Actualités Tourisme et voyage > EURE-ET-LOIR - Le préfet de Région défend le plan de relance - par Intensite le 04.02.2009 : 08:15















Dictionnaire en ligne  
Définitions Sigles Participez !
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 
Rechercher

Rejoignez-nous sur la page Facebook Dicodunet

EURE-ET-LOIR - Le préfet de Région défend le plan de relance - par Intensite le 04.02.2009 : 08:15

 Liens sponsorisés

 Actualités

Voici une compilation des sources d'information sur ce sujet :

EURE-ET-LOIR - Le préfet de Région défend le plan de relance - par Intensite le 04.02.2009 : 08:15... ()

Le plan de relance du gouvernement : les débats continuent autour des aides apportées à l’Eure-et-Loir. Le préfet de Région, Bernard Fragneau, a réagi aux propos du président du Conseil régional, François Bonneau. Celui-ci estimait que le département, comme la région Centre, était les grands absents de ce plan. Bernard Fragneau estime que la Nationale 154 n’est pas oubliée, avec les 6 millions d’euros prévus pour l’opération de déviation de Prunay-le-Gillon. Quant à l’ouverture d’une ligne SNCF Chartres – Orléans pour les voyageurs, l’Etat a toujours fait savoir qu’il ne participerait pas à son financement. Des crédits sont prévus au plan de relance pour le transport de fret, sur cette même ligne.

EURE-ET-LOIR - Le président de région, François Bonneau évoque la liaison Chartres-Orléans - par Intensite le 25.01.200... ()

On reparle à nouveau du réseau de transport en Eure-et-Loir, et surtout d’un vieux serpent de mer : la liaison SNCF Chartres – Orléans, qui est définitivement sur les rails ; c’est en tout cas la promesse qu’a faite François Bonneau, le président de Région, lors de sa visite en Eure-et-Loir en début de semaine. L’idée est, à long terme, de relier toutes les préfectures de la région Centre par le train. Première étape du chantier, le tronçon Chartres – Voves. On écoute François Bonneau.Des réunions sont actuellement en cours entre la Région, la SNCF, Réseau ferré de France et le ministère des Transports, notamment au sujet du passage à niveau de la rocade de Chartres.

EURE-ET-LOIR - La ligne SNCF attendue pour Daniel Guéret, "possible d'ici 2013" pour la Région - par Intensite... ()

Le projet de ligne SNCF Chartres – Orléans relancé : c’est Daniel Guéret, le chef de l’UMP en Eure-et-Loir, qui l’a remis sur la table, hier en conférence de presse. Il a annoncé vouloir profiter de la venue, mardi prochain, de François Bonneau, le président de Région, pour l’alerter sur ce dossier et réclamer des investissements rapides de la Région. Des crédits ont été inscrits pour attaquer les travaux sur le tronçon Chartres – Voves d’ici 2013, mais pour l’instant, rien n’a démarré. Des inquiétudes rassurées par Jean-Michel Bodin, le vice-président de Région chargé des transports. Pour lui, la réouverture de cette ligne d’ici 2013 est « possible ». Autre dossier, Daniel Guéret a ajouté souhaiter que la Région se positionne au sujet du projet de la future autoroute A 154.

EURE-ET-LOIR - N154 : le préfet défend l'implication de l'Etat - par Intensite le 12.03.2009 : 10:06... ()

Jean-Jacques Brot répond à Brigitta Hessel : le préfet revient sur les accusations de la conseillère régionale hier. Elle affirmait que si la déviation de la nationale 154 à Allonnes n’était toujours pas faite, la faute en revenait à l’Etat. Jean-Jacques Brot rétorque, je cite, que ce retard n’est en rien consécutif à un quelconque désengagement de l’Etat. Les crédits pas utilisés au début des années 2000 ont été redéployés vers la déviation d’Ymonville. Dans le cadre du plan de relance, l’Etat versera 6 millions d’euros pour les travaux à Allones.

CHATEAUDUN - Il faut sauver le sud de l'Eure-et-Loir ! - par Intensite le 16.04.2008 : 08:11... ()

Les pouvoirs publics semblent vouloir se retrousser les manches pour sauver le sud de l’Eure-et-Loir du marasme. L’objectif est de rebondir après les importantes mutations économiques de ces derniers mois. Le plan de bataille sera présenté  le jeudi 24 avril à la salle panoramique de l’espace Malraux de Châteaudun, sous la présidence du préfet d’Eure-et-Loir, Jean-Jacques Brot, et en présence de François Bonneau, président du conseil régional du Centre, Albéric de Montgolfier, président du conseil général d’Eure-et-Loir, Philippe Vigier, député d’Eure-et-Loir, et Didier Huguet, maire de Châteaudun. Le bilan économique pour le sud de l’Eure-et-Loir est catastrophique. On peut citer la fermeture de Flextronics à Châteaudun et des réductions d’effectifs industriels chez Gabriel Europe à Bonneval et Vorwerk Semco à Cloyes-sur-le-Loir. Chez Flextronics, 340 emplois permanents sont supprimés ainsi que 150 postes d’intérimaires de longue durée. Des sous-traitants de la région dunoise : Nortel Châteaudun, Elyo Suez Châteaudun, Onet, CSC, Aremiag, Bax, Eurecam, SOFLOG-Telis... Au total, près de 750 emplois sont touchés. Un plan de revitalisation, auquel participe la société Flextronics par une contribution financière, qui a pour objectif la création d’emplois, est le premier volet de ce plan de bataille. Ce plan est localisé sur les trois cantons du Pays Dunois et va durer trois ans. Un plan de dynamisation à l’échelle du Pays dunois est le deuxième volet d’action.

 Autres actualités


Formation au referencement
Formation au référencement par les spécialistes en référencement de Ranking Metrics : conférence le matin, atelier pratique l'après-midi.

Formation au referencement