Actualités Tourisme et voyage > ARROU/COURTALAIN - La première gare TGV en Eure-et-Loir sur les rails - par Intensite le 14.05.2008 : 08:25















Dictionnaire en ligne  
Définitions Sigles Participez !
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 
Rechercher

Rejoignez-nous sur la page Facebook Dicodunet

ARROU/COURTALAIN - La première gare TGV en Eure-et-Loir sur les rails - par Intensite le 14.05.2008 : 08:25

 Liens sponsorisés

 Actualités

Voici une compilation des sources d'information sur ce sujet :

ARROU/COURTALAIN - La première gare TGV en Eure-et-Loir sur les rails - par Intensite le 14.05.2008 : 08:25... ()

La nouvelle sera vraisemblablement confirmée lundi prochain par Philippe Vigier, député et président de la communauté de communes des Trois rivières. L’Eure-et-Loir va avoir sa première gare TGV. Le site d’Arrou-Courtalain aurait été privilégié après une étude de la SNCF. Une gare TGV était également en projet dans le secteur de Bonneval. Cet arrêt en Eure-et-Loir était l’une des priorités du député Philippe Vigier après son élection. Une volonté affichée également par le conseiller général du canton de Cloyes-sur-le-Loir, Claude Térouinard. Un projet d’étude d’opportunité pour la zone Arrou-Courtalain, à la bifurcation entre les lignes Atlantique et Sud-Ouest, avait été lancé.

EURE-ET-LOIR - Un arrêt TGV à Arrou-Courtalain ? - par Intensite le 13.05.2008 : 18:56... ()

La nouvelle sera vraisemblablement confirmée lundi prochain par Philippe Vigier, député et président de la communauté de communes des Trois rivières. L’Eure-et-Loir va avoir sa première gare TGV. Le site d’Arrou-Courtalain aurait été privilégié. Une gare TGV était également en projet dans le secteur de Bonneval.

EURE-ET-LOIR - Une gare TGV possible à Arrou-Courtalain - par Intensite le 19.05.2008 : 08:04... ()

La nouvelle sera confirmée cet après-midi. L’Eure-et-Loir va pouvoir obtenir sa première gare TGV. Le site d’Arrou-Courtalain aurait été privilégié après une étude de faisabilité d’un cabinet privé. Un autre projet, soutenu il y a quelques mois par Alain Venot, Joël Billard et Serge Fauve, était également envisagé dans le secteur de Bonneval. Philippe Vigier, député et président de la communauté de communes des Trois rivières, annoncera cet après-midi à Courtalain que l’étude privilégie un arrêt à Arrou-Courtalain. Ce projet est également soutenu par le Département, Albéric de Montgolfier, président du conseil général, et Claude Térouinard, conseiller général du canton de Cloyes-sur-le-Loir, en tête. Reste plusieurs inconnues : la SNCF acceptera-t-elle ce projet ? Dans combien de temps cette gare TGV sera-t-elle mise en service ? Et quel en sera son coût ? Une réunion publique pour présenter ce projet se tiendra ce soir à Arrou.

EURE-ET-LOIR - La gare TGV à Arrou ou nulle part - par Intensite le 20.05.2008 : 07:59... ()

« Le fée » : c’est dans ce lieu-dit de la commune d’Arrou, sur une route départementale menant vers Le Poislay dans le Loir-et-Cher, que devrait être construite la première gare TGV en Eure-et-Loir. Une gare qui, si tous les financeurs potentiels sont d’accord, pourrait voir le jour dans les cinq années à venir sur la branche Bretagne de la ligne TGV Atlantique. Pour des raisons financières et techniques, la gare ne sera donc pas construite avant la bifurcation vers Bordeaux ou Nantes. Pas plus qu’elle ne le sera à Bonneval, à Auneau ou à Voves, pour les mêmes raisons. C’est donc l’option d’un arrêt à 3 km de la bifurcation, en direction de Nantes, qui a été préconisée après une étude de faisabilité du cabinet spécialisé Systra. Le coût de l’opération est estimé à 10 millions d’euros. Une gare à Auneau, Voves ou Bonneval aurait coûté cent millions d’euros aux dires des spécialistes.  Le projet de gare TGV est sur les rails. La première étape, l’étude de faisabilité, qui a duré près d’un an et demi, est réalisée. Reste à convaincre la SNCF et à réunir les financeurs : la Région, le Département, les communes et les communautés de communes. Le consensus politique semble possible. Philippe Vigier va prochainement créer une association pour porter cette démarche et ce projet. L’un des inconvénients, car il y en a, demeure l’accès à cette gare TGV par la route. Retrouvez l'interview du député d’Eure-et-Loir, Philippe Vigier, dans la rubrique Podcast et so...

