Actualités Sciences > EPR : EDF signe un accord de joint-venture en Chine















Dictionnaire en ligne  
Définitions Sigles Participez !
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 
Rechercher

Rejoignez-nous sur la page Facebook Dicodunet

EPR : EDF signe un accord de joint-venture en Chine

 Liens sponsorisés

 Actualités

Voici une compilation des sources d'information sur ce sujet :

EDF affirme son rôle d'investisseur et d'opérateur en Chine pour développer des centrales nucléaires avec son partenaire... ()

Dans le cadre de la visite officielle en Chine de François Fillon, Premier Ministre, Henri Proglio, Président Directeur Général d'EDF et Qian Zhimin, Président de l'électricien GCNPC (China Guangdong Nuclear Power Company), ont reçu l'approbation définitive des autorités chinoises pour la création d'une joint-venture (TNPJVC : Guangdong Taishan Nuclear Power Joint Venture Company Limited), dont l'objet est de construire et exploiter deux réacteurs nucléaires de technologie EPR à Taishan (province du Guangdong), avec une participation d'EDF fixée à 30 % pour 50 ans. La mise en service de la première unité de la centrale nucléaire de Taishan, réalisée sur le modèle du réacteur EPR en cours de construction à Flamanville en Normandie, est prévue fin 2013. La finalisation de la joint venture marque une avancée majeure pour la coopération entre EDF et CGNPC initiée il y a 25 ans avec la construction et l'exploitation des centrales de Daya Bay et Ling Ao. EDF devient ainsi pour la première fois investisseur dans la production nucléaire en Chine, marché énergétique en très forte croissance . France Matin, toute l'information francophone en continu, autrement, différemment peut être intégré au sein de votre Intranet - contactez nous au 0820 821 453

Polémique autour de la vente de réacteurs EPR à la Chine par Areva... ()

Annoncé jeudi, le contrat d'Areva en Chine pour deux réacteurs EPR semble mal parti. La signature de la lettre d'intention avec le partenaire chinois CGNPC (China Guangdong Nuclear Power Corp), prévue pour mardi, a ...

Polémique autour de la vente de réacteurs EPR à la Chine par Areva... ()

Annoncé jeudi, le contrat d'Areva en Chine pour deux réacteurs EPR semble mal parti. La signature de la lettre d'intention avec le partenaire chinois CGNPC (China Guangdong Nuclear Power Corp), prévue pour mardi, a ...

EDF "en train de discuter" pour "plusieurs centrales nucléaires" en Chine... ()

L'électricien français EDF entend, comme le groupe nucléaire Areva, profiter de la demande de la Chine en électricité pour participer à la construction de centrales nucléaires.EDF discute actuellement avec Pékin pour exploiter ou construire des centrales nucléaires, y compris celles qui utiliseront les réacteurs de troisième génération EPR, que le français 'Areva est en train de vendre à la Chine.Tous ces projets pourraient être concrétisés lors d'une visite dans ce pays du président français Nicolas Sarkozy fin novembre.Nous sommes en train de discuter avec les autorités chinoises et avec notre partenaire CGNPC dans la province du Guangdong (sud) pour parvenir à être un opérateur à ses côtés, a indiqué mercredi à Paris un des dirigeants d'EDF chargé de l'international, Gérard Wolf, en marge d'un sommet sur le gaz.Ces discussions portent sur plusieurs centrales nucléaires en Chine, a-t-il précisé, compte tenu de la demande en électricité dans ce pays, qui augmente chaque année de 15%.EDF espère aboutir à un accord en même temps que l'ensemble de la filière nucléaire française, ce qui veut dire en même temps qu'Areva, qui finalise de son côté la vente au même groupe public CGNPC (China Guangdong Nuclear Power Company) de deux réacteurs EPR.La ministre française de l'Economie, Christine Lagarde, et la présidente du directoire d'Areva, Anne Lauvergeon, s'étaient rendues en Chine mi-septembre notamment pour discuter de ce contrat qui a franchi en août une étape déterminante, selo...

