Actualités Tourisme et voyage > CHATEAUDUN - Les élus défendent Flextronics à Matignon - par Intensite le 06.09.2007 : 09:17















Dictionnaire en ligne  
Définitions Sigles Participez !
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 
Rechercher

Rejoignez-nous sur la page Facebook Dicodunet

CHATEAUDUN - Les élus défendent Flextronics à Matignon - par Intensite le 06.09.2007 : 09:17

 Liens sponsorisés

 Actualités

Voici une compilation des sources d'information sur ce sujet :

CHATEAUDUN - Les élus défendent Flextronics à Matignon - par Intensite le 06.09.2007 : 09:17... ()

Afin de défendre le dossier Flextronics et avec lui l’avenir de nombreux salariés, hommes et femme, le député maire de Cloyes, Philippe Vigier, et le maire de Châteaudun, Alain Venot, se rendront à Matignon le lundi 10 septembre. Ils rencontreront François Jacq, conseiller à l’industrie auprès du Premier ministre, François Fillon.

CHATEAUDUN - Les élus défendent Flextronics à Matignon - par Intensite le 10.09.2007 : 08:45... ()

Rappelons qu’afin de défendre le dossier Flextronics et avec lui l’avenir de nombreux salariés, hommes et femmes, le député maire de Cloyes, Philippe Vigier, et le maire de Châteaudun, Alain Venot, se rendront à Matignon, aujourd’hui. Ils rencontreront François Jacq, conseiller à l’industrie auprès du Premier ministre, François Fillon.

CHATEAUDUN - Les élus defendent l'emploi et Flextronics à Matignon - par Intensite le 11.09.2007 : 11:08... ()

Philippe Vigier, député maire de Cloyes, et  Alain Venot, maire de Châteaudun, étaient hier à Matignon pour défendre le dossier Flextronics. Ils ont été accueillis par deux conseillers du premier ministre François Fillon, Johann Leroy, conseiller technique chargé des structures individuelles, PME PMI et des technologies, et François Jacq, conseiller à l’industrie. Après cette rencontre, Alain Venot a précisé que l’État allait intervenir par l’intermédiaire des ministères concernés auprès d’Alcatel, pour qu’il augmente la charge de travail. Mais, selon le premier magistrat, « la capacité de pression de l’État est particulièrement faible dans le contexte économique mondial ». Dans l’éventualité d’une fermeture, même s’il faut attendre le 20 septembre, les deux élus ont évoqué la situation en cas de fermeture, et ont abordé la redynamisation du bassin d’emploi et sa réindustrialisation. Alain Venot a demandé « à ce que l’Etat prenne en compte dans le calcul des compensations, la présence des 150 intérimaires » et de poursuivre « ça dure depuis des années et pas toujours en parfaite correspondance avec les textes ». Les deux élus ont également demandé des aides à la création d’emploi.

CHATEAUDUN - Alain Venot à la Tribune Intensité ce midi - par Intensite le 16.11.2007 : 07:35... ()

Fermeture du tribunal d’instance, avenir de la base aérienne, gestion de l’après-Flextronics, reconquête du cœur de la ville, grands travaux : les sujets seront nombreux ce midi, en direct, à la Tribune Intensité avec le maire de Châteaudun, Alain Venot. Rendez-vous à 12h05.

CHATEAUDUN - La situation piétinne chex Flextronics - par Intensite le 04.09.2007 : 10:19... ()

