Actualités Sports et loisirs > Le Pacifique pour Paprec Virbac 2, Wellington pour Hugo Boss















Dictionnaire en ligne  
Définitions Sigles Participez !
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 
Rechercher

Rejoignez-nous sur la page Facebook Dicodunet

Le Pacifique pour Paprec Virbac 2, Wellington pour Hugo Boss

 Liens sponsorisés

 Actualités

Voici une compilation des sources d'information sur ce sujet :

Le Pacifique pour Paprec Virbac 2, Wellington pour Hugo Boss... ()

Franchir le détroit de Cook n’est décidément pas facile ! L’équipage de Paprec Virbac 2, leader depuis 3 semaines, est presque au bout de ses peines. La paire Dick/Foxall devrait en effet entrer dans l’Océan Pacifique dans la journée, mais les hommes en noir d’Hugo Boss vont s’arrêter à Wellington au moins 48 heures, comme l’impose le règlement, pour réparer leurs safrans. Dans les 50e, le vent souffle toujours fort dans les voiles d’Educacion Sin Fronteras.

Le menu de Cook ()

Alors que Paprec-Virbac glisse à bonne allure dans le Pacifique, Hugo Boss s'est arrêté à Wellington pour réparer ses safrans. Un arrêt d'au minimum deux jours. Une nouvelle marge de manouvre pour le duo leader qui ne s'endort toutefois pas sur ses lauriers : il reste plus de 11 000 milles à parcourir ! Pour le reste de la flotte, les conditions de navigation sont assez différentes.

Hugo Boss fond sur Paprec Virbac 2... ()

Alors que Jean-Pierre Dick et Damian Foxall étaient franchement refroidis ce matin à la vue d'un iceberg d'1,5 km de long, Hugo Boss, à la faveur d'une route Nord bien ventée, fond littéralement sur les premiers ! Derrière, la flotte se prépare à un nouveau coup de vent, tandis que Roland Jourdain et Jean-Luc Nélias font leur maximum pour réparer au plus vite.

L'Australie pour les uns, coup de tabac pour les autres... ()

Paprec-Virbac 2 poursuit sa remontée vers la porte de sécurité australienne, Hugo Boss à ses trousses. Comme ce week-end, les hommes en noir sont de nouveau à l'attaque, et foncent comme des avions sur le tableau arrière des leaders : les classements de l'après-midi montraient Hugo Boss 5 noeuds plus rapide (en moyenne) que le tandem Dick/Foxall ! L'histoire se répète entre ces deux éclaireurs qui jouent à l'élastique depuis plusieurs jours déjà. Pour eux, les conditions de navigation de l'océan indien restent maniables, avec un flux d'ouest-sud-ouest n'excédant pas les 20 à 25 noeuds. Mardi, ils devraient franchir tous deux la porte de sécurité australienne et prendre la direction de la prochaine 'marque' de parcours : le détroit de Cook, en Nouvelle Zélande.

Un mois sous les 50e, ça laisse des traces... ()

La flotte de la Barcelona World Race évolue depuis environ un mois dans les contrées hostiles du grand Sud. Les organismes fatiguent tandis que les esprits et les espoirs sont résoluement tournés vers la délivrance appelée « cap Horn ». Cette semaine a été marquée par le retour en Atlantique des deux bateaux de tête : Paprec-Virbac 2 le 10 janvier et Hugo Boss le 12. Derrière, sur fond de mer démontée et de vents glacials, la bagarre fait rage entre Temenos II et Mutua Madrilena. Les duelistes s'épient depuis Wellington, et ce n'est pas fini ! Tandis qu'Educacion sin Fronteras essuie son nième coup de vent depuis son entrée dans le Pacifique.

Ne pas descendre trop Sud ! ()

Après Hugo Boss hier, c'est au tour de Paprec-Virbac 2 d'accélérer la cadence à la faveur d'une forte dépression. Mais cette dernière oblige le leader à remettre du Sud dans son cap, et à se rapprocher ainsi d'éventuels icebergs. La menace blanche reste omniprésente. Dominique Wavre et Michèle Paret, à nouveau en course depuis hier soir, vont choisir leur stratégie en connaissance de cause. De l'autre côté de la Nouvelle Zélande, Educacion sin Fronteras progresse à très petite vitesse vers le détroit de Cook.

