Actualités Sciences > Comment reconnaître un maïs transgénique ?















Dictionnaire en ligne  
Définitions Sigles Participez !
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 
Rechercher

Rejoignez-nous sur la page Facebook Dicodunet

Comment reconnaître un maïs transgénique ?

 Liens sponsorisés

 Actualités

Voici une compilation des sources d'information sur ce sujet :

Comment reconnaître un maïs transgénique ?... ()

Pour reconnaître un maïs génétiquement modifié, il existe, selon le Collectif national des faucheurs volontaires, réunis ce week-end dans le Finistère, un test ressemblant à un test de grossesse.

Les Faucheurs volontaires annoncent de nouvelles actions anti-OGM en France... ()

Quelque 500 faucheurs volontaires, réunis ce week-end dans une exploitation agricole du Finistère, ont prévenu qu'ils mèneraient des actions multiples dans les jours à venir si un moratoire sur les OGM n'était pas décidé par le gouvernement.

JANVILLE - Un champs de mais OGM fauché ce matin - par Intensite le 18.08.2007 : 12:30... ()

A Poinville à 3 km au sud de Janville, une soixantaine de faucheurs volontaires ont détruit ce samedi matin vers 7h, une parcelle de maïs génétiquement modifié et cultivé pour le compte du semencier américain Monsanto. Ces faucheurs ont été convoqués à la gendarmerie locale, selon le collectif des faucheurs volontaires. Les suspects, qui revendiquent les faits, ont été placés en garde à vue, en vue d'un renvoi ultérieur en correctionnelle de tout ou partie d'entre eux, une procédure désormais habituelle dans ce type d'affaires.

86 faucheurs volontaires mis en examen... ()

Quatre vingt six faucheurs volontaires ont été mis en examen à Marmande pour destruction volontaire après le fauchage en 2006 d'un champs de maà¯s transgénique à Grézet Cavagnant, Lot et Garonne. Ces faucheurs s'étaient dénoncés eux même à la justice.Picture of OGM : 86 faucheurs volontaires mis en examen [source:enviro2b]Pour ...

CHARTRES - Des faucheurs volontaires d'OGM poursuivis pour association de malfaiteurs - par Intensite le 07.12.2007 : 08... ()

Les membres du collectif des faucheurs volontaires d'OGM, qui ont participé en 2005 au fauchage d'une parcelle de maïs transgénique à Grenneville-en-Beauce dans le Loiret, sont poursuivis pour association de malfaiteurs. Trois membres ont été entendus mercredi matin par des enquêteurs du SRPJ d'Orléans au commissariat de Chartres. En l’absence de leurs avocats, les faucheurs volontaires n’ont pas répondu aux questions posées. Cette procédure est diligentée par un juge d'instruction d'Orléans et vise une action du collectif qui a été jugée à Orléans une première fois en octobre 2005, où l'ensemble des faucheurs avait été relaxé, puis en appel l'année suivante où ils avaient écopé de peines de prison avec sursis.

Les faucheurs volontaires annoncent des actions anti-OGM... ()

v align=center>Les faucheurs volontaires annoncent de nouvelles actions anti-OGM AFP | 22.07.07 | 13h10 • Mis à jour le 22.07.07 | 13h13 Quelque 500 faucheurs volontaires, réunis ce week-end dans une exploitation agricole du Finistère, ont prévenu qu'ils mèneraient des actions multiples dans les jours à venir si un moratoire sur les OGM n'était pas décidé par le gouvernement. Des actions aux formes multiples vont continuer et s'intensifier, dont des actions de fauchage dans les champs. Ca fera partie des joies de l'été, a souligné José Bové, lors d'une conférence de presse. Le leader altermondialiste a réclamé l'adoption d'un moratoire avant la floraison du maïs (cette année en août-septembre, selon les régions) en raison d'un risque de pollinisation et de pollution généralisée sur le territoire. Suite à lire ici

ORLEANS - 32 anti-OGM de nouveau jugés à partir de lundi - par Intensite le 16.12.2007 : 06:48... ()