Comme le craignaient les salariés et les syndicats, la situation devient de plus en plus critique chez Flextronics et la fermeture de l’entreprise, de plus en plus imminente. Hier, le gérant du site Flextronics Châteaudun, François Barbier a, dans un premier temps rencontré les représentants du personnel, puis s’est entretenu avec le député maire de Cloyes, Philippe Vigier, puis avec le maire de Châteaudun, Alain Venot. Depuis 2006, le gérant tient le même discours. Depuis, on peut noter cependant, qu’au mois de mai un plan de sauvegarde de l’emploi a été annoncé, avec à la clef la suppression d’une centaine de postes, que Nortel s’est totalement désengagé vis-à-vis de Flextronics, qu’il a décidé de confier la fabrication du GSM à la Pologne et que le seul client de Flextronics, est aujourd’hui Alcatel. Selon les syndicats le dernier espoir, si espoir il y a, pourrait venir d’Alcatel. En attendant François Barbier n’a pas caché qu’il ne fallait plus se raconter des histoires. Après une nouvelle rencontre avec Alcatel-Lucent le 20 septembre, il pourrait annoncer la fermeture définitive de l’entreprise. Reste à savoir quand et comment ? Des négociations ont été demandées. Les syndicats n’entendent pas transmettre leur savoir faire sans compensation et comptent bien monnayer leur départ. Les polonais, qui viennent apprendre le métier la semaine prochaine, pourraient être accueillis dans un climat de tension.

CHATEAUDUN - Syndicats et élus unis pour défendre la base aérienne - par Intensite le 16.11.2007 : 07:36... ()

La CGT se déclare « agréablement surprise » après sa rencontre avec le député Philippe Vigier concernant l’avenir du site militaire de Châteaudun. Le parlementaire a proposé d’être dynamique et offensif dans ce dossier et de réunir élus et syndicalistes pour défendre la base aérienne 279 Lieutenant-Beau qui pourrait être concernée par le plan de restructuration des infrastructures de l’armée de l’air. Les conseils municipaux et les grands élus départementaux seront sollicités. Syndicalistes et député sont d’accord sur la nécessite d’octroyer de nouvelles missions au site dunois. Cet après-midi, une délégation syndicale sera reçue par le maire de Châteaudun, Alain Venot. En revanche, selon la CGT, le conseiller général Serge Fauve et le sénateur Joël Billard n’ont pas encore répondu à ses sollicitations.

CHATEAUDUN - Alain Venot était l'invité d'Intensité - par Intensite le 17.11.2007 : 07:10... ()

Alain Venot était hier l’invité de la Tribune Intensité, l’émission politique de notre station. De nombreux sujets d’actualité ont été évoqués avec le maire de Châteaudun. A propos de la réforme de la carte judiciaire, Alain Venot estime que le gouvernement et le Garde des Sceaux, Rachida Dati, se sont moqués des élus en proposant une pseudo-concertation. Concernant la base aérienne, le maire de Châteaudun ne veut pas céder au catastrophisme et à la psychose. Il veut, comme le député Philippe Vigier, jouer la carte de l’offensive dans ce dossier en proposant un développement des actions du site. Alain Venot a également évoqué la reconversion du site Flextronics. Des contacts ont été noués avec des sociétés pour reprendre l’usine. L’ancien bâtiment de MAFCA sur la zone Beauvoir devrait par ailleurs accueillir de petites sociétés, créant une centaine d’emplois. La caserne Kellermann sera prochainement la propriété de la ville. Dans l’urgence, une maison médicale sera créée. Une nouvelle salle de spectacles y verra le jour dans le manège du site. Quant au quartier Camus-De Gaulle, l’heure est à la préparation de la deuxième phase de travaux. Pour la rue de la République et bientôt les rues Jean-Moulin et Gambetta, Alain Venot a jugé ces rénovations nécessaires pour redynamiser le commerce de centre-ville et conserver son attrait. La rue de la République devrait être régulièrement piétonne à partir du printemps prochain. Enfin, le maire de Châteaudun s’est montré serein avant les...

