Actualités Sciences > Pollution - Montréal : avancée décisive pour restaurer la couche d?ozone















Dictionnaire en ligne  
Définitions Sigles Participez !
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 
Rechercher

Rejoignez-nous sur la page Facebook Dicodunet

Pollution - Montréal : avancée décisive pour restaurer la couche d?ozone

 Liens sponsorisés

 Actualités

Voici une compilation des sources d'information sur ce sujet :

Accord 'historique' à Montréal sur la protection de la couche d'ozone... ()

La conférence de Montréal sur l'ozone est parvenue à un accord historique pour accélérer l'élimination de substances nocives pour la couche d'ozone et le climat, a annoncé vendredi soir un porte-parole de l'ONU. Les pays développés et les pays en développement se sont mis d'accord pour une action accélérée sur les HCFC (hydrochlorofluorocarbones) au bénéfice de la couche d'ozone et (de la lutte contre) les changements climatiques, a déclaré Nick Nuttal, porte-parole du Programme des Nations unies pour l'environnement (PNUE). Il a précisé que les détails de l'accord seraient annoncés ce samedi. La conférence des parties au protocole de Montréal, qui regroupe quelque 190 pays, avait commencé lundi avec comme principal objectif de parvenir à une accélération du calendrier d'élimination des HCFC, des substances nocives pour la couche d'ozone utilisées dans la réfrigération et la climatisation.

La Conférence de Montréal sur la protection de la couche d'ozone est une réussite... ()

Les 191 pays présents à la conférence du Protocole de Montréal ont conclu un accord visant à accélérer l'élimination progressive des HCFC, substances qui appauvrissent d'une part la couche d'ozone et contribuent d'autre part à l'effet de serre.

Restaurer notre couche d'ozone... ()

Aujourd'hui en Europe 30 minutes d'exposition au soleil à la mi-journée suffisent à endommager la peau, soit un laps de temps beaucoup plus court qu'il y a 30 ans ! La cause? La couche d'ozone, censée nous protéger des mauvais rayons UV, qui s'est affinée de matière alarmante. L'ozone est en effet essentiel dans la stratosphère où il forme une couche de 20 à 35 km au dessus de nos têtes. En 1987 les leaders du monde entier avaient signé un protocole visant à supprimer les substances appauvrissant la couche d'ozone tels les CFC des réfrigérateurs ou le bromure de méthyle. Le protocole de Montréal a déjà engendré des effets positifs et la couche d'ozone devrait retrouver son état de 1980 d'ici au milieu du siècle. Mais rien n'est automatique et il ne faut pas relâcher la garde : 500 tonnes de substances appauvrissant cette couche continuent de passer légalement les fontières de l'Union européenne et il existe également un trafic illégal de ces substances. Une production de Mostra communication. - Fenêtre sur l'Europe

Montréal a plus la cote que Kyoto... ()

Le protocole de Montréal est un accord international visant à réduire et à terme éliminer complètement les substances appauvrissant la couche d'ozone : CFC (chlorofluorocarbones), HCFC (hydrochlorofluorocarbones), etc. La couche d'ozone protège les organismes vivants des effets nocifs du rayonnement solaire ultraviolet. À la fin des années 1970, des recherches scientifiques en Antarctique ont mis en évidence un trou dans la couche d'ozone. Les activités humaines en sont responsables (...) - le DD en débat

Accord "historique" à Montréal pour protéger la couche d'ozone et le climat... ()

Près de 200 pays ont décidé à Montréal d'accélérer de 10 ans l'élimination de substances nocives pour la couche d'ozone, un important accord qui contribuera en même temps à la lutte contre le réchauffement climatique.

Accord 'historique' à Montréal pour protéger la couche d'ozone et le climat... ()

Près de 200 pays ont décidé à Montréal d'accélérer de 10 ans l'élimination de substances nocives pour la couche d'ozone, un important accord qui contribuera en même temps à la lutte contre le réchauffement climatique.Nous assistons aujourd'hui à une action historique pour notre environnement, s'est félicité samedi le ministre canadien de l'Environnement John Baird.Ce sont 190 pays, plus l'Union européenne, qui se sont mis d'accord à l'issue d'une conférence d'une semaine à Montréal pour geler puis éliminer plus tôt que prévu les HCFC (hydrochlorofluorocarbones), des substances nocives pour la couche d'ozone utilisées dans la réfrigération et la climatisation.Leur élimination accélérée contribuera en même temps de façon importante à la lutte contre le réchauffement climatique, car ce sont sont aussi un puissant gaz à effet de serre.M. Baird et le directeur exécutif du Programme des Nations unies pour l'environnement (PNUE) Achim Steiner ont vu dans ce succès un bon augure et un signal vital avant les rencontres prévues d'ici la fin de l'année sur les changements climatiques, en particulier le sommet convoqué la semaine prochaine à New York par le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon.Signé en 1987, le protocole de Montréal, considéré comme l'accord environnemental le plus efficace, prévoyait l'élimination des HCFC en 2030 pour les pays développés et 2040 pour les pays en développement.En vertu de l'entente de Montréal, la production de ces substances sera gelée en 2013 à son...

Accord à Montréal sur la protection de la couche d'ozone... ()

La conférence de Montréal sur l'ozone est parvenue vendredi à un accord historique pour accélérer l'élimination de substances...

