Actualités Sciences > Les gènes impliqués dans certains cancers varient selon les patients















Dictionnaire en ligne  
Définitions Sigles Participez !
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 
Rechercher

Rejoignez-nous sur la page Facebook Dicodunet

Les gènes impliqués dans certains cancers varient selon les patients

 Liens sponsorisés

 Actualités

Voici une compilation des sources d'information sur ce sujet :

Les gènes impliqués dans certains cancers varient selon les patients... ()

Les caractéristiques génétiques des tumeurs responsables des cancers du sein et du côlon varient fortement selon les patients.

Les gènes impliqués dans certains cancers varient beaucoup selon les patients... ()

Les caractéristiques génétiques des tumeurs responsables des cancers du sein et du côlon varient fortement d'un patient à l'autre, ce qui pourrait nécessiter une adaptation des traitements à chaque individu, selon une étude publiée jeudi dans la revue Science. Après avoir analysé plus de 18.000 gènes, des chercheurs de l'université Johns Hopkins de Baltimore (Maryland, est) en ont identifié 300... [[ Pour consulter la suite de l'article et accéder aux compléments d'info en vidéo et aux infographies, cliquez sur le titre ]]

Les gènes impliqués dans certains cancers varient beaucoup selon les patients... ()

Les caractéristiques génétiques des tumeurs responsables des cancers du sein et du côlon varient fortement d'un patient à l'autre, ce qui pourrait nécessiter une adaptation des traitements à chaque individu, selon une étude publiée jeudi dans la revue Science.Après avoir analysé plus de 18.000 gènes, des chercheurs de l'université Johns Hopkins de Baltimore (Maryland, est) en ont identifié 300 directement liés au cancer colorectal ou au cancer du sein, dont seuls quelques-uns présentaient des mutations génétiques fréquemment observées.La plupart des mutations génétiques observées apparaît au contraire de manière peu fréquente et varie considérablement d'un individu à un autre.Les généticiens travaillant dans la recherche sur le cancer ont longtemps pensé qu'ils découvriraient un petit nombre de gènes responsables des différentes formes de cette maladie, mais il semblerait que les choses soient beaucoup plus complexes et que des groupes de gènes, plutôt que des gènes isolés, soient en cause.Cela rend le traitement de ces cancers plus compliqué, estime Victor Velculescu, professeur d'oncologie au Kimmel Cancer Center de l'université Johns Hopkins.Cela signifie que nous allons devoir tailler des traitements sur mesure pour les individus, afin de cibler les caractéristiques génétiques spécifiques de leurs cancers. Cela laisse penser qu'à l'avenir, le traitement du cancer sera personnalisé, explique-t-il jugeant que les médicaments que nous utilisons actuellement sont trop grossie...

Cancer de la gorge: des virus mis en cause... ()

Des virus, déjà responsables de cancers féminins, sont de plus impliqués dans des cancers de la gorge survenant chez des patients, qui n'ont pas le facteur de risque «habituel» de l'intoxication alcool-tabac, selon les spécialistes.

Le Circ classe l'alcool comme facteur de risque des cancers du sein et colorectaux... ()

Le Centre international de recherche sur le cancer (Circ) à Lyon vient d'ajouter à la liste des cancers associés à la consommation d'alcool les cancers du sein et du côlon-rectum.

Un nouveau traitement contre les cancers héréditaires du sein... ()

Des chercheurs britanniques ont annoncés le 12 avril qu’un nouveau traitement va être possible sur les cancers du sein de type héréditaire. En effet, les gènes BRCA1 et BRCA2 favorisent le développement du cancer du sein, en tout cas 85% des femmes ayant ces gènes contacteront la maladie avant leurs 70 ans. ...

Des cancers du sein qui disparaissent comme par magie?... ()

Chez certains patients , les tumeurs malignes au sein pourraient purement et tout simplement se résorber seules sans nécessiter l'usage de quelconques thérapies, d'après les travaux d'une équipe scientifique norvégienne qui feront, certes, l'objet d'une vive polémique. ...

Pronostic similaire pour les cancers du sein lobulaires et canalaires... ()

L'incidence des cancers du sein lobulaires (KSL) infiltrants semble en augmentation : ils représentent environ 12 % des cancers du sein (KS). Ils ont bien des similitudes avec les cancers canalaires (KSC), en termes de siège, taille...

Découverte d'un gène clé impliqué dans les cancers... ()

Une anomalie du gène NRG1 serait retrouvée dans un cancer du sein sur deux. Un gène impliqué dans la moitié des cancers du sein, et dans probablement bien d’autres tumeurs malignes, comme celles du côlon, de la prostate, de l’ovaire ou encore de la vessie. C’est ce qu’espèrent avoir découvert des chercheurs britanniques de l’université de [...]

L'obésité cause une centaine de milliers de cancers aux USA... ()

Une étude provenant de l'institut de recherche américain contre le cancer vient de montrer qu'environ une centaine de milliers de cas avérés de cancers trouvent leur origine dans l'obésité des patients. L'étude avance que 49 % des cancers de l'endomètre (du corps utérin, à ne pas confondre avec celui du col) et 35 % des cancers de l'oesophage ont un lien avec une graisse corporelle excessive. ...

Environnement et cancer, les preuves arrivent... ()

Dans son dernier rapport publié hier, l'Inserm dresse une liste des facteurs environnementaux susceptibles de provoquer des cas de cancers, dont le nombre a fortement augmenté depuis une vingtaine d'années. C'est ainsi le cas des cancers du poumon, de la plèvre, du sein, des ovaires, des testicules, de la prostate, de la thyroïde, des cas de leucémie ou de tumeurs cérébrales. Ainsi, au-delà de l'amiante ou du tabagisme passif, les pesticides, le radon, les fines particules contenues dans l'air, ou encore les examens radiologiques à répétition joueraient eux aussi un rôle avéré ou suspecté dans la survenue de cas de cancers. L'Inserm, qui s'est basé sur près de 1.800 études publiées sur ces neufs cas de cancers, a réussi à établir un lien entre ces cancers et des facteurs environnementaux. Merci enviro2b

Nouveautés dans le traitement des cancers du sein avec surexpression du récepteur HER-2... ()

Le cancer du sein (KS) est le plus fréquent des cancers de la femme. Dans plus d'un quart des cas, il existe une surexpression du récepteur HER-2, notamment dans les KS agressifs (femmes jeunes, tumeurs inflammatoires) ; le moins...

La TEP, méthode de dépistage des cancers dans le syndrome de Li Fraumeni... ()

Le syndrome de Li Fraumeni est une pathologie rare caractérisée par une prédisposition génétique à la survenue de tumeurs malignes. Il s'agit le plus souvent de sarcomes des tissus mous ou des os, de cancers du sein, de leucémies...

Identification de variations génétiques prédisposant à différents cancers... ()

Des variations génétiques en particulier sur le chromosome 9p21 sont associées à un risque accru de développer des cancers du cerveau et de la peau, selon cinq études publiées dimanche dans la revue Nature Genetics.

Quelle est la véritable histoire naturelle des cancers du sein dépistés ?... ()

Dans de nombreux pays d'Europe, l'introduction d'un dépistage mammographique des cancers du sein s'est accompagnée d'une augmentation d'incidence des cancers mammaires dans les tranches d'âge concernées par le dépistage....

 Autres actualités


Formation referencement
Formation au référencement par les spécialistes en référencement de Ranking Metrics : conférence le matin, atelier pratique l'après-midi.

Formation referencement