Actualités Tourisme et voyage > CHATEAUDUN - Flextronics raccroche dans quatre mois - par Intensite le 21.09.2007 : 08:44















Dictionnaire en ligne  
Définitions Sigles Participez !
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 
Rechercher

Rejoignez-nous sur la page Facebook Dicodunet

CHATEAUDUN - Flextronics raccroche dans quatre mois - par Intensite le 21.09.2007 : 08:44

 Liens sponsorisés

 Actualités

Voici une compilation des sources d'information sur ce sujet :

CHATEAUDUN - Flextronics raccroche dans quatre mois - par Intensite le 21.09.2007 : 08:44... ()

Quatre mois. Quatre petits mois pour tourner la page de la téléphonie à Châteaudun. Le site Flextronics fermera définitivement ses portes fin janvier 2008 au plus tard. L’annonce officielle a été faire aux salariés hier après-midi. L’information est aussi brutale qu’attendue. L’activité s’arrêtera donc sur les chaînes de production du parc d’activités de la Brouaze fin janvier voire fin décembre prochain. 350 salariés, sans oublier les intérimaires, vont se retrouver sans emploi. Car les primes de licenciements ne remplaceront pas un vrai travail. Des dizaines d’emplois indirects sont également menacés dans le bassin économique de la région dunoise. Les baies téléphoniques GSM seront désormais fabriquées en Pologne, à moindre coût pour Flextronics. La ligne UMTS de Nortel, née à Châteaudun et vendue à Alcatel, sera développée en interne chez Alcatel. Dans quelques semaines, la période de reconversion va commencer pour les salariés de Flextronics. Leur reclassement deviendra une priorité.

CHATEAUDUN - Flextronics l'espoir s'amenuise - par Intensite le 07.09.2007 : 10:24... ()

Selon les dernières informations reçues, les syndicats et les salariés de Flextronics à Châteaudun, ont appris hier que, Flextronics vient d'annoncer le rachat d'une nouvelle entreprise (dans le médical ) aux US, avec des unités USA ,Chine, Mexique et Europe ce qui représente, 3.500 salariés. Ils ont également appris que, les salariés polonais Flextronics qui devaient arriver sur le site la semaine prochaine afin d’apprendre le travail qui va leur être confié, avaient différé leur venue. Quant à Nortel, qui rencontre semble-t-il, des difficultés avec les pays à bas prix, qui n’assurent pas, il redonnerait les baies S.18.000 et le RM à Châteaudun, mais uniquement sur le dernier trimestre de 2007. Mercredi après midi, les syndicats ont présenté leurs doléances à la direction qui s'est engagée à donner un retour dès que possible. Quant à Alcatel-Lucent, qui pourrait être « Le Sauveur » est, lui aussi intéressé par les pays à bas coût. Conclusion, une entreprise comme Sanmina à Cherbourg risque de fermer ses portes en septembre, Jabil à Brest (production Alcatel) est menacée par les licenciements et les transferts.

CHATEAUDUN - Fin de la production chez Flextronics - par Intensite le 29.02.2008 : 10:04... ()

Ce 29 février marque encore une étape importante dans la fin de Flextronics à Châteaudun. 84 nouveaux salariés sont encore forcés de mettre un terme à leurs nombreuses années de contribution au développement de la téléphonie à Châteaudun. Ce jour met fin aux dernières activités de production.Reste seulement 79 salariés pour terminer les opérations indirectes. « C'est un énorme gâchis humain, industriel et économique pour notre ville », a déclaré Yves Benoît, délégué syndical CGT, au travers d’un communiqué. Les intervenants sur la réindustrialisation vont devoir s'activer sans délais, précise-t-il. Les derniers salariés de l'entreprise ont appris cette semaine que l'ex site Nortel de Montréal, repris par Flextronics, va lui aussi fermer! Nortel annonce lui aussi, plus de 2 000 nouveaux licenciements.