Trente-deux militants anti-OGM condamnés en mai à des peines de trois à six mois de prison avec sursis pour la destruction de maïs transgénique dans le Loiret en 2006 sont rejugés demain et mardi par la cour d'appel d'Orléans. Le collectif des "faucheurs volontaires", qui réclame un moratoire sur les essais en plein champ d'organismes génétiquement modifiés, avait fait appel du premier jugement. José Bové est cité comme témoin. Pour justifier la condamnation des faucheurs en première instance, le tribunal avait rejeté la notion de danger et d'état de nécessité invoquée par les faucheurs. Ces 32 militants avaient été interpellés dans la nuit du 13 au 14 août 2006, après la destruction d'un champ d'essais de maïs génétiquement modifié de 3.000 m2 appartenant à la compagnie américaine Monsanto à Villereau dans le Loiret. Trois d'entre eux ont été condamnés à 6 mois avec sursis, 13 militants qui avaient participé à l'opération et refusé un prélèvement d'empreinte génétique ont été condamnés à cinq mois avec sursis et les 14 autres ont été sanctionnés d'une peine de trois mois de prison.

Faucheurs en Eure-et-Loir... ()

Une soixantaine de faucheurs volontaires ont officié samedi matin à Janville en détruisant une parcelle de maïs génétiquement modifié. Cette parcelle était cultivée pour le compte du semencier américain Monsanto. Les faucheurs ont été convoqués à la gendarmerie locale. Ils pourraient être placés en garde à vue, puis la procédure de renvoi en correctionnelle suivrait son cours, désormais habituel dans ce genre d'affaires. Les faucheurs risquent deux ans d'emprisonnement. Parmi eux, cinq récidivistes dont Dominique Plancke, conseiller régional du Nord-Pas-de-Calais. Ils déclarent Nous voulons interpeller le gouvernement sur la nécessité d'un moratoire immédiat sur tout essai transgénique en milieu non confiné Universal Press Agency : le Fil d'Actus en Continu, indépendant et différent, peut animer et enrichir votre site Internet. Contactez-nous au 0820 821 453

EURE-ET-LOIR - Les anti-OGM détruisent du maïs trangénique près de Janville - par Intensite le 19.08.2007 : 07:10... ()

Hier matin, vers 7h, une parcelle de maïs génétiquement modifié a été détruite sur la commune de Poinville à trois kilomètres au sud de Janville par le collectif des faucheurs volontaires. 2000 mètres carrés de plants de maïs ont été détruits. Une douzaine de gendarmes étaient présents qui les ont convoqué pour être entendus durant la journée d’hier dans différentes gendarmeries d’Eure-et-Loir. Une soixantaine de faucheurs (58 précisément) ont participé à cette opération qui se veut « un acte de désobéissance civile non-violent ». Ils ont déposé en présence de la gendarmerie des épis de maïs trangénique sur les grille du centre de recherche de la société Mosanto situé à Toury. Parmi les personnes interpellées figurent cinq personnes habituées à ce type d’action dont un conseiller régional Vert du Nord-Pas-de-Calais. Ils venaient de la région, mais aussi du Nord, de Bretagne et de Normandie. Pour les protagonistes de l’opération de fauchage, cette action avait pour but d’interpeller le gouvernement sur la nécessité d’un moratoire immédiat sur tout essai transgénique en milieu non confiné. Toutes les personnes interpellées revendiquent leur acte, y compris les cinq récidivistes qui risquent jusqu’à deux ans de prison ferme. Hier en début d’après-midi, les membres du Collectif des faucheurs volontaires qui avaient participé à cette action ont été placés en garde à vue.

Procès de 41 faucheurs volontaires d'OGM, dont José Bové, à Toulouse... ()

Quarante-et-un faucheurs volontaires, dont le leader altermondialiste José Bové, comparaissent depuis jeudi devant le tribunal correctionnel de Toulouse, chargé de juger deux affaires de destruction de maïs transgénique en juillet 2006 en Haute-Garonne.

CHARTRES - Première action autour du procès des faucheurs volontaires - par Intensite le 07.04.2008 : 07:49... ()

C’est demain que débutera, et pour deux jours, le procès des cinquante-huit faucheurs volontaires devant le tribunal correctionnel de Chartres pour avoir détruit une parcelle de maïs transgénique le 18 août dernier à Poinville. De nombreuses actions sont prévues par les anti-OGM. La première aura lieu ce soir. Le documentaire « Le monde selon Monsanto » sera projeté à 20h00 au salon Marceau à l’hôtel de ville de Chartres. Marie-Monique Robin, sa réalisatrice, sera présente en soutien aux faucheurs volontaires appelés à être jugés.