CHATEAUDUN - Les ex-locaux de Flextronics de nouveau occupés - par Intensite le 27.02.2009 : 18:08... ()

Les bâtiments de l’usine Flextronics de Châteaudun vont rapidement retrouver une activité économique. C’est en tout cas ce qu’ont annoncé en fin de matinée une dizaine d’élus du bassin de vie dunois. La collectivité va en effet racheter à l’entreprise Flextronics l’ensemble de ses locaux du site de Châteaudun pour un total d’1,7 millions d’euros. L’objectif étant ensuite de louer ces bâtiments à d’autres entreprises, pour qu’elles puissent y exercer une activité industrielle ou tertiaire.  La société Demarais, actuellement basée à Marboué vient justement de faire savoir aux élus qu’elle souhaitait se développer. Spécialisée dans la carrosserie industrielle, Demarais a décidé, en partenariat avec les élus locaux, de transférer son activité en août prochain sur une partie du site de Flextronics. Une opportunité pour son pédégé Pierre Masson. Cinquante  personnes, certes, mais on est toutefois fois, loin des quelques 300 ex-salariés de Flextronics licenciés l’an dernier. Mais pour Philippe Vigier, le député de la quatrième circonscription, c’est une première étape de la revitalisation du site de Flextronics. Il espère tout comme ses collègues élus faire venir un centre d’appel.

CHATEAUDUN - L'hôpital ne fermera pas - par Intensite le 05.09.2008 : 09:11... ()

Le député-maire de Cloyes, Philippe Vigier et le maire de Châteaudun, Didier Huguet, l'ont affirmé hier, l'hôpital de Châteaudun ne fermera pas. Son maintien passera par un partenariat avec la clinique privée de Vendôme et la création d'une communauté hospitalière. Un dossier est actuellement sur le bureau de l'Agence Régionale d'Hospitalisation. Il est en cours de validation.L'Etat apportera son soutien pour que l'hôpital de Châteaudun demeure et même se développe. Le dossier est suivi par le ministère qui a promis un soutien financier d'investissement dès que la communauté aura été créée.

CHATEAUDUN - Comité d'entreprise ce matin chez Flextronics - par Intensite le 03.09.2007 : 08:26... ()

Rappelons qu’un CE extraordinaire se tiendra aujourd’hui à 10h30 chez Flextronics à Châteaudun.  Le gérant François Barbier sera présent.

CHATEAUDUN - Bonus et reprise du travail chez Flextronics - par Intensite le 19.09.2007 : 09:13... ()

Fin de crise chez Flextronics. Au terme d’interminables et éprouvantes négociations, où direction et syndicats n’ont rien voulu lâcher, un accord est intervenu quant à l’augmentation substantielle des primes de licenciements. Les grévistes, qui bloquaient et occupaient le site de production depuis 5h00 lundi matin, ont levé leur action ce matin à 6h00. Le travail a repris. Les salariés ont obtenu gain de cause, en l’occurrence un bonus de 7,5 millions d’euros. Ces dernières propositions s’ajoutent aux mesures négociées précédemment. Les primes de départ varieront de 30.000 à 160.000 euros. Les discussions entre direction et syndicats s’étaient franchement détériorées lundi soir. Le point de non-retour a failli être atteint hier après-midi puisque la direction de Flextronics a demandé aux syndicats de prendre immédiatement une décision sur les revalorisations de primes sans consulter les salariés sous peine d’envoyer un huissier et de faire évacuer l’usine. Les représentants du personnel n’ont pas cédé et ont finalement obtenu ce bonus de 7,5 millions d’euros. On connaîtra dans quelques jours ou quelques semaines la date de fermeture définitive du site Flextronics de Châteaudun. Bilan de ces quatorze mois de crise : plus de 300 emplois directs supprimés et sans doute plus de 450 indirects menacés à court terme. Selon nos informations, la société Télis à Châteaudun, dont Flextronics est le principal client, pourrait annoncer d’importantes réductions d’effectifs très prochaineme...

