Actualités Tourisme et voyage > ILLIERS-COMBRAY - Dix mois de prison ferme pour présumé agresseur sexuel - par Intensite le 23.09.2008 : 09:50















Dictionnaire en ligne  
Définitions Sigles Participez !
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 
Rechercher

Rejoignez-nous sur la page Facebook Dicodunet

ILLIERS-COMBRAY - Dix mois de prison ferme pour présumé agresseur sexuel - par Intensite le 23.09.2008 : 09:50

 Liens sponsorisés

 Actualités

Voici une compilation des sources d'information sur ce sujet :

ILLIERS-COMBRAY - Dix mois de prison ferme pour présumé agresseur sexuel - par Intensite le 23.09.2008 : 09:50... ()

Un père de famille, accusé d’agression sexuelle sur quatre jeunes filles, comparaissait hier devant le tribunal correctionnel de Chartres. Cet homme de 30 ans aurait commis ces faits entre 2000 et 2005, dans la région d’Illiers-Combray et Nogent-le-Rotrou. Il se serait livré notamment à des attouchements sur sa belle-fille, âgée de 13 ans. Sa femme est également accusée de complicité et de soustraction à son devoir. Le procureur a requis une peine de 30 mois de prison, dont 20 avec sursis, assortie d’une mise à l’épreuve et d’une obligation de soins, pour le père. Délibéré rendu le 17 novembre.

ILLIERS-COMBRAY - Quatorzième condamnation pour des chèques en blanc ! - par Intensite le 26.02.2009 : 08:00... ()

Deux ans de prison, dont neuf mois fermes pour des chèques en blanc : c’est la peine prononcée contre une mère de famille d’Illiers-Combray. Il faut dire qu’elle n’est pas à son coup d’essai. C’était la 14e fois qu’elle comparaissait pour le même genre d’affaire. Le tribunal a appliqué le principe de la peine plancher.

BROU - Le père est-il un agresseur sexuel ? - par Intensite le 06.11.2007 : 07:49... ()

Un père de 42 ans domicilié dans la région de Brou était jugé pour agression sexuelle à l’encontre de sa fille qui avait 9 ans au moment des faits en 2001. C’est en 2003 après la séparation du couple que les faits ont été dévoilés. Ce père aurait imposé à sa fille un baiser à caractère sexuel après une soirée alcoolisée, puis, quelques jours plus tard, il lui aurait fait subir des attouchements. L’homme a reconnu avec peine lui avoir donner un baiser, comme celui décrit par la jeune adolescente, et a nié les attouchements.Le tribunal a mis l’affaire en délibéré au 17 décembre

 Autres actualités


Formation au referencement Google
Formation au référencement par les spécialistes en référencement de Ranking Metrics : conférence le matin, atelier pratique l'après-midi.

Formation au referencement Google