CHATEAUDUN - La liquidation de Flextronics a commencé - par Intensite le 18.01.2008 : 12:56... ()

L'entreprise Flextronics de Châteaudun est en liquidation totale. Le processus de fermeture a commencé, comme l'a confirmé Yves Benoist, délégué CGT, dans notre édition de la mi-journée.Le personnel intérimaire, soit 167 salariés, est parti. 99 salariés CDI ont également quitté l'entreprise. 60% de ceux-ci ont même quitté la région de Châteaudun. D'autres vagues de départs sont prévues dans les prochaines semaines. Le transfert en Hongrie et en Chine se prépare. Des activités ont également été reprises par Alcatel.Les syndicats se veulent prudents et vigilants quant à la revitalisation du site et du bassin d'emploi dunois suite à cette fermeture. Les locaux de Flextronics ont été l'objet de visites de repreneurs potentiels mais aucun rachat n'est annoncé.

CHATEAUDUN - Pas de cadeau pour les Flex' - par Intensite le 03.10.2007 : 08:48... ()

Drôle de cadeau de Noël que celui réservé par la direction de Flextronics aux salariés du site de Châteaudun. C’est en effet à cette période, en décembre prochain, que 70 % de l’activité seront définitivement stoppés. 25 % le seront avant fin janvier 2008. Il restera alors quelques tâches essentiellement administratives, en février et mars, pour clore la fermeture définitive du site sur le parc d’activités de la Brouaze. François Barbier a annoncé hier la nouvelle au personnel. Les calendriers juridiques et techniques seront définis la semaine prochaine. La production sera transférée à Alcatel d’une part et en Pologne d’autre part. Ultime supplice pour les salariés dunois : ils devront former le personnel polonais. A noter enfin que Flextronics vient de racheter le site Solectron à Canéjean près de Bordeaux. Les premières mesures annoncées laissent apparaître de sérieuses similitudes avec Châteaudun. Ce sera soit un plan social de 250 à 300 suppressions d’emplois, soit la fermeture du site. Sans scrupules, Flextronics ne fait que confirmer son rôle d’exterminateur d’entreprises après leur rachat.

CHATEAUDUN - Le reclassement du personnel de Flextronics à l'étude - par Intensite le 26.09.2007 : 08:56... ()

Il y a près d’une semaine, le couperet tombait sur le site Flextronics de Châteaudun. Les 350 salariés apprenaient que la production serait définitivement stoppée fin décembre 2007 ou au plus tard fin janvier 2008. Le reclassement du personnel licencié commence à s’organiser. Réaction à froid et analyse de la situation avec Yves Benoist, délégué syndical CGT, à 7h55 dans le Plus de la Matinale. Il a confirmé ce matin qu'après l'émotion suscitée par l'annonce de la fermeture du site et la fin de l'histoire de la téléphonie longue de 110 ans à Châteaudun, l'heure était à la préparation du reclassement des salariés.  

CHATEAUDUN - Des anciens salariés de Flextronics aux Prud'hommes - par Intensite le 07.06.2008 : 06:44... ()

Des anciens intérimaires de Flextronics saisissent le tribunal des prud’hommes. Plus de 50 d’entres eux veulent faire valoir leur droits. Des salariés veulent aussi saisir les prud’hommes pour contester le motif économique des licenciements et le plan de sauvegarde de l’emploi en matière de reclassement.

CHATEAUDUN - 288 salariés de Flextronics déjà licenciés - par Intensite le 21.03.2008 : 12:36... ()

Les syndicats de Flextronics viennent de faire le point sur la situation de l’entreprise en cette fin mars. Sur les 367 salariés en CDI, 288 ont été licenciés à ce jour. 79 le seront au cours des prochains mois. Sur ces 367 départs, 75, soit 20 %, ont une situation professionnelle identifiée : 51 CDI, 7CDD de plus de six mois, quatre créations d’entreprises, et treize projets personnels ou cessation d’activité. 19 % sont restés sur Châteaudun, 29 % dans la région Centre, 37 % sont désormais en dehors de la région. 213 salariés licenciés sont actuellement sans solutions identifiées. De grosses difficultés de reclassement se font jour. Les syndicats notent davantage de difficultés pour les ouvriers, les femmes et les + de 40 ans. Beaucoup ont déjà ou envisagent de quitter Châteaudun.