Congo-Kinshasa: Areva signe le contrat du siècle en Chine... ()

La bonne nouvelle est confirmée. Six mois après la signature d'un protocole d'accord, Areva et l'électricien chinois CGNPC (China Guangdong Nuclear Power Corp.) ont ratifié le contrat portant sur la livraison de deux réacteurs de troisième génération EPR. Pour le groupe français leader mondial du nucléaire, il s'agit du plus gros contrat jamais signé depuis la naissance du groupe. Même si aucun montant ne circule officiellement, il faut savoir que le coût du seul prototype EPR en cours de construction en Finlande s'élève à environ 3 milliards d'euros. Les deux centrales EPR vendues à la Chine seront implantées à Yangjiang, dans le Guangdong. CGNPC, l'un des principaux électriciens chinois, va ainsi se doter de 3 200 mégawatts supplémentaires, une étape importante dans le cadre de son plan de développement électronucléaire. Le contrat, qui couvre également un certain nombre de services (à commencer par le combustible), court sur plus de vingt ans. Ce succès pourrait aussi bénéficier à EDF, car CNGPC souhaite s'appuyer sur le retour d'expérience de Flamanville (dont EDF est le maître d'oeuvre) pour développer son parc.

Chine : inauguration d'une joint-venture sino-française pour la construction d'une centrale nucléaire... ()

La Chine et la France ont inauguré lundi une joint-venture au Grand Palais du Peuple à Beijing, dans le cadre d'un accord signé entre les deux pays sur la construction d'une centrale nucléaire à Taishan, dans la province du Guangdong (sud). Le...

[Dépêche] PRAMERICA ET BANIMMO CREENT UN JOINT-VENTURE DE 200 M€ ()

Dépêche n° 1997 - Mercredi 19 septembre 2007 : Pramerica Real Estate Investors, filiale de Prudential Financial, et Banimmo, un opérateur franco-belge, créent un joint-venture dédié à l'immobilier de commerce, dont la capacité d'investissement est de 200 M€ au total. L'objectif de ce joint-venture est de développer et rénover des actifs commerciaux[...]

Alstom remporte un marché nucléaire en Chine... ()

Alstom a remporté une commande d'un montant de 135 millions d'euros auprès du groupe industriel chinois Dong Fang Electric Company pour la fourniture de quatre turbines à vapeur de 1000 MW et de leurs alternateurs pour l'îlot conventionnel d'une nouvelle centrale nucléaire qui sera construite à Hong Yan He, dans la province du Liaoning, dans le nord de la Chine. Cette commande fait suite à l'accord conclu avec China Nuclear Power Engineering Co (CNPEC), une filiale du producteur chinois d'électricité China Guangdong Nuclear Power Co (CGNPC), et Dong Fang portant sur la conception, la fabrication et la fourniture d'îlots conventionnels comprenant une turbine à vapeur « Arabelle », un turbo-alternateur, un condenseur et des séparateurs-surchauffeurs. Le modèle retenu pour cette centrale nucléaire de « génération 2,5 » est basé sur celui en cours d'installation dans le projet d'extension de la centrale de Ling Ao 2, qui fait l'objet d'un contrat signé en mai 2005. Alstom est le partenaire industriel de CGNPC et de Dong Fang depuis la construction de Daya Bay, la première centrale nucléaire chinoise de grande capacité, il y a vingt ans. Patrick Kron, Président-Directeur Général d'Alstom, a déclaré : “Cette nouvelle commande met Alstom et son partenaire Dong Fang Electric Company dans une bonne position pour continuer à prendre part au programme nucléaire a...

NXP et Sony créent Moversa, joint-venture autour du NFC... ()

Sony et NXP ont décidé de s'associer pour créer la joint-venture Moversa qui participera à la promotion des applications de cartes à puce sans contact dans les téléphones portables utilisant la technologie NFC.

 Autres actualités


Formation au referencement Google
Formation au référencement par les spécialistes en référencement de Ranking Metrics : conférence le matin, atelier pratique l'après-midi.

Formation au referencement Google