EURE-ET-LOIR - Une gare TGV à... Le fée ? - par Intensite le 19.05.2008 : 19:07... ()

« Le fée » : c’est dans ce lieu-dit de la commune d’Arrou, sur une route départementale menant vers Le Poislay dans le Loir-et-Cher, que devrait être construite la première gare TGV en Eure-et-Loir. Une gare qui, si tous les financeurs potentiels sont d’accord, pourrait voir le jour dans les cinq années à venir sur la branche Bretagne de la ligne TGV Atlantique, aux dires du député Philippe Vigier, sur place devant la presse, cet après-midi. Pour des raisons financières et techniques, la gare ne sera donc pas construite avant la bifurcation vers Bordeaux ou Nantes. Pas plus qu’elle ne le sera à Bonneval, à Auneau ou à Voves, pour les mêmes raisons.

EURE-ET-LOIR - Un arrêt TGV dans le sud en bonne voie - par Intensite le 13.02.2008 : 08:59... ()

Invité du journal de 8h30 ce matin pour évoquer la création d'une plateforme de ferroutage près de Janville, Albéric de Montgolfier a été interrogé sur l'opportunité d'un arrêt du TGV dans le sud de l'Eure-et-Loir. Le président du conseil général n'a pas souhaité "faire d'effets d'annonce" mais a admis que "de bonnes nouvelles" seraient données avant l'été prochain. "Les premières réunions intermédiaires organisées avec les différents partenaires laissent entrevoir de bonnes nouvelles", a-t-il admis.Une étude de faisabilité a été lancée pour un arrêt à Arrou-Courtalain par la Communauté de communes des trois rivières, soutenue par le conseiller général UMP, Claude Térouinard. D'autres élus préfèreraient cet arrêt TGV dans le secteur de Bonneval.

CLOYES - Visite du préfet, sous-préfet et élus dans le canton - par Intensite le 14.06.2008 : 06:44... ()

Hier le préfet d'Eure-et-Loir, la sous-préfet de Châteaudun, le président du conseil général étaient dans le canton de Cloyes où ils ont rencontrés les acteurs locaux pour s’informer de la situation économique du secteur, mais aussi sur l’environnement, le tourisme ou encore la ligne TGV. En début d’après-midi une convention a été signée pour le lancement d’une deuxième opération programmée de l’habitat. « C’est la première fois en Eure-et-Loir qu’un canton mène deux OPAH à la suite » notait le député maire de Cloyes Philippe Vigier, à l’issue de la signature de la convention.

MUNICIPALES 2008/J-3 - Le point dans le canton de Cloyes-sur-le-Loir - par Intensite le 06.03.2008 : 08:29... ()

Des maires ont décidé de briguer un nouveau mandat de six ans et d’autres d’arrêter. Le point dans le canton de Cloyes-sur-le-Loir. A Cloyes, d’ailleurs, Philippe Vigier, avec une liste renouvelée à 50 %, ne craint rien puisque aucune liste adverse ne se présente. Repartent également Claude Térouinard à Châtillon-en-Dunois, Annie Joannopoulos à Courtalain, Jean-Yves Deballon à Douy, Patrice Bézard à Langey, Christian Aumont à Montigny-le-Gannelon, Maurice Villette à Saint-Hilaire-sur-Yerre et Paulette Podscokova à Saint-Pellerin. En revanche, beaucoup de maires ont souhaité jeter l’éponge pour des raisons diverses : Jean-Yves Defrance à Arrou, Denis Cheneau à Autheuil, Michel Gaullier à Boisgasson, Daniel Lesourd à Charray : Roger Hénault à La Ferté-Villeneuil, Bernard Madeline au Mée, et Gilbert Amary à Romilly-sur-Aigre.

