Actualités Tourisme et voyage > Egypte : Une « fatwa » condamnne à mort un jeune couple devenu chrétien















Dictionnaire en ligne  
Définitions Sigles Participez !
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 
Rechercher

Rejoignez-nous sur la page Facebook Dicodunet

Egypte : Une « fatwa » condamnne à mort un jeune couple devenu chrétien

 Liens sponsorisés

 Actualités

Voici une compilation des sources d'information sur ce sujet :

Egypte : Une « fatwa » condamnne à mort un jeune couple devenu chrétien... ()

ROME, Mardi 21 août 2007 (ZENIT.org) ? En Egypte, une fatwa (sentence religieuse) condamnne à mort un jeune de 25 ans, Mohamed Hegazy, et sa femme, qui ont embrassé le christianisme. La fatwa a été lancée par le recteur de la faculté d’études islamiques de la prestigieuse université Al Azhar du Caire. Militant politique, Mohamed Hegazy avait abandonné l’islam à l’âge de 16 ans, et il a maintenant demandé que le changement de religion soit enregistré sur sa carte d’identité. Constamment menacé, le jeune couple est condamnné à vivre dans la clandestinité. Camille Eid, journaliste et (...)

Christianophobie en Egypte et en Inde... ()

En Egypte, une fatwa lancée par le recteur de la faculté d'études islamiques de la prestigieuse université Al Azhar du Caire condamne à mort un jeune de 25 ans, Mohamed Hegazy, et sa femme, qui ont embrassé le christianisme. Mohamed...

Fatwa... ()

Le recteur de la faculté d'études islamiques de l'université Al Azhar du Caire a lancé une fatwa condamnant à mort Mohamed Higazi et sa femme, qui se sont convertis et veulent être reconnus comme chrétiens sur leurs papiers d'identité. Mohamed Higazi, qui vit dans la clandestinité, déclarait récemment : « Le danger ne vient pas seulement des extrémistes, un citoyen ordinaire pourrait me tuer de son propre chef, convaincu d'avoir ainsi servi l'islam. » Un citoyen ordinaire qui tuerait Higazi ne ferait aujourd'hui qu'appliquer la fatwa d'Al Azhar et serait considéré comme un bon musulman. Mohamed Higazi n?a pas le soutien de l'Eglise copte. Sur Radio Vatican, Camille Eid, journaliste et co-auteur d'un livre sur la situation des musulmans qui ont demandé le baptême, a déclaré : « J'ai personnellement eu l'occasion il y a quelque temps de demander à l'un des chefs de l'Eglise copte pourquoi ils n?accueillent pas les demandes de baptême des musulmans désireux d'embrasser la foi chrétienne et il me disait qu'ils craignent que ce soit un piège des services secrets pour les mettre à l'épreuve et voir s'ils accueillent ou non ces demandes. » Car ce serait considéré comme du prosélytisme, et le prosélytisme est interdit aux chrétiens. (Précédentes notes sur ce sujet : 1 et 2)

 Autres actualités


Formation au referencement
Formation au référencement par les spécialistes en référencement de Ranking Metrics : conférence le matin, atelier pratique l'après-midi.

Formation au referencement