CHATEAUDUN - Bonus et reprise du travail chez Flextronics - par Intensite le 19.09.2007 : 09:13... ()

Fin de crise chez Flextronics. Au terme d’interminables et éprouvantes négociations, où direction et syndicats n’ont rien voulu lâcher, un accord est intervenu quant à l’augmentation substantielle des primes de licenciements. Les grévistes, qui bloquaient et occupaient le site de production depuis 5h00 lundi matin, ont levé leur action ce matin à 6h00. Le travail a repris. Les salariés ont obtenu gain de cause, en l’occurrence un bonus de 7,5 millions d’euros. Ces dernières propositions s’ajoutent aux mesures négociées précédemment. Les primes de départ varieront de 30.000 à 160.000 euros. Les discussions entre direction et syndicats s’étaient franchement détériorées lundi soir. Le point de non-retour a failli être atteint hier après-midi puisque la direction de Flextronics a demandé aux syndicats de prendre immédiatement une décision sur les revalorisations de primes sans consulter les salariés sous peine d’envoyer un huissier et de faire évacuer l’usine. Les représentants du personnel n’ont pas cédé et ont finalement obtenu ce bonus de 7,5 millions d’euros. On connaîtra dans quelques jours ou quelques semaines la date de fermeture définitive du site Flextronics de Châteaudun. Bilan de ces quatorze mois de crise : plus de 300 emplois directs supprimés et sans doute plus de 450 indirects menacés à court terme. Selon nos informations, la société Télis à Châteaudun, dont Flextronics est le principal client, pourrait annoncer d’importantes réductions d’effectifs très prochaineme...

CHATEAUDUN - 320 licenciements notifiés chez Flextronics - par Intensite le 17.05.2008 : 07:06... ()

Après la fermeture progressive de Flextronics, sur les 320 salariés licenciés, 87 ont une solution identifiée, cela représente 24% (57 en CDI, 12 en CDD ou intérim, 5 en création ou reprise d’entreprise et 13 en projet personnel ou retraite). 233 sont encore sans solution, seul 33 sont en formation ou en petites missions d’intérim. Il est constaté toujours une inadéquation des offres, une importante difficulté pour les femmes et le personnel ouvrier ainsi que pour les plus de 40 ans. A noter aussi que 50 personnes ont ou vont quitter le canton de Châteaudun. Il y a donc urgence pour que la revitalisation du bassin d'emploi trouve rapidement des créations d'emplois au plus proche des compétences des licenciés. Enfin signalons que 75% des licenciés ont d’ores et déjà adhérés à l’Association des Licenciés Flextronics Châteaudun. L’effectif actuel est de 47 salariés. Ils recevront leur notification de licenciement d’ici la fin de l’année.

CHATEAUDUN - Flextronics : les premiers dossiers aux prud'hommes - par Intensite le 10.10.2008 : 09:15... ()

Les premiers dossiers des anciens de Flextronics sont arrivés hier aux prud’hommes de Châteaudun. Une trentaine de dossiers, concernant la section cadres, a été examinée hier. Les anciens salariés récusent leur licenciement « pour cause économique ». La cellule de reclassement est également pointée du doigt. Les compensations financières demandées par les avocats vont de deux mois à 40 mois de salaire brut. Prochaine audience des prud’hommes le 24 novembre, pour la section industrie. A noter également que 12 anciens Flex ont retrouvé un emploi dans le bassin dunois en septembre.

CHATEAUDUN - Fermeture de Flextronics : un point sur la situation - par Intensite le 18.01.2008 : 07:55... ()

La téléphonie mobile à Châteaudun vit ses dernières heures. Triste centenaire marqué par la fermeture de Flextronics. Des licenciements sont déjà intervenus. L’heure est aux reclassements, aux recherches de formation, et aux départs. Nous ferons le point sur la situation actuelle et à venir avec les délégués syndicaux de Flextronics-Châteaudun dans notre édition de la mi-journée, en direct à 12h30.

