Actualités Tourisme et voyage > Wipro : les salariés n’ont pas vu le coup venir















Dictionnaire en ligne  
Définitions Sigles Participez !
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 
Rechercher

Rejoignez-nous sur la page Facebook Dicodunet

Wipro : les salariés n’ont pas vu le coup venir

 Liens sponsorisés

 Actualités

Voici une compilation des sources d'information sur ce sujet :

Wipro : les salariés n’ont pas vu le coup venir... ()

En lutte depuis la décision de la multinationale indienne de fermer son site de R&D implanté à Sophia Antipolis, les salariés de Wipro se sont rendus hier en procession à leur enterrement. Pour eux, la décision de fermeture est un véritable coup de massue asséné par surprise, d’autant plus qu’ils avaient accueilli avec enthousiasme, le rachat en 2006 de leur entreprise par le groupe indien.

Fermeture de Wipro à Sophia: l’interview de Marc Daunis... ()

Les élus du Conseil Régional sont venus hier apporter leur soutien aux salariés de Wipro, en lutte depuis la décision de la multinationale indienne de fermer son site de R&D sur Sophia Antipolis. L’occasion de rencontrer Marc Daunis pour Wipro constitue le parfait symbole de ces multinationales qui profitent de la crise en fermant certains sites alors qu’elles font des bénéfices et profitent de certaines aides importantes de l’Etat.

Comité stratégique Wipro: l’interview de Christophe Martinoli... ()

La Préfecture des Alpes-Maritimes accueillait hier la première réunion du comité stratégique Wipro. L’occasion de rencontrer le Directeur de Wipro France pour parler des raisons qui ont poussé la multinationale indienne à prendre la décision de fermer son site de Sophia Antipolis, ainsi que des efforts que l’entreprise est prête à consentir sur le PSE et sur la convention de revitalisation.

Christian Estrosi veut faire entendre raison à la direction de Wipro... ()

Après s’être invité le matin ou ouverture du Conseil Municipal, les salariés de Wipro ont été reçus à la Préfecture vendredi après midi par Christian Estrosi qui leur a apporté son soutien, tout en dénonçant l’attitude de la multinationale indienne qui a profité du plan de relance pour empocher 3 ans de crédit impôt recherche quelques jours avant d’annoncer la fermeture du site de Sophia Antipolis. Une décision sur laquelle le Ministre de l’Industrie entend bien faire revenir la direction de Wipro.

Wipro Sophia : les salariés dénoncent un "hold-up des fonds publics... ()

Le comité d'entreprise de Wipro (ex NewLogic) a eu confirmation : le groupe indien a bien encaissé 5,2 M€ de crédit impôt recherche dont le règlement avait été avancé par le Plan de relance, avant de d'annoncer, 3 jours après le dernier versement, de fermer le site et de supprimer les emplois.

Fermeture de Wipro à Sophia: l’interview de Jérôme Vanthournout... ()

Les salariés de Wipro ont reçu hier le soutien des élus du Conseil Régional et du Sénateur Maire de Valbonne. L’occasion de rencontrer Jérôme Vanthournout qui conteste le bien fondé de la fermeture du site R&D de Sophia Antipolis, et réclame au moins la mise en œuvre d’un Plan de Sauvegarde de l’Emploi similaire à ceux en vