Actualités Sciences > Relation entre la pilule de ménopause et le risque de thrombose















Dictionnaire en ligne  
Définitions Sigles Participez !
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 
Rechercher

Rejoignez-nous sur la page Facebook Dicodunet

Relation entre la pilule de ménopause et le risque de thrombose

 Liens sponsorisés

 Actualités

Voici une compilation des sources d'information sur ce sujet :

Relation entre la pilule de ménopause et le risque de thrombose... ()

27/05/2008 - Les femmes ménopausées qui utilisent le traitement hormonal substitutif (THS) ont deux fois plus de risques de thrombose ( caillots sanguins) mais le risque absolu est très faible.

La justice américaine sanctionne un traitement de la ménopause... ()

EN 2002, l'étude Women Health Initiative (WHI) portant sur 16 000 femmes jetait un certain discrédit sur le traitement hormonal de la ménopause (THS) en mettant en évidence un risque accru de cancer du sein, de troubles cardio-vasculaires et de thrombose veineuse chez les femmes traitées...

Pollution et risque de thrombose... ()

Beaucoup d'entre nous vivons dans des environnements urbains. Or, le fait de respirer un air pollué (principalement par des gaz d'échappements) pose un risque sérieux d'apparition de caillots sanguins. ...

Augmentation du risque de cancer du sein chez les femmes ménopausées en fonction de leur prise de poids... ()

24/10/2007 - Les femmes n'ayant pas pris de traitement hormonal substitutif et qui avaient grossi entre 35 et 50 ans ont présenté une majoration du risque de 1,4 fois de développer un cancer du sein

Augmentation du risque de cancer du sein chez les femmes ménopausées en fonction de leur prise de poids... ()

24/10/2007 - Les femmes n'ayant pas pris de traitement hormonal substitutif et qui avaient grossi entre 35 et 50 ans ont présenté une majoration du risque de 1,4 fois de développer un cancer du sein

Faible influence sur le risque d'AVC de l'âge auquel le THS est débuté... ()

Faible influence sur le risque d'AVC de l'âge auquel le THS est débuté Le traitement hormonal substitutif (THS) a longtemps été considéré comme la meilleure option thérapeutique face à la ménopause. Les essais contrôlés...

Ménopause : le traitement majore le cancer de l'ovaire... ()

DÉCIDÉMENT, chaque semaine ou presque, une étude scienti­fique révèle un bénéfice ou un risque nouveau ou réévalué du traitement hormonal substitutif de la ménopause (THS) associant des oestrogènes et de la progestérone...

L'hormone THS met-elle en danger la santé des jeunes ménopausées ?... ()

Le débat sur l'innocuité du traitement hormonal substitutif (THS) de la ménopause n'est pas clos, loin de là. Mais les partisans du THS peuvent se...

La ménopause détectée à l'aide d'un simple test d'urine... ()

A l'occasion de la journée mondiale de la Ménopause qui aura lieu jeudi, la Société belge de la ménopause a tenu à annoncer mercredi qu'un test de ménopause est disponible pour la première fois en Belgique dans les pharmacies. Ce premier test de ménopause, le Promensil, va permettre aux femmes de pouvoir s'assurer qu'elles entrent bien en ménopause. Disponible en pharmacie au même titre que les tests de grossesse, ce test urinaire mesure le taux de l'hormone FSH qui devient très important à l'approche de la ménopause. En 2002, diverses grandes études accusaient le traitement hormonal visant à remplacer le manque hormonal qui s'installe à la ménopause d'augmenter le risque de cancer du sein et d'entraîner des troubles cardio-vaculaires. Au cours de cette année 2007, ces même études ont été réanalysées et montrent qu'il faut faire une distinction très claire parmi les patientes. Chez les femmes qui présentent les symptômes de la ménopause et qui ont moins de 60 ans, le traitement hormonal ne présente aucun danger. Utilisé dans ces conditions, il diminue le risque d'infarctus et la mortalité globale, a expliqué Serge Rozenberg, Professeur en gynécologie à l'ULB.

THS de la ménopause et risque cardiovasculaire : un bénéfice est-il possible dans certains cas ?... ()

Alors que des études expérimentales et observationnelles avaient conduit à considérer dans les années 90 le traitement hormonal substitutif de la ménopause (THS) comme bénéfique sur le plan cardiovasculaire, les résultats décevants...

?strogénothérapie post-ménopausique : le risque thrombo-embolique peut-il être prédit ?... ()

L'?strogénothérapie orale du traitement hormonal substitutif de la ménopause entraîne une augmentation du risque thrombo-embolique par activation de la coagulation liée au premier passage hépatique. Les cytochromes P450 3A5...

Risque de thrombose veineuse profonde : quelle signification pour les antécédents familiaux ?... ()

Des antécédents familiaux de thrombose veineuse profonde (TVP) pourraient être le reflet de l'existence de facteurs génétiques favorisants. Cependant, l'identification d'un facteur de risque ne suffit pas, loin s'en faut,...

Risque de maladie thromboembolique et THS : pas pour les ?strogènes transdermiques !... ()

Le traitement hormonal substitutif (THS) reste largement prescrit, malgré les récents résultats contradictoires sur leur rapport bénéfice/risque. Parmi ces risques, on note celui de maladie thromboembolique (MTE), de cancer du sein,...

Un traumatisme mineur au niveau des membres inférieurs suffirait à augmenter le risque de thrombose veineuse profonde... ()

Les traumatismes et les lésions des membres inférieurs tendent à augmenter le risque de thrombose veineuse profonde (TVP). Cependant, cette constatation émane principalement d'études dans lesquelles ont été inclus des sujets...

 Autres actualités


Formation au referencement
Formation au référencement par les spécialistes en référencement de Ranking Metrics : conférence le matin, atelier pratique l'après-midi.

Formation au referencement