A chacun sa peine... ()

Cinq bateaux en course et presque autant de scénarii météo. En tête, Paprec-Virbac 2 est aux prises avec un vent de nord-est évanescent qui oblige l'équipage à tirer des bords, au large des côtes Brésiliennes. De son côté, Hugo Boss, aux abords d'un front orageux, a vécu ce week-end un passage avec 50 noeuds de vent et navigue au portant. L'équipage s'inquiète pour la tenue de ses safrans , qui, une fois de plus, semblent avoir pris du jeu. 1500 milles plus au sud, c'est la bataille des Malouines entre Temenos II et Mutua Madrileña. Enfin, Educacion sin Fronteras, le seul concurrent à ne pas avoir franchi le cap Horn, n'est plus qu'à 24 heures du rocher et a souffert ce week-end de conditions de navigation très musclées.

Cap à l'Est devant, plongée au Sud derrière ()

La bagarre fait rage à l'entrée de l'Océan Indien entre Paprec-Virbac 2, Veolia Environnement et Hugo Boss. La paire Dick/Foxall a franchement accéléré ce matin après avoir subit une offensive appuyée du duo Jourdain/Nélias. Le tout sur fond de front dépressionnaire des 40e ! Les poursuivants vont en revanche devoir plonger au Sud pour contourner un anticyclone qui se forme devant leurs étraves.

A la chasse au Paprec…... ()

Avec le retour en course de Alex Thomson et Andrew Cape, la Barcelona World Race reprend son rythme soutenu : Hugo Boss concède certes 900 milles à Paprec-Virbac 2, mais ce dernier va devoir négocier une méchante dépression sur la route du cap Horn… Derrière, Educacion sin Fronteras va profiter d’un ralentissement de Temenos II et de Mutua Madrilena qui doivent traverser un anticyclone, pour combler une grande partie de son retard.

Paprec-Virbac 2 de retour en Atlantique... ()

Exit le Pacifique Sud, bonjour l'Atlantique. Ce matin, à 07h20 heure française, Jean Pierre Dick et Damian Foxall ont franchi le cap Horn. Depuis le départ de la course le 11 novembre dernier, l'équipage de Paprec-Virbac 2 a toujours été aux avant-postes, se disputant la tête avec PRB jusqu'à ce que ce dernier démâte et se retire le 8 décembre 2007. Dès lors, le tandem franco-irlandais prenait les commandes de la Barcelona World Race.

Monsieur Bricolage... ()

Personne n'est épargné par les ennuis techniques à l'image du leader Paprec-Virbac qui a touché un objet flottant avec son safran. Or il reste plus de 5 000 milles à parcourir pour atteindre le cap Horn et le trajet semble bien semé d'embûches ! Pour Hugo Boss, les 48 heures d'escale à Wellington seront largement suffisantes pour repartir à la chasse au premier.

Mi-parcours pour la tête de flotte... ()

Au terme d'une semaine encore agitée, marquée par le démâtage et l'abandon de Veolia Environnement, les leaders approchent de la moitié du parcours et sont à moins de 48 heures de la porte 5, ce fameux détroit de Cook qu'il s'agira de négocier pour Noël. La lutte reste intense entre Paprec-Virbac 2 et Hugo Boss, distants de seulement une petite centaine de milles, tandis qu'en troisième position Temenos II ménage sa quille endommagée et prépare son escale technique à Wellington. Mutua Madrileña continue de réaliser une superbe course, et sort à peine des 50èmes hurlants où Javier sanso et Pachi Rivero ont passé plus d'une semaine. En queue de peloton, Educacion Sin Fronteras a laissé les Kerguelen à tribord et fait maintenant route vers la porte de sécurité australienne. Résumé d'une semaine de Grand Sud.

Hugo Boss demain au cap Horn ()

Le cap Horn est désormais à une grosse journée de mer de l'étrave d'Hugo Boss, qui ces dernières 24 heures a fait parler la poudre en affichant une moyenne proche de 20 noeuds. Moins de 850 milles devant, Paprec-Virbac 2 a joué l'intérieur en privilégiant une route à l'ouest des îles Malouines et tire actuellement des bords au portant, en attendant une bascule au nord ouest dans les prochaines 24 heures.

Temenos II secoué à Gibraltar ()

Dominique Wavre et Michèle Paret ont passé cette nuit à 1h30 la porte du détroit de Gibraltar, dans des conditions tout à fait similaires à celles qu'ont pu rencontrer avant eux Paprec-Virbac 2 et Hugo Boss. En deux mots, du brutal. Et Mutua Madrileña, qui en a profité pour gagner 100 milles en 24 heures, s'attend lui aussi à se faire recevoir par les colonnes d'Hercule demain soir... A 1700 milles de là, Educacion Sin Fronteras envisage pour l'instant ses options à quatre jours.