EURE-ET-LOIR/MUNICIPALES 2008 - Sept maires abandonnent dans le canton de Cloyes - par Intensite le 23.01.2008 : 08:09... ()

Suite de notre tour d’horizon des maires qui ont décidé de repartir ou d’arrêter en vue de l’élection des 9 et 16 mars prochains. Dans le canton de Cloyes-sur-le-Loir, au moins sept des quinze maires du secteur ne se représenteront pas, soit près de la moitié de ces élus. Philippe Vigier, à Cloyes-sur-le-Loir, sollicite un second mandat avec une équipe renouvelée à 50% Les maires de Montigny-le-Gannelon (Christian Aumont), Châtillon-en-Dunois (Claude Térouinard), Saint-Pellerin (Paulette Podskocova), Langey (Patrice Bézard), Courtalain (Annie Joannopoulos) et Douy (Jean-Yves Deballon) ont décidé, de nouveau, de solliciter la confiance des électrices et des électeurs. Daniel Lesourd à Charray, Denis Cheneau à Autheuil, Roger Hénault à La Ferté-Villeneuil, Michel Gaullier à Boisgasson, Gilbert Amary à Romilly-sur-Aigre, et Bernard Madeline au Mée, quitteront leur fauteuil de maire au printemps prochain. Plus surprenant, Jean-Luc Defrance, à Arrou, a également annoncé qu’il partait après un seul mandat. Un seul maire ne sait pas encore s’il se représentera. Il s’agit de Maurice Villette, le maire de Saint-Hilaire-sur-Yerre. A Châteaudun, la liste du maire sortant Alain Venot sera présentée ce soir, à l’occasion d’une réunion publique, à 20h30, salle Gaston-Couté. Marie-Hélène François, actuellement première adjointe, sera en deuxième place sur cette liste. Une liste qui sera renouvelée à 40%, avec treize nouveaux candidats.

EURE-ET-LOIR - Philippe Vigier veut booster le sud du département - par Intensite le 09.11.2007 : 08:11... ()

Le député Philippe Vigier veut relancer l’activité économique du sud de l’Eure-et-Loir, refusant de céder à la sinistrose et au catastrophisme après la fermeture de Flextronics et la rumeur de celle de la base aérienne dunoise. Un plan de sauvetage, de revitalisation, de redynamisation est lancé. Des études sont lancées pour la réutilisation la plus rapide possible des locaux industriels de Flextronics, Eurecam, Télis... Par ailleurs, le CODEL (Comité de développement économique d’Eure-et-Loir) est sollicité pour faire venir des entreprises dans la région dunoise. Ainsi, une zone d’activités de grande capacité (100 hectares) devrait voir le jour à Bonneval ou à Donnemain. Des zones seront développées à Cloyes-sur-le-Loir, sur le site de l’ETAMAT à Châteaudun et à Bonneval. Une pépinière d’entreprises à Châteaudun, la construction de locaux industriels par un investisseur privé et la réduction de la taxe professionnelle sont dans le plan de bataille proposé par le député. Un imposant document de travail doit être finalisé d’ici trois semaines. Il y sera également question de la création d’une filière agricole propre au bassin dunois. Enfin, concernant la base aérienne, Philippe Vigier, qui reproche aux syndicats de ne pas l’avoir rencontré, s’est voulu rassurant. Il n’est pas inquiet pour l’avenir du site militaire de Châteaudun qui ne figurerait pas sur la liste noire du ministère de la Défense, à l’instar de celle d’Orléans-Bricy. Le député a proposé que la base dunoise voie...

EURE-ET-LOIR - Agriculteurs : P. Lirochon rencontre Sarkozy - par Intensite le 30.03.2009 : 09:10... ()

Rencontre cet après-midi entre Nicolas Sarkozy et une délégation d’agriculteurs, dont Philippe Lirochon, le président de la Chambre d’agriculture d’Eure-et-Loir. Avant cette rencontre, un autre acteur du département, le député Philippe Vigier, a accordé une interview au site Internet euractiv.fr. Pour lui, le rééquilibrage des aides de la Pac ne doit pas signifier mettre à sac les exploitations céréalières. Un rééquilibrage doit être modéré. Selon Philippe Vigier, Michel Barnier a une mauvaise connaissance des comptes d’exploitation des domaines agricoles.

