Actualités Sciences > Manger des poissons gras















Dictionnaire en ligne  
Définitions Sigles Participez !
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 
Rechercher

Rejoignez-nous sur la page Facebook Dicodunet

Manger des poissons gras

 Liens sponsorisés

 Actualités

Voici une compilation des sources d'information sur ce sujet :

Diabète de type 2 : manger du poisson aiderait à lutter contre la dépression... ()

Les acides gras polyinsaturés de type oméga 3, que l'on trouve notamment dans les poissons gras comme le saumon, le maquereau ou le hareng, pourraient s'avérer utiles pour traiter ou prévenir la dépression chez des patients atteints d'un diabète de type 2, selon une étude néerlandaise dont les résultats sont présentés dans la revue spécialisée « Diabetic Medicine ».

Manger du poisson contre le cancer de l'intestin... ()

Manger du poisson de manière hebdomadaire diminuerait de 4 pc les risques de contracter un cancer du gros intestin. En manger trois fois par semaine les diminuerait de 12 pc, car les risques diminuent de 4 pc par consommation de poisson, selon une étude de l'université néerlandaise de Wageningen publiée dans l'American Journal of Epidemiology. Ils basent leurs conclusions sur l'analyse de quatorze études existantes. Nous savons depuis longtemps que la consommation de poisson réduit les risques de cancer du gros intestin, a déclaré la chercheuse Anouk Geelen. Nous ne savons pas précisément pourquoi. C'est peut-être dû aux acides gras présents dans les poissons gras, les fameux Omega-3. Si c'est le cas, le saumon et le maquereau protègent bien contre le cancer, mais pas le cabillaud.

5 aliments à consommer pour une santé meilleure... ()

La nature procure les aliments nécessaires au bon fonctionnement du corps humain. Il est important d'avoir une bonne hygiène alimentaire, afin d'éviter certaines maladies. Il existe une grande variété d'aliments pour satisfaire tout le monde. Tous les goûts sont dans la nature.Voici 5 aliments qui favorisent une santé de fer:1- Les noixLes noix sont l'une des meilleures sources végétales de protéines. Ils sont riches en fibres, vitamines B, magnésium et antioxydants tels que la vitamine E. Les noix sont riches en acides gras essentiels, l'oméga-3, qui a des propriétés bénéfiques contre les maladies cardio-vasculaires. 2- Les graines de linLes graines de lin sont riches en oméga-3. De nombreuses études ont prouvé les propriétés bénéfiques des graines de lin sur le coeur et des propriétés anti-cancer, notamment le cancer du sein. En outre, les graines de lin contiennent également d'autres ingrédients bénéfiques tels que des fibres et des antioxydants. 3- La grenadeLes fruits de la grenade contiennent des polyphénols, tanins et anthocyanes, qui sont des dérivés des antioxydants. Le jus de grenade contient des niveaux élevés d'antioxydants - plus élevé que la plupart des autres jus de fruits, vin rouge ou du thé. Des études ont suggéré que boire un verre de jus de grenade par jour pendant un an réduit la pression artérielle et ralenti le mauvais cholestérol. 4- Le saumonLe saumon est un parfait substitut à la viande. C'est une bonne source de protéines et d'oméga-3. De nombreuses...

Modifier le régime des poissons pour obtenir des acides gras insaturés et polyinsaturés... ()

Un groupe de chercheurs de l'Université d'Almeria travaille sur un projet pour augmenter la quantité d'acides gras oméga 3 - insaturés (AGI) et polyinsaturés (AGPI) - des poissons, à travers leur régime nutritionnel. Ces acides gras sont très bénéfiques pour la santé cardiovasculaire.

Cancer de la prostate : confirmation des effets préventifs des poissons gras... ()

La consommation de poissons, riches en acides gras oméga-3, atténue le risque de cancer de la prostate, selon une étude menée en Suède à paraître dans l'« International Journal of Cancer », qui confirme les bienfaits sur la santé des produits de la pêche.

Manger du poisson souvent est bon pour la santé, trop souvent pas... ()

Du poisson en trop grande quantité peut nuire à la santé, c'est ce que démontre Isabelle Sioen dans son doctorat en santé publique, sécurité alimentaire et qualité alimentaire à l'Université de Gand. Dans une enquête, elle démontre que manger du poisson gras deux fois par semaine est nécessaire pour atteindre la quantité d'oméga-3 conseillée. Cette quantité conseillée peut également être atteinte en variant les poissons maigres et gras, mais alors en consommant du poisson trois fois par semaine. Manger des poissons gras plus de trois fois par semaine fait dépasser la quantité de composants de dioxine ingérés conseillée. L'image saine du poisson et des fruits de mer a été égratignée ces dernières années par les messages négatifs relatifs à la présence de contaminants chimiques. Concernant l'ingestion de contaminants, l'évaluation d'Isabelle Sioen explique que la contamination au mercure du poisson et des fruits de mer ne présente par de risques toxicologiques pour la population. Par contre, la quantité limite en composants de dioxine est dépassée par les personnes qui consomment très souvent du poisson, un dépassement qui est constaté sans tenir compte des autres aliments qui peuvent en contenir.

Oméga 3 : leurs bénéfices sur la santé sont loin d'être évidents... ()

Les bénéfices pour la santé des acides gras oméga 3, essentiellement présents dans les poissons gras et les huiles de (...)

Manger du poisson gras une fois par semaine réduirait le risque d'attaque cardiaque chez l'homme... ()

Manger du saumon ou un autre poisson gras une fois par semaine pourrait réduire le risque d'insuffisance cardiaque chez les hommes, selon une étude réalisée (...)

La consommation de poissons gras peut arrêter le cours de la dégénérescence maculaire... ()

11/06/2009 - La progression, à la fois de la forme sèche et de la forme humide de la dégénérescence maculaire fut de 25 % moins importante chez les personnes ayant pris une alimentation riche en acides gras oméga 3

La consommation de poissons gras peut arrêter le cours de la dégénérescence maculaire... ()

11/06/2009 - La progression, à la fois de la forme sèche et de la forme humide de la dégénérescence maculaire fut de 25 % moins importante chez les personnes ayant pris une alimentation riche en acides gras oméga 3

La surconsommation de poissons gras présente un risque pour le f?tus... ()

La surconsommation de poissons gras présente un risque pour le fœtus. Il est ainsi conseillé aux futures mamans une consommation mais avec modération de cet élément nutritionnel par contre nécessaire pour le développement de l’embryon. read more

Les oméga-3 pourraient avoir un effet protecteur contre le cancer colorectal... ()

Une consommation élevée de poissons riches en acides gras oméga-3 pourrait aider à prévenir le cancer colorectal.

Huile d'onagre... ()

L'huile de la graine de l'onagre est riche en acide linoléique, un acide gras essentiel. Cela signifie que l'homme doit consommer ce nutriment, car il ne peut être synthétisé par l'organisme. Les acides gras essentiels sont présents dans certains aliments, notamment les noix et les graines. L'huile d'onagre contient également un autre acide gras, connu sous le nom d'acide gamma-linolénique ou GLA (à ne pas confondre avec l'acide alpha-linolénique, qui est l'un des acides gras oméga-3).

 Autres actualités


Formation au referencement Google
Formation au référencement par les spécialistes en référencement de Ranking Metrics : conférence le matin, atelier pratique l'après-midi.

Formation au referencement Google