Verdict clément pour 12 faucheurs d'OGM... ()

Douze faucheurs volontaires d'OGM ont été condamnés vendredi à un mois de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Clermont-Ferrand pour avoir partiellement détruit un essai de maïs transgénique à Nonette (Puy-de-Dôme) ...

REGION - Jean-Marie Loury poursuit sa grève de la faim - par Intensite le 10.01.2008 : 08:15... ()

Depuis quelques jours, un faucheur volontaire d’Eure-et-Loir, Jean- Marie Loury, a entamé une grève de la faim au côté de José Bové, ainsi que deux faucheurs volontaires du Cher, membres du collectif des faucheurs volontaires de la région Centre. Ils réclament un moratoire sur le maïs transgénique et s’engagent jusqu’au 9 février à geler les interventions sur les cultures s’ils n’obtiennent pas satisfaction. Jean-Marie Loury était ce matin l’invité de la rédaction en direct dans le Plus de la Matinale à 7h55 pour faire le point sur les discussions avec le gouvernement. L'agriculteur d'Eure-et-Loir et ses amis attendent la position du chef de l'Etat dans les 48 heures pour poursuivre ou non cette grève de la faim. Hier soir, la Haute autorité sur les OGM ont annoncé la dangerosité potentielle du maïs transgénique exploité en France. Une première victoire pour les anti-OGM.

Des faucheurs volontaires déposent des pieds de maïs devant le semencier Monsanto... ()

Une centaine de Faucheurs volontaires ont déposé samedi des pieds de maïs OGM, arrachés un peu plus tôt dans la journée, devant le site régional de la firme du semencier Monsanto à Monbequi (Tarn-et-Garonne), a constaté un journaliste de l'AFP.Comme nous l'avions annoncé les Faucheurs volontaires sont venus à Verdun-sur-Garonne (Tarn-et-Garonne) avec l'objectif clair de continuer le mouvement de désobéissance civique, a déclaré à la presse José Bové, porte-parole des Faucheurs volontaires devant les grilles d'entrée de la firme américaine, gardée par plusieurs gendarmes mobiles.Les Faucheurs volontaires tenaient chacun en main un pied de maïs transgénique arraché dans un champ dont l'emplacement n'a pas été dévoilé.Nous revendiquons chacun d'avoir pris un pied de maïs transgénique et aujourd'hui nous sommes tous des désobéissants à cette loi injuste, a dit José Bové avant d'inviter chacun des faucheurs à déposer les pieds de maïs à l'intérieur de la proprieté de Monsanto, située à quelques kilomètres de Verdun-sur-Garonne.Les manifestants qui scandaient moratoire immédiat ont également accroché aux grilles des banderoles proclamant non aux OGM.Nous voulons dire au gouvernement qu'il est encore temps de mettre en place ce moratoire s'il veut se conformer à la volonté des citoyens et ce avant le Grenelle de l'environnement, prévu fin octobre, a-t-il dit. Ce scandale des OGM doit cesser.Environ 150 personnes s'étaient réunies samedi à Verdun-sur-Garonne pour un rassemblement nat...

CHARTRES - Les faucheurs volontaires devant la justice - par Intensite le 08.04.2008 : 07:57... ()

Cinquante-huit militants anti-OGM comparaissent à partir d’aujourd’hui et pour deux jours devant le tribunal correctionnel de Chartres pour avoir fauché une parcelle de maïs transgénique, le 18 août dernier, à Poinville en Eure-et-Loir. Ce procès s’ouvre le jour où les députés doivent se prononcer sur un texte de loi relatif aux OGM. Et c’est aussi le premier procès de faucheurs volontaires depuis le Grenelle de l’environnement. Une première audience à Chartres, le 9 octobre, avait été renvoyée sur demande du procureur. Ce procès sera sous le feu des projecteurs. Jean-Marie Loury, l’un des leaders des faucheurs volontaires et agriculteur bio en Beauce, estime que ce procès est « l’occasion de sensibiliser le public sur les dangers de la culture des OGM en pleins champs ». L’altermondialiste José Bové assistera au procès. En février, la cour d’appel d’Orléans avait confirmé la condamnation de trente-deux militants anti-OGM à des peines comprises entre trois et quatre mois de prison avec sursis, prononcées en première instance. Il s’agissait de faucheurs d’une parcelle de maïs transgénique dans le Loiret, à Villereau, en 2006.

 Autres actualités


Formation referencement
Formation au référencement par les spécialistes en référencement de Ranking Metrics : conférence le matin, atelier pratique l'après-midi.

Formation referencement