Actualités Tourisme et voyage > CHATEAUDUN - Bientôt 75 emplois créés par le plan de redynamisation - par Intensite le 01.07.2008 : 08:04















Dictionnaire en ligne  
Définitions Sigles Participez !
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 
Rechercher

Rejoignez-nous sur la page Facebook Dicodunet

CHATEAUDUN - Bientôt 75 emplois créés par le plan de redynamisation - par Intensite le 01.07.2008 : 08:04

 Liens sponsorisés

 Actualités

Voici une compilation des sources d'information sur ce sujet :

CHATEAUDUN - Bientôt 75 emplois créés par le plan de redynamisation - par Intensite le 01.07.2008 : 08:04... ()

Où en est le plan de redynamisation et de revitalisation du sud de l’Eure-et-Loir ? Philippe Vigier, député, et les membres du comité de pilotage, dont la sous-préfète, Anne Laparre-Lacassagne, le maire de Châteaudun, Didier Huguet, et le directeur du site dunois de Flextronics, Christian Souchet, ont répondu en apportant quelques chiffres lors de la présentation d’un bilan qui se veut mensuel. Différents points ont été particulièrement souligné : le travail collectif, la volonté de création d’emplois, l’obligation de résultats et de communication, le souci d’efficacité. Le mois dernier, quarante-cinq emplois avaient été validés. Très prochainement, la barre de 75 emplois créés devrait être atteinte. Il s’agit principalement d’anciens salariés de Flextronics. Les pouvoirs publics déclarent poursuivre leurs efforts pour les ex-salariés de Flextronics dans le cadre de formation ou aides à la reconversion. La création de zones et de locaux industriels fait partie de ce plan d’urgence. Des pistes resteraient à envisager pour la reprise du site Flextronics.

CHATEAUDUN - Mobilisation des pouvoirs publics pour redynamiser le bassin d'emploi - par Intensite le 30.05.2008 : 08:53... ()

Les pouvoirs publics se mobilisent pour relancer l’économie dans le bassin d’emploi de Châteaudun après la fermeture de Flextronics. La sous-préfète, Anne Laparre-Lacassagne, et le député, Philippe Vigier, ont fait hier un premier bilan des démarches. Le plan de revitalisation repose sur un fonds de 940.000 euros versé par la société Flextronics pour financer des emplois créés. Des emplois parfois pourvus par d’ex-salariés de Flextronics mais pas toujours. Le plan de dynamisation s’appuie sur une volonté d’attirer des entreprises dans le Pays dunois. Celles existantes sont consultées sur leurs besoins. Un comité d’engagement et un comité technique se réunissent mensuellement pour éplucher les dossiers. Un accompagnement est assuré pour les entreprises et les initiatives individuelles. Une cinquantaine d’emplois auront été créés d’ici la mi-juillet. Philippe Vigier s’engage à recréer les emplois perdus par Flextronics et ses sous-traitants en cinq ans. Les pouvoirs publics ont trois ans pour utiliser les différents leviers des plans de revitalisation et de dynamisation.Retrouvez l'interview d'Anne Laparre-Lacassagne dans la rubrique "Podcast et sons - Actualité - Les interviews de la rédaction".

EURE-ET-LOIR - 80 emplois créés d'ici 2008, dans le sud du département - par Intensite le 12.09.2008 : 08:47... ()

Quatre-vingt nouveaux emplois pourraient être créés d’ici la fin 2008, dans le sud de l’Eure-et-Loir, une création qui entre dans le cadre du plan de redynamisation et de revitalisation du sud du département. Une annonce faite hier par Philippe Vigier, à l’issue d’une réunion du Comité de pilotage du plan de redynamisation et de revitalisation. Il a mis l’accent sur les efforts qui ont été faits pour les ex-salariés de Flextronics, notant que pour l’instant, un tiers d’entre eux a retrouvé du travail. Le comité de pilotage du plan de redynamisation poursuit son travail, avec les élus et les communautés de communes afin de trouver des solutions pour que de nouvelles entreprises puissent s’installer.

CHATEAUDUN - Plan de revitalisation de l'emploi : 163 emplois créés depuis avril - par Intensite le 05.12.2008 : 08:26... ()

Nouvelle séance mensuelle, hier, pour le comité de pilotage du plan de revitalisation de l’emploi dans le bassin de Châteaudun. Le député Philippe Vigier et la sous-préfète, Anne Laparre-Lacassagne, ont fait les comptes : depuis le mois d’avril, 163 emplois ont pu être créés sur le bassin. Des créations d’emplois rendues possibles, entre autres, par les 980 000 euros laissés par Flextronics au moment de son départ. En novembre, 29 personnes ont retrouvé un CDI dans des entreprises locales, principalement dans le bâtiment. Au sujet de la reprise des anciens locaux Flex, une éxonération de taxe professionnelle est à l’étude pour les entreprises souhaitant s’installer.

