Actualités Sciences > Mesurer la perte de glace du Groenland















Dictionnaire en ligne  
Définitions Sigles Participez !
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 
Rechercher

Rejoignez-nous sur la page Facebook Dicodunet

Mesurer la perte de glace du Groenland

 Liens sponsorisés

 Actualités

Voici une compilation des sources d'information sur ce sujet :

Mesurer la perte de glace du Groenland... ()

Les estimations de la fonte récente du Groenland ont largement varié et cela complique la tâche de...

La glace du Groenland fond à une vitesse alarmante... ()

Selon une étude du Centre Spatial Danois, la fonte de la couche de glace du Groenland est beaucoup plus rapide que prévue. Jusqu’en 2004, la masse glacière de la partie sud-est du Groenland perdait entre 50 et 100 km cubes par an. Après 2004, le taux de fonte a augmenté pour atteindre 300 km cubes par an. Si [...]

De nouveaux travaux ravivent les craintes d'une fonte rapide du Groenland... ()

Les scientifiques n'écartent plus désormais la perspective d'une fonte à grande vitesse des glaces du Groenland, qui entraînerait alors une montée des eaux qui submergerait une grande partie des régions littorales du globe.

La fonte de la calotte glaciaire du Groenland s'accélère dramatiquement... ()

La fonte de la calotte glaciaire du Groenland, le plus grand réservoir d'eau douce de l'hémisphère Nord, a fondu à un rythme alarmant au cours des dernières années, selon un rapport du Conseil arctique qui lance un cri d'alarme.

La fonte des glaces en Antarctique et au Groenland s'accélère... ()

Selon un rapport du Conseil international pour la science (CIUS) et de l'Organisation météorologique mondiale (OMM) publié le 25 février, les calottes glaciaires du Groenland et de l'Antarctique fond...

Plus de fonte de neige en 2006 au Groenland, d’après la Nasa... ()

D’après une étude de la Nasa, le Groenland a connu en 2006 plus de jours de fonte de neige que la moyenne enregistrée au cours des 18 dernières années. ...

Groënland: de l'ADN dans la glace profonde révèle une flore passée riche... ()

Des échantillons d'ADN de plantes et d'insectes extraits des parties les plus profondes de la calotte glaciaire du Groënland témoignent de l'existence d'une flore et faune riches au cours du million d'années passées, selon une étude publiée jeudi dans la revue Science.Les auteurs de l'étude ont prélevé ces fragments d'ADN, provenant de différents arbres et insectes, à la base d'une carotte glaciaire de deux kilomètres dans le sud du Groenland.A leur grande surprise, l'analyse de ces échantillons vieux de 450.000 à 900.000 ans a révélé une grande variété de plantes et d'arbres, comme les conifères, ainsi que des insectes dont des papillons, des araignées et des puces.Les précédentes estimations dataient la forêt boréale au Groenland avant la glaciation à 2,4 millions d'années.Les températures du Groenland quand la forêt boréale recouvrait son territoire allaient de 10 degrés Celsius en été à moins 17 degrés Celsius en hiver.Cette recherche indique aussi que la glace du Groenland, dont l'épaisseur actuelle dépasse deux kilomètres, s'est largement maintenue durant la période interglaciaire, il y a 116.000 à 130.000 ans, quand les températures étaient 5 degrés Celsius plus chaudes qu'aujourd'hui. Les océans était alors montés de 5 à 6 mètres au-dessus de leur niveau d'aujourd'hui.Si nos calculs sont exacts, cela veut dire que la couche de glace recouvrant le sud du Groenland est plus stable qu'on ne le pensait, souligne Eske Willerslev, de l'université de Copenhague (Danemark), l...