EURE-ET-LOIR - L'Académie de destination fait sa rentrée - par Intensite le 06.11.2007 : 07:24... ()

L’Académie de destination Eure-et-Loir fait sa rentrée aujourd’hui à Chartres. Elle dépend du comité départemental du tourisme et du conseil général. Priorité : améliorer la qualité de l’accueil dans les sites touristiques du département. Définition de l’Académie et de son rôle par Claude Térouinard, conseiller général et président du comité d’Eure-et-Loir de tourisme. Radio Focus à 9h07 sur cette académie de destination avec l’interview intégrale de Claude Térouinard.Ecoutez

EURE-ET-LOIR - Perturbations attendues demain à la SNCF - par Intensite le 09.06.2008 : 08:14... ()

Demain, le trafic SNCF sera perturbé en Eure-et-Loir, en raison d’un mouvement de grève reconductible lancé par plusieurs syndicats  (CGT, Sud Rail et FO) pour protester contre la réorganisation du fret. Ce mouvement ne devrait toucher que les cheminots de traction. Selon les prévisions de la SNCF, il y aurait un train sur deux sur les lignes principales du département : Le Mans-Chartres-Paris et Dreux-Paris.Des substitutions par car sont prévues sur la ligne Chartres-Courtalain : dans le sens Courtalain-Chartres entre 5h24 et 17h00, (18h22 en partant de Brou) ; dans le sens Chartres- Courtalain, entre 6h50 et 18h28 (19h46 pour Bonneval et Châteaudun).Concernant la ligne de Châteaudun vers Paris, cars de substitution entre 6h17 et 16h56 ; de Paris vers Châteaudun entre  8h24 et 18h51. De Châteaudun vers Chartres, entre 8h28 et 17h45, et de Chartres vers Châteaudun entre 5h50 et 17h25.Pour de plus amples renseignements appeler le 0805 90.36.35 pour les grandes lignes et TER, 0800.83.59.23 pour les TER Centre, 0805.70.08.05 pour les Transilien ou sur le www.sncf.com, ou dans la gare SNCF la plus proche de votre domicile. 

MORANCEZ - Eure-et-Loir Nature se penche sur les priorités environnementales - par Intensite le 02.04.2008 : 08:27... ()

L’Association Eure-et-Loir Nature tiendra son assemblée générale samedi prochain à 16h30 à la salle des fêtes de Chavannes à Morancez. Le préfet d’Eure-et-Loir, Jean-Jacques Brot, participera, pour la première fois et symboliquement à cette assemblée. Sa visite sera l’occasion d’un échange sur les priorités environnementales concernant le département et les attentes réciproques de l’Etat et de l’association d’Eure-et-Loir-Nature.

EURE-ET-LOIR - Trois élus défendent les grands dossiers auprès de Dominique Bussereau - par Intensite le 13.09.2007 : 09... ()

Trois élus du département de l’Eure-et-Loir, Albéric de Montgolgier, président du conseil général, Philippe Vigier, député maire de Cloyes et Joël Billard, sénateur ont rencontré hier après-midi, à Paris, le secrétaire d’État chargé des transports, Dominique Bussereau. Les grands dossiers du département ont été évoqués. Il a été question de l’urgence de la mise à deux fois deux fois de la RN154. Pour la RN 10, les élus ont demandé que le traitement de l’entrée nord de Bonneval, de la déviation de Flacey Marboué, la finalisation de la déviation de Châteaudun et le passage à niveau d’Autheuil soient inscrits. Les élus ont également fait part de la candidature posée par le département, en vue de la création d’une plate-forme de ferroutage le long de l’autoroute ferroviaire, Paris-Hendaye, de même, qu’ils ont demandé à ce qu’une gare TGV voit le jour dans le département, et que les travaux de la ligne SNCF Paris-Châteaudun-Tours, démarrent rapidement.

 Autres actualités


Formation au referencement Google
Formation au référencement par les spécialistes en référencement de Ranking Metrics : conférence le matin, atelier pratique l'après-midi.

Formation au referencement Google