même cancer que leur père ou mère et dont le parent était mort dans les 10 ans suivant le diagnostic, montraient une survie significativement moins bonne, comparativement à ceux dont le parent avait survécu plus longtemps. Selon les chercheurs, l'augmentation du risque de décès pour les enfants de parents à la faible survie était de 75% pour le cancer du sein, 107% pour le cancer de la prostate, 44% pour le cancer colorectal et 39% pour le cancer du poumon. La découverte pourrait se vérifier aussi pour d'autres cancers, mais seuls ces quatre types étaient représentés en nombre suffisant pour être statistiquement significatifs, selon les chercheurs. Elle suggère que la survie d'un patient à un cancer peut être prévisible à partir de la survie parentale à un même type de cancer, concluent-ils. (VAD)

Garder le moral n'empêche pas de mourir du cancer... ()

Triste nouvelle que le résultats de cette étude. L'état psychologique d'une personne souffrant d'un cancer n'a pas d'influence sur ses chances de survie, assure une étude publiée lundi par des chercheurs de la faculté de médecine de Pennsylvanie (est).La croyance que l'état psychologique d'un patient peut avoir un impact sur l'évolution et l'issue de son cancer est très répandue, parmi les patients comme parmi le personnel médical, reconnaît James Coyne, professeur de psychologie et auteur principal de l'étude. Cette croyance pousse les gens à demander une psychothérapie dans l'espoir d'augmenter leurs chances de survie. Même si une psychothérapie peut aider beaucoup sur le plan émotionnel et relationnel, les patients ne devraient pas faire cette expérience uniquement dans l'idée de prolonger leur vie, explique-t-il. L'étude a porté sur 1.093 personnes atteintes d'un cancer à la tête ou au cou (cerveau, gorge, langue...), dont 646 sont décédées avant la fin de la recherche. A partir de leurs réponses à un questionnaire, les chercheurs ont conclu que le moral des patients n'était pas un facteur indépendant susceptible d'expliquer que certains aient survécu et d'autres pas. De plus, les chercheurs n'ont observé aucun effet du moral lorsqu'il est associé à une autre variante comme le sexe, le type de cancer, ou le stade de développement de la maladie.

Cancer: le Canada dans les premiers pour les taux de survie... ()

Le Canada se classe continuellement parmi les premiers pour les taux de survie sur cinq ans chez les patients atteints de cancer, révèle une vaste étude internationale.

Cancers des voies aéro-digestives : légumes et vitamine C augmentent la survie... ()

Légumes et vitamine C augmentent les chances de survie des patients souffrant d'un cancer du larynx et de l'hypopharynx tandis que le tabac les réduit, suggère une étude épidémiologique française publiée dans l'« International Journal of Cancer ».

Cancer colorectal : l'activité physique et la ligne associés à une meilleure survie... ()

Un taux de graisse corporelle important ainsi qu'un manque d'activité physique en amont du diagnostic, seraient associés à une survie réduite chez les patients atteints de cancer colorectal, selon une étude publiée dans « Gut ».

Un IMC élevé augmente significativement le risque du cancer de l'endomètre avant 45 ans... ()

Le cancer de l'endomètre affecte plus souvent les femmes ménopausées et il est rare avant 45 ans. Cependant, les tendances actuelles montrent une diminution des taux du cancer de l'endomètre après 50 ans et une augmentation...

Le cancer du foie mieux soigné à Sarcelles... ()

LE SAVIEZ-VOUS ? L'HÔPITAL privé Nord parisien de Sarcelles a reçu, jeudi soir, le prix Innovation pour son projet de traitement de cancer du foie non opérable. Quatre-vingt-dix établissements de santé avaient participé à ce concours. L'innovation médicale de Sarcelles,... Publié le 28.06.08

 Autres actualités


Formation referencement
Formation au référencement par les spécialistes en référencement de Ranking Metrics : conférence le matin, atelier pratique l'après-midi.

Formation referencement