Paprec-Virbac 2 encaisse... les coups ()

A environ 24 heures du détroit de Gibraltar et comme prévu, Jean-Pierre Dick et Damian Foxall reçoivent une correction totalement imméritée, et ne s'attendent pas à voir le bout du tunnel de sitôt. Paprec-Virbac 2 affronte une mer abrupte de face, tandis que les deux co-skippers tâchent de négocier au mieux chaque passage de vague, l'inquiétude pour le matériel étant naturellement plus que jamais à l'ordre du jour. J'espère que ça va bien se passer, indiquait Jean-Pierre cet après-midi.

 Autres actualités

  • A la chasse au Paprec…
    Avec le retour en course de Alex Thomson et Andrew Cape, la Barcelona World Race reprend son rythme soutenu : Hugo Boss concède certes 900 milles à Paprec-Virbac 2, mais ce dernier va devoir négocier [...]
  • Paprec, une PME serial sponsor
    Paprec-Virbac skippé par Jean-Pierre Dick et Damian Foxall est arrivé à Barcelone, en tête de la Barcelona World Race. Un pari rentable pour Jean-Luc Petithuguenin, PDG de Paprec, la PME qui le sponso[...]
  • De beaux résultats pour le projet Virbac-Paprec
    Mercredi 10 janvier à Saint-Malo, Virbac-Paprec montera sur la troisième marche du podium de la Route du Rhum. En tant que sponsors, Virbac et Paprec remportent ainsi le Championnat du Monde FICO 2006[...]
  • Première navigation pour Paprec-Virbac !
    C'est dans une légère brise néo-zélandaise, Jean-Pierre Dick a tiré ses premiers bords à la barre de Paprec-Virbac, son nouveau monocoque 60 pieds fla ...[...]
  • Hugo le Boss ...
    « C’est la pire des situations pour nous ! C’est rageant ! Tout le travail réalisé dans le Pacifique est mis à mal… » Si le grand Sud est comme une longue ascension à endurer dans le gris et le froid,[...]
  • Paprec-Virbac 2 serein
    Paprec-Virbac 2 mène toujours la flotte de la Barcelona World Race.[...]
  • Des nouvelles de Virbac - Paprec 3
    Joint par téléphone ce matin, Nicolas Abiven dresse un état des lieux de la construction de Virbac-Paprec 3 avant les fêtes de Noël.[...]
  • Paprec-Virbac 2 remporte la Barcelona World Race !
    Parti le 11 novembre dernier de Barcelone, Paprec-Virbac 2 vient de franchir la ligne d’arrivée de la Barcelona World Race. Jean-Pierre Dick et Damian ont coupé la ligne ŕ 21h 49min et 49s (heure[...]
  • HUGO BOSS MOBILE PHONE by Samsung
    HUGO BOSS Mobile Phone représente, plus qu’un téléphone, un véritable mode de vie pour les hommes et les femmes en quête d’une silhouette contemporaine et d’un mobile ultra compact. Reflet de la ligne[...]
  • Le mobile Hugo Boss par Samsung
    Après le mobile Lolita Lempicka pour les femmes, Samsung signe une nouvelle licence de marque avec Hugo Boss plus axé pour les hommes. Le mobile Hugo Boss est à l’image de la marque, à savoir de[...]
  • Voile - J.Vabre : Hugo Boss abandonne
    Victime d’une voie d’eau après une collision avec un OFNI (objet flottant non identifié) dimanche, le monocoque Hugo Boss (skippé par les Britanniques Alex Thomson et Ross Daniel) a annoncé son abando[...]
  • 3 mois de vie commune !
    En tête de la Barcelona World Race depuis le 7 décembre, Paprec-Virbac 2 entame aujourd’hui son 90ème jour de course. Le duo franco-irlandais s’apprête à franchir le détroit de Gibraltar. Il leur rest[...]
  • Voile - Vendée Globe : Dick a remis son safran
    Jean-Pierre Dick peut de nouveau compter sur ses deux safrans. Le skipper Paprec-Virbac 2 a réussi vendredi à remettre en place et à fixer son safran tribord, endommagé depuis son accident de lundi.[...]
  • Duo de choc
    A quelques jours de la mise à l’eau de Paprec-Virbac, Jean-Pierre Dick dévoile le nom de son co-skipper pour la Barcelona World Race. C’est donc avec l’irlandais, Damian Foxall, qu’il partira pour ce [...]
  • Voile - Vendée Globe : « Pas simple » pour Dick
    Après avoir heurté lundi en début d’après-midi un OFNI (objet flottant non identifié), Jean-Pierre Dick (Paprec-Virbac) est inquiet. L’ancien leader du Vendée Globe (doublé dans la nuit de lundi à mar[...]

Formation au referencement Google
Formation au référencement par les spécialistes en référencement de Ranking Metrics : conférence le matin, atelier pratique l'après-midi.

Formation au referencement Google