CHATEAUDUN - Il faut sauver le sud de l'Eure-et-Loir ! - par Intensite le 16.04.2008 : 08:11... ()

Les pouvoirs publics semblent vouloir se retrousser les manches pour sauver le sud de l’Eure-et-Loir du marasme. L’objectif est de rebondir après les importantes mutations économiques de ces derniers mois. Le plan de bataille sera présenté  le jeudi 24 avril à la salle panoramique de l’espace Malraux de Châteaudun, sous la présidence du préfet d’Eure-et-Loir, Jean-Jacques Brot, et en présence de François Bonneau, président du conseil régional du Centre, Albéric de Montgolfier, président du conseil général d’Eure-et-Loir, Philippe Vigier, député d’Eure-et-Loir, et Didier Huguet, maire de Châteaudun. Le bilan économique pour le sud de l’Eure-et-Loir est catastrophique. On peut citer la fermeture de Flextronics à Châteaudun et des réductions d’effectifs industriels chez Gabriel Europe à Bonneval et Vorwerk Semco à Cloyes-sur-le-Loir. Chez Flextronics, 340 emplois permanents sont supprimés ainsi que 150 postes d’intérimaires de longue durée. Des sous-traitants de la région dunoise : Nortel Châteaudun, Elyo Suez Châteaudun, Onet, CSC, Aremiag, Bax, Eurecam, SOFLOG-Telis... Au total, près de 750 emplois sont touchés. Un plan de revitalisation, auquel participe la société Flextronics par une contribution financière, qui a pour objectif la création d’emplois, est le premier volet de ce plan de bataille. Ce plan est localisé sur les trois cantons du Pays Dunois et va durer trois ans. Un plan de dynamisation à l’échelle du Pays dunois est le deuxième volet d’action.

EURE-ET-LOIR - Une dynamique lancée pour réveiller le sud du département - par Intensite le 24.04.2008 : 07:58... ()

Donner un nouvel essor économique au sud de l’Eure-et-Loir : c’est la mission que se sont fixés différents partenaires et pouvoirs publics. Histoire de donner des réponses aux difficultés rencontrées ces dernières années à Châteaudun avec Flextronics, chez Gabriel Europe à Bonneval, chez Vorwerk-Semco à Cloyes-sur-le-Loir, pour ne citer que ces exemples. Chez Flextronics, 340 emplois permanents sont supprimés ainsi que 150 postes d’intérimaires de longue durée. Des sous-traitants de la région dunoise sont touchés : Nortel Châteaudun, Elyo Suez Châteaudun, Onet, CSC, Aremiag, Bax, Eurecam, SOFLOG-Telis... Au total, près de 750 emplois sont supprimés. La société Flextronics participe financièrement à ce plan de redynamisation avec pour objectif la création d’emplois. Ce plan est localisé sur les trois cantons du Pays Dunois et va durer trois ans. Ces mesures pour sortir le sud de l’Eure-et-Loir de sa sinistrose économique seront présentées ce soir à la salle panoramique de l’espace Malraux de Châteaudun. Cette réunion de présentation du plan de revitalisation se déroulera sous la présidence du préfet d’Eure-et-Loir, Jean-Jacques Brot, et en présence de François Bonneau, président du conseil régional du Centre, Albéric de Montgolfier, président du conseil général d’Eure-et-Loir, Philippe Vigier, député d’Eure-et-Loir, et Didier Huguet, maire de Châteaudun. Pour mieux comprendre les enjeux de ce plan de bataille, Philippe Vigier est ce matin l’invité de la rédaction dans...

EURE-ET-LOIR - Philippe Vigier veut booster le sud du département - par Intensite le 09.11.2007 : 08:11... ()

Le député Philippe Vigier veut relancer l’activité économique du sud de l’Eure-et-Loir, refusant de céder à la sinistrose et au catastrophisme après la fermeture de Flextronics et la rumeur de celle de la base aérienne dunoise. Un plan de sauvetage, de revitalisation, de redynamisation est lancé. Des études sont lancées pour la réutilisation la plus rapide possible des locaux industriels de Flextronics, Eurecam, Télis... Par ailleurs, le CODEL (Comité de développement économique d’Eure-et-Loir) est sollicité pour faire venir des entreprises dans la région dunoise. Ainsi, une zone d’activités de grande capacité (100 hectares) devrait voir le jour à Bonneval ou à Donnemain. Des zones seront développées à Cloyes-sur-le-Loir, sur le site de l’ETAMAT à Châteaudun et à Bonneval. Une pépinière d’entreprises à Châteaudun, la construction de locaux industriels par un investisseur privé et la réduction de la taxe professionnelle sont dans le plan de bataille proposé par le député. Un imposant document de travail doit être finalisé d’ici trois semaines. Il y sera également question de la création d’une filière agricole propre au bassin dunois. Enfin, concernant la base aérienne, Philippe Vigier, qui reproche aux syndicats de ne pas l’avoir rencontré, s’est voulu rassurant. Il n’est pas inquiet pour l’avenir du site militaire de Châteaudun qui ne figurerait pas sur la liste noire du ministère de la Défense, à l’instar de celle d’Orléans-Bricy. Le député a proposé que la base dunoise voie...

 Autres actualités


Formation referencement
Formation au référencement par les spécialistes en référencement de Ranking Metrics : conférence le matin, atelier pratique l'après-midi.

Formation referencement