L'ADN retrouvé dans la glace profonde du Groenland révèle une grande biodiversité passée... ()

Des échantillons d\'ADN de plantes et d\'insectes extraits des parties les plus profondes de la calotte glaciaire du Groenland témoignent de l\'existence d\'une flore et faune riches au cours du million d\'années passées, selon une étude publiée jeudi dans la revue Science. Les auteurs de l\'étude ont prélevé ces fragments d\'ADN, provenant de différents arbres et insectes, à la base d\'une carotte glaciaire de deux kilomètres dans le sud du Groenland. A leur grande surprise, l\'analyse de ces échantillons vieux de 450.000 à 900.000 ans a révélé une grande variété de plantes et d\'arbres, comme les conifères, ainsi que des insectes dont des papillons, des araignées et des puces. Les précédentes estimations dataient la forêt boréale au Groenland avant la glaciation à 2,4 millions d\'années. Les températures du Groenland quand la forêt boréale recouvrait son territoire allaient de 10 degrés Celsius en été à moins 17 degrés Celsius en hiver. Cette recherche indique aussi que la glace du Groenland, dont l\'épaisseur actuelle dépasse deux kilomètres, s\'est largement maintenue durant la période interglaciaire, il y a 116.000 à 130.000 ans, quand les températures étaient 5 degrés Celsius plus chaudes qu\'aujourd\'hui. Les océans étaient alors montés de 5 à 6 mètres au-dessus de leur niveau actuel. \Si nos calculs sont exacts, cela veut dire que la couche de glace recouvrant le sud du Groenland est plus stable qu\'on ne le pensait\, souligne Eske Willerslev, de l\'université...

L'ADN retrouvé dans la glace profonde du Groenland révèle une grande biodiversité passée... ()

Des échantillons d\'ADN de plantes et d\'insectes extraits des parties les plus profondes de la calotte glaciaire du Groenland témoignent de l\'existence d\'une flore et faune riches au cours du million d\'années passées, selon une étude publiée jeudi dans la revue Science. Les auteurs de l\'étude ont prélevé ces fragments d\'ADN, provenant de différents arbres et insectes, à la base d\'une carotte glaciaire de deux kilomètres dans le sud du Groenland. A leur grande surprise, l\'analyse de ces échantillons vieux de 450.000 à 900.000 ans a révélé une grande variété de plantes et d\'arbres, comme les conifères, ainsi que des insectes dont des papillons, des araignées et des puces. Les précédentes estimations dataient la forêt boréale au Groenland avant la glaciation à 2,4 millions d\'années. Les températures du Groenland quand la forêt boréale recouvrait son territoire allaient de 10 degrés Celsius en été à moins 17 degrés Celsius en hiver. Cette recherche indique aussi que la glace du Groenland, dont l\'épaisseur actuelle dépasse deux kilomètres, s\'est largement maintenue durant la période interglaciaire, il y a 116.000 à 130.000 ans, quand les températures étaient 5 degrés Celsius plus chaudes qu\'aujourd\'hui. Les océans étaient alors montés de 5 à 6 mètres au-dessus de leur niveau actuel. \Si nos calculs sont exacts, cela veut dire que la couche de glace recouvrant le sud du Groenland est plus stable qu\'on ne le pensait\, souligne Eske Willerslev, de l\'université...

La fonte des glaces du Groenland est confirmée... ()

Attention cependant : car les conclusions ne sont que le résultat de calculs de bilan de masse provenant de modèles mathématiques ! Certes, ils sont vérifiés par les observations par satellite du programme GRACE (2) qui permet, entre autres, l'analyse des variations de la masse dans le temps et dans l'espace des calottes glaciaires. Mais ce ne sont que des projections théoriques ? Si l'on met de côté ce débat, selon les chercheurs, la fonte des glaces aurait connu une forte accélération sur la dernière période étudiée, soit 2006-2008, engendrant une perte annuelle de 273 km3. Soit un cube de 6,5 km de coté. Pas de quoi fouetter un chat' Pourtant, selon Jonathan Bamber, glaciologue à l'Université de Bristol : «il ressort de ces résultats que la perte de masse des glaces du Groenland s'accélère depuis la fin des années 1990 et, les causes sous-jacentes, font que cette tendance va probablement se poursuivre dans un avenir proche». L'urgence n?est-elle pas ailleurs ? Universal Press Agency : le Fil d'Actus en Continu, indépendant et différent, peut animer et enrichir votre site Internet. Contactez-nous au 0820 821 453

La fonte des glaces du Groenland est confirmée... ()

