Actualités Sciences > Rêvasser stimulerait le cerveau















Dictionnaire en ligne  
Définitions Sigles Participez !
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 
Rechercher

Rejoignez-nous sur la page Facebook Dicodunet

Rêvasser stimulerait le cerveau

 Liens sponsorisés

 Actualités

Voici une compilation des sources d'information sur ce sujet :

Rêvasser stimulerait le cerveau... ()

Contrairement aux idées reçues, rêvasser stimulerait le cerveau plutôt que de le ralentir et permettrait de résoudre des problèmes complexes, selon une nouvelle étude.

Utiliser internet stimulerait le cerveau des adultes d'âge moyen et plus... ()

Des scientifiques américains ont découvert que les personnes d'âge moyen et plus âgées faisant régulièrement des recherches sur internet stimulaient davantage des centres clé du cerveau contrôlant le processus de décision et de raisonnement complexe, selon une recherche publiée mardi.

Bleu, la couleur de la créativité?... ()

Les couleurs ont-elle une réelle influence sur nos compétences' Oui, à en croire une étude qui fait apparaître que le rouge et le bleu n'agissent pas de la même manière sur notre cerveau: le bleu stimulerait notre créativité, alors que le rouge nous donnerait le souci du détail.

Quand le cerveau rêvasse, il travaille vraiment...... ()

Serait-ce la réhabilitation de l'image du savant distrait et rêveur, dans le plus pur style du professeur Tournesol ? Une équipe de scientifiques canadiens vient de démontrer que l'état de rêverie stimule significativement l'activité cérébrale, aidant ainsi à la résolution de problèmes complexes. Plusieurs réseaux cognitifs se partagent la tâche dans notre cerveau, selon qu'il s'agisse d'accomplir des actes de routine, comme marcher, appuyer sur un bouton... ou résoudre des problèmes plus...

À partir de 40 ans, le cerveau ralentit, les gestes aussi... ()

Les gestes commencent à ralentir à partir de l'âge de 40 ans. C'est ce que vient de montrer une récente étude américaine s'intéressant à l'usure de la myéline, cette gaine de substance grasse qui enrobe les fibres nerveuses du cerveau.

Le cerveau peut-il contrôler l'obésité ?... ()

C'est une question qui fait l'objet d'une équipe de recherche de Rennes. Celle ci a réussi à faire maigrir des cochons grâce à un procédé ingénieux modifiant les informations reçues par le cerveau. Le Dr Arnaud Biraben, neurologue au CHU de Rennes, a eu l'idée de s'attaquer à l'obésité en envoyant au cerveau des messages erronés sur l'état de satiété.

Un afflux réduit de sang dans le cerveau, cause de l'Alzheimer?... ()

Une réduction chronique du débit de sang vers le cerveau pourrait être une des causes principales de la maladie d'Alzheimer et une amélioration du flot permettrait de prévenir ou traiter la maladie, selon une étude réalisée aux États-Unis.

Nourriture et intellect... ()

Contrairement à la mode des régimes amincissants, le cerveau exige un bon repas pour fabriquer de la matière grise, publie dans Le Monde2 le neuropsychologue Jean-Marie Bourre, spécialiste de la chimie et de la nutrition du cerveau à l'Inserm et auteur de « La Nouvelle Diététique du cerveau », qui analyse le lien entre nourritures terrestres et intellect.

Le cerveau ne perd jamais sa capacité d'apprendre... ()

Le cerveau ne perd jamais sa capacité d'apprendre, tel est le constat formulé dans une publication de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) communiquée lundi. D'après l'étude Comprendre le cerveau, naissance d'une science de l'apprentissage, le processus d'apprentissage ne cesse jamais et opère des modifications physiques sur le cerveau. Cette étude veut aller à l'encontre du mythe selon lequel, pour le cerveau, tout se joue avant l'âge de trois ans, et s'inscrit dans un projet que le Centre de l'OCDE pour la recherche et l'innovation dans l'enseignement (CERI) a lancé en 1999 sur le thème sciences de l'apprentissage et recherche sur le cerveau. Le but de cette étude, qui est une compilation de six années de travail, est de faire le lien entre la recherche scientifique et ses implications sur la politique éducative, a indiqué Tom Schüller, chef du CERI. (NLE)

Une étude découvre des différences dans le cerveau de dépressifs suicidés... ()

Certaines protéines se retrouvent en plus grandes quantités dans le cerveau de personnes dépressives qui se sont suicidées que dans le cerveau de personnes décédées subitement de crises cardiaques ou d'autres causes, ont affirmé des chercheurs, mercredi.

Symptome tumeur au cerveau... ()

Symptome tumeur au cerveau L'expression Tumeur au cerveau comprend plusieurs formes de tumeurs susceptibles de se développer dans le cerveau. Actualités en lien avec tumeur au cerveau & symptôme : La technologie du laser risque fort de changer le traitement classique des tumeurs au cerveau. Sans compter la réduction de temps au niveau de l'intervention, on apprenait en 2008 l'arrivé d'une nouvelle technique de traitement de certains cancers du cerveau avec un laser en lien avec l'IRM.

Pas de lien entre téléphone portable et cancer du cerveau... ()

Le débat fait rage concernant la dangerosité de ces appareils que nous collons sur notre boîte crânienne. Une étude scandinave vient toutefois de publier hier ses résultats concernant l'éventuel lien entre l'usage des téléphones portables et l'apparition des cancers du cerveau (gliomes et méningiomes). Presque 60 000 patients qui souffrent de cancers du cerveau ont été pris en compte dans l'étude ...

Une puce qui fonctionne comme le cerveau... ()

Alors même qu'il co-fondait avec Donna Dubinsky Palm Computing, puis Handspring, Jeff Hawkins poursuivait une autre passion : l'étude du fonctionnement du cerveau. Le livre qu'il tire de ses travaux, On Intelligence (A propos de l'intelligence) propose modestement une théorie complète du fonctionnement du cerveau - plus précisément, du ...

MOBILISATION - AVC comme "Agir vite pour le cerveau" !... ()

Communément appelé attaque au cerveau, l'AVC est le plus souvent provoqué par l'obstruction d'un vaisseau du cerveau. Les spécialistes parlent alors...

Rappelle-moi plus tard, mon cerveau s'est mis en pause... ()

C'est pas ma faute, c'est mon cerveau qui s'était mis sur pause ! Voila ce que nous pourrons désormais répondre pour justifier nos erreurs d'inattention. En effet, une étude américaine publiée lundi dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences explique que certaines de nos erreurs, sont en réalité dues à une (brève) absence de notre cerveau.

 Autres actualités


Formation referencement Google
Formation au référencement par les spécialistes en référencement de Ranking Metrics : conférence le matin, atelier pratique l'après-midi.

Formation referencement Google