CHATEAUDUN - Baroud d'honneur des salariés de Flextronics - par Intensite le 17.09.2007 : 08:14... ()

Les salariés de Flextronics sont bien décidés à ne pas se laisser faire et entendent se battre pour obtenir une sortie de crise honorable. Jusque là patients et raisonnables face à des menaces de plus en plus précises de fermeture partielle ou totale du site de Châteaudun, ces mêmes salariés ont massivement voté pour le blocage de l’usine aujourd’hui. La direction a essayé d’empêcher cette action. Elle a échoué. Les négociations entre la direction et les représentants syndicaux, élus du personnel, se sont achevées très tard dans la nuit de vendredi à samedi. La direction de Flextronics refuse toujours d’augmenter les primes de licenciement. Ce que réclame les syndicats. Les discussions reprendront tout de même ce matin en parallèle du blocage de la production par le personnel. La direction devrait, selon toute vraisemblance, faire de nouvelles propositions. Jeudi soir, les dirigeants de Flextronics et Alcatel Lucent doivent se rencontrer. Il sera question de coopération entre les deux groupes. Et au regard des difficultés actuelles et des menaces de dégraissages chez Alcatel-Lucent, un miracle paraît inenvisageable.

CHATEAUDUN - Les ex-locaux de Flextronics de nouveau occupés - par Intensite le 27.02.2009 : 18:08... ()

Les bâtiments de l’usine Flextronics de Châteaudun vont rapidement retrouver une activité économique. C’est en tout cas ce qu’ont annoncé en fin de matinée une dizaine d’élus du bassin de vie dunois. La collectivité va en effet racheter à l’entreprise Flextronics l’ensemble de ses locaux du site de Châteaudun pour un total d’1,7 millions d’euros. L’objectif étant ensuite de louer ces bâtiments à d’autres entreprises, pour qu’elles puissent y exercer une activité industrielle ou tertiaire.  La société Demarais, actuellement basée à Marboué vient justement de faire savoir aux élus qu’elle souhaitait se développer. Spécialisée dans la carrosserie industrielle, Demarais a décidé, en partenariat avec les élus locaux, de transférer son activité en août prochain sur une partie du site de Flextronics. Une opportunité pour son pédégé Pierre Masson. Cinquante  personnes, certes, mais on est toutefois fois, loin des quelques 300 ex-salariés de Flextronics licenciés l’an dernier. Mais pour Philippe Vigier, le député de la quatrième circonscription, c’est une première étape de la revitalisation du site de Flextronics. Il espère tout comme ses collègues élus faire venir un centre d’appel.

CHATEAUDUN - La situation piétinne chex Flextronics - par Intensite le 04.09.2007 : 10:19... ()

Comme le craignaient les salariés et les syndicats, la situation devient de plus en plus critique chez Flextronics et la fermeture de l’entreprise, de plus en plus imminente. Hier, le gérant du site Flextronics Châteaudun, François Barbier a, dans un premier temps rencontré les représentants du personnel, puis s’est entretenu avec le député maire de Cloyes, Philippe Vigier, puis avec le maire de Châteaudun, Alain Venot. Depuis 2006, le gérant tient le même discours. Depuis, on peut noter cependant, qu’au mois de mai un plan de sauvegarde de l’emploi a été annoncé, avec à la clef la suppression d’une centaine de postes, que Nortel s’est totalement désengagé vis-à-vis de Flextronics, qu’il a décidé de confier la fabrication du GSM à la Pologne et que le seul client de Flextronics, est aujourd’hui Alcatel. Selon les syndicats le dernier espoir, si espoir il y a, pourrait venir d’Alcatel. En attendant François Barbier n’a pas caché qu’il ne fallait plus se raconter des histoires. Après une nouvelle rencontre avec Alcatel-Lucent le 20 septembre, il pourrait annoncer la fermeture définitive de l’entreprise. Reste à savoir quand et comment ? Des négociations ont été demandées. Les syndicats n’entendent pas transmettre leur savoir faire sans compensation et comptent bien monnayer leur départ. Les polonais, qui viennent apprendre le métier la semaine prochaine, pourraient être accueillis dans un climat de tension.

 Autres actualités


Formation referencement Google
Formation au référencement par les spécialistes en référencement de Ranking Metrics : conférence le matin, atelier pratique l'après-midi.

Formation referencement Google