CHATEAUDUN - la Fermeture de Flextronics inquiète - par Intensite le 22.09.2007 : 07:07... ()

L’annonce de la fermeture de Flextronics à Châteaudun pour la fin de l’année ou au début 2008 a fait l’effet d’une douche froide chez les salariés, même si tous s’attendaient à une telle annonce, toutefois pas aussi rapide. Même constat chez les élus « On avait tous au fond de nous encoure un bout d’illusion » déclare à l’Echo Républicain Alain Venot. « Un coup dur pour les salariés, c’est terrible. Le savoir faire technologique est sacrifié sur l’autel du profit » selon Philippe Vigier. Les deux hommes ont salué le travail des syndicats pour que les conditions de perte d’emploi soient les moins mauvaises. L’inquiétude dépasse les murs de l’entreprise, l’inquiétude est grande aussi dans la population, même lorsqu’elle n’est pas concernée directement. Les commerçants sont pessimistes et craignent que la ville devienne petit à petit une ville dortoir.

CHATEAUDUN - Pas de menace sur la maternité selon Philippe Vigier - par Intensite le 18.10.2008 : 07:08... ()

La maternité de Châteaudun ne sera pas menacée : Philippe Vigier, le député de la quatrième circonscription d’Eure-et-Loir, l’a affirmé hier soir lors d’une conférence de presse. On le sait, la condition pour que cette maternité soit définitivement consolidée, c’est le recrutement rapide de deux anesthésistes supplémentaires. Si Didier Huguet, le maire de Châteaudun, n’avait pas tenu ce recrutement pour acquis mercredi dernier, le député, lui, s’appuie sur les promesses que lui a tenues le ministère. Le député qui a fermement récusé les affirmations d’Alain Venot parues dans la presse hier. Philippe Vigier a confirmé les dires de Didier Huguet : cette fermeture était la seule solution possible, pour un jour, pourquoi pas, rouvrir la chirurgie traditionnelle à Châteaudun avec de nouveaux praticiens compétents.

CHATEAUDUN - Bientôt 75 emplois créés par le plan de redynamisation - par Intensite le 01.07.2008 : 08:04... ()

Où en est le plan de redynamisation et de revitalisation du sud de l’Eure-et-Loir ? Philippe Vigier, député, et les membres du comité de pilotage, dont la sous-préfète, Anne Laparre-Lacassagne, le maire de Châteaudun, Didier Huguet, et le directeur du site dunois de Flextronics, Christian Souchet, ont répondu en apportant quelques chiffres lors de la présentation d’un bilan qui se veut mensuel. Différents points ont été particulièrement souligné : le travail collectif, la volonté de création d’emplois, l’obligation de résultats et de communication, le souci d’efficacité. Le mois dernier, quarante-cinq emplois avaient été validés. Très prochainement, la barre de 75 emplois créés devrait être atteinte. Il s’agit principalement d’anciens salariés de Flextronics. Les pouvoirs publics déclarent poursuivre leurs efforts pour les ex-salariés de Flextronics dans le cadre de formation ou aides à la reconversion. La création de zones et de locaux industriels fait partie de ce plan d’urgence. Des pistes resteraient à envisager pour la reprise du site Flextronics.

CHATEAUDUN - Flextronics reçu par le préfet vendredi - par Intensite le 29.08.2007 : 10:03... ()

Du côté de l'entreprise Flextronics à Châteaudun, comme l'avaient annoncé les syndicats, lors d'une conférence de presse fin juillet, la réunion qui devait avoir lieu entre Flextronics et le groupe Alcatel-Lucent, s'est déroulée hier  à Paris. Les syndicats ne disposent, pour l'instant, d'aucune information, mais ils ont prévenu, et préviennent aujourd'hui encore, qu'ils ne seront pas patients et qu'ils exigent des informations rapides de la part du gérant de Flextronics Châteaudun, François Barbier. Ils en ont assez d'attendre et veulent être fixés sur ce que va être leur avenir. D'autre part, les syndicats font savoir qu'ils seront reçus par le préfet d'Eure-et-Loir ce vendredi.

 Autres actualités


Formation referencement
Formation au référencement par les spécialistes en référencement de Ranking Metrics : conférence le matin, atelier pratique l'après-midi.

Formation referencement