Attention cependant : car les conclusions ne sont que le résultat de calculs de bilan de masse provenant de modèles mathématiques ! Certes, ils sont vérifiés par les observations par satellite du programme GRACE (2) qui permet, entre autres, l'analyse des variations de la masse dans le temps et dans l'espace des calottes glaciaires. Mais ce ne sont que des projections théoriques ? Si l'on met de côté ce débat, selon les chercheurs, la fonte des glaces aurait connu une forte accélération sur la dernière période étudiée, soit 2006-2008, engendrant une perte annuelle de 273 km3. Soit un cube de 6,5 km de coté. Pas de quoi fouetter un chat' Pourtant, selon Jonathan Bamber, glaciologue à l'Université de Bristol : «il ressort de ces résultats que la perte de masse des glaces du Groenland s'accélère depuis la fin des années 1990 et, les causes sous-jacentes, font que cette tendance va probablement se poursuivre dans un avenir proche». L'urgence n?est-elle pas ailleurs ? France Matin, toute l'information francophone en continu, autrement, différemment peut être intégré au sein de votre Intranet - contactez nous au 0820 821 453

La calotte glaciaire au Groenland fond plus rapidement que prévu... ()

La calotte glaciaire du Groenland se rétrécit beaucoup plus rapidement que ne le prévoyaient les chercheurs, selon de nouveaux résultats de recherches du Centre spatial du Danemark (DTU). Actuellement, la fonte de l'inlandsis (calotte polaire) du Groenland, le seul de l'hémisphère nord, est quatre fois plus rapide qu'au début de la décennie selon cette étude, qui révèle que les glaciers au sud-est du Groenland lâchent chaque année des icebergs dans la mer correspondant à un cube de glace géant de 6,5 km de côté. Jusqu'en 2004, la masse des glaciers du sud-est de l'île perdait de 50 à 100 kilomètres cube par an. Après cette date, la fonte s'est accélérée jusqu'à 300 km3 aujourd'hui. C'est une augmentation de 400% qui est très préoccupante, a déclaré Abbas Khan, chercheur au Centre spatial du Danemark et responsable de ce projet. Selon lui, c'est un développement alarmant et s'il se poursuit, les eaux fondues de la calotte glaciaire augmenteront le niveau des océans dans le monde de plus de 60 cm au cours de ce siècle alors que les experts climatiques de l'ONU prévoyaient une hausse de 20 à 60 cm. Nous ne savons pas si cela est dû au réchauffement climatique ou à d'autres facteurs. Nous ne faisons que constater une situation alarmante.

Coup d'accélérateur pour la fonte des glaces du Groenland... ()

La quantité de glace recouvrant le Groenland se réduit de plus en plus, n'arrivant plus à être compensée par les chutes de neige. La fonte a augmenté de 10 % de 2005 à 2007.Entre 1979 (date des premiers relevés par satellite) et 2006, la fonte s'est accrue d'environ 30 % à l'ouest du Groenland, avec des pics atteints en 1987, 1991, 1998, 2002, 2005 et 2007. Pendant ce temps la température de la couche d'air en surface augmentait de près de 4 °C, probablement sous l'effet du réchauffement climatique.Ces données ont ...

Les carottes de glace du Groenland révèlent que le climat a basculé ''brutalement'' il y a 15.000 ans... ()

Selon les résultats* d'une étude publiée le 19 juin dans ''Science'' et ''Science Express'', l'équipe internationale, qui a analysé les carottes du forage profond NorthGRIP au Groenland, révèle que le...

Des glaciers du Groenland avancent plus vite, signe d'une fonte (Greenpeace)... ()

Les glaciers de l'Est du Groenland poursuivent à grande vitesse leur avancée vers la mer, un signe du réchauffement climatique dans l'Arctique, a annoncé mercredi l'organisation Greenpeace, dont un navire, l'Arctic Sunrise, mène une expédition dans la zone.

 Autres actualités


Formation referencement
Formation au référencement par les spécialistes en référencement de Ranking Metrics : conférence le matin, atelier pratique l'après-midi.

Formation referencement