Espoirs d'accord à Montréal sur la protection de la couche d'ozone... ()

Un accord qui permettrait de préserver la couche d'ozone tout en luttant contre le réchauffement climatique est à portée de main, lors d'une conférence internationale à Montréal, mais il dépendra d'un accommodement avec la Chine, ont indiqué des responsables lundi.Les représentants de 190 pays, dont quelque 70 ministres ou vice-ministres de l'Environnement, ont entamé à Montréal une réunion d'une semaine, au cours de laquelle ils espèrent parvenir à un accord sur une accélération du calendrier d'élimination de substances appauvrissant la couche d'ozone, les HCFC (hydrochlorofluorocarbures).Ces substances utilisées dans la réfrigération ou la climatisation sont aussi un puissant gaz à effet de serre et leur élimination plus rapide que prévue aurait aussi un effet bénéfique dans la lutte contre le réchauffement climatique.Le programme des Nations unies pour l'environnement (PNUE) estime qu'accélérer de 10 ans l'élimination des HCFC permettrait de réduire de 3,5% les émissions de gaz à effet de serre de la planète.Le protocole de Montréal, considéré comme l'accord multilatéral sur l'environnement le plus efficace à ce jour, prévoit l'élimination des HCFC en 2030 pour les pays développés, et en 2040 pour les pays en développement.Un accord est à portée de main, a déclaré Achim Steiner, directeur exécutif du PNUE, lors de la séance d'ouverture de la conférence, mais il a laissé entendre, comme d'autres responsables, qu'il faudrait s'entendre avec la Chine sur un montant d'aide des...

Accord "historique" à Montréal pour protéger la couche d'ozone et le climat... ()

Près de 200 pays ont décidé à Montréal d'accélérer de 10 ans l'élimination de substances nocives pour la couche d'ozone, un important accord qui contribuera en même temps à la lutte contre le réchauffement climatique.Nous assistons aujourd'hui à une action historique pour notre environnement, s'est félicité samedi le ministre canadien de l'Environnement John Baird.Ce sont 190 pays, plus l'Union européenne, qui se sont mis d'accord à l'issue d'une conférence d'une semaine à Montréal pour geler puis éliminer plus tôt que prévu les HCFC (hydrochlorofluorocarbones), des substances nocives pour la couche d'ozone utilisées dans la réfrigération et la climatisation.Leur élimination accélérée contribuera en même temps de façon importante à la lutte contre le réchauffement climatique, car ce sont aussi un puissant gaz à effet de serre.M. Baird et le directeur exécutif du Programme des Nations unies pour l'environnement (PNUE) Achim Steiner ont vu dans ce succès un signal vital avant les rencontres sur les changements climatiques, en particulier le sommet convoqué la semaine prochaine à New York par le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon.Signé en 1987, le protocole de Montréal, considéré comme l'accord environnemental le plus efficace, prévoyait l'élimination des HCFC en 2030 pour les pays développés et 2040 pour les pays en développement.En vertu de l'entente de Montréal, la production de ces substances sera gelée en 2013 à son niveau de 2009-2010, avant leur élimination totale, q...

Accord "historique" à Montréal pour protéger la couche d'ozone et le climat... ()

Près de 200 pays ont décidé à Montréal d'accélérer de 10 ans l'élimination de substances nocives pour la couche d'ozone, un important accord qui contribuera en même temps à la lutte contre le réchauffement climatique.Nous assistons aujourd'hui à une action historique pour notre environnement, s'est félicité samedi le ministre canadien de l'Environnement John Baird.Ce sont 190 pays, plus l'Union européenne, qui se sont mis d'accord à l'issue d'une conférence d'une semaine à Montréal pour geler puis éliminer plus tôt que prévu les HCFC (hydrochlorofluorocarbones), des substances nocives pour la couche d'ozone utilisées dans la réfrigération et la climatisation.Leur élimination accélérée contribuera en même temps de façon importante à la lutte contre le réchauffement climatique, car ce sont aussi un puissant gaz à effet de serre.M. Baird et le directeur exécutif du Programme des Nations unies pour l'environnement (PNUE) Achim Steiner ont vu dans ce succès un signal vital avant les rencontres sur les changements climatiques, en particulier le sommet convoqué la semaine prochaine à New York par le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon.Signé en 1987, le protocole de Montréal, considéré comme l'accord environnemental le plus efficace, prévoyait l'élimination des HCFC en 2030 pour les pays développés et 2040 pour les pays en développement.En vertu de l'entente de Montréal, la production de ces substances sera gelée en 2013 à son niveau de 2009-2010, avant leur élimination totale, q...

La couche d'ozone est stable, malgré un gros trou annuel... ()

Vingt et un an après la signature du protocole de Montréal, la couche d'ozone s'est à peu près...

Accord historique à Montréal sur la protection de la couche d'ozone... ()

La conférence de Montréal sur l'ozone est parvenue à un accord historique pour accélérer l'élimination de substances nocives pour...

Le Procotole de Montréal, 20 ans d'avancées pour l'ozone et le climat... ()

Le Protocole de Montréal, qui fête dimanche son 20e anniversaire, sera doublement célébré pour avoir réussi à contrer l'appauvrissement de la couche d'ozone et, divine surprise, participé à la lutte contre le réchauffement climatique.

Vingtième anniversaire du protocole de Montréal... ()

Nathalie Kosciusko-Morizet a tenu une conférence de presse, le 13 septembre, à l'occasion du 20e anniversaire du protocole de Montréal relatif aux substances appauvrissant la couche d'ozone (SAO).

Accord "historique" à Montréal pour l'environnement... ()

Près de 200 pays ont décidé à Montréal d'accélérer de 10 ans l'élimination de substances nocives pour la couche d'ozone, ce qui contribuera en même temps à la lutte contre le réchauffement climatique.

 Autres actualités


Formation au referencement
Formation au référencement par les spécialistes en référencement de Ranking Metrics : conférence le matin, atelier pratique l'après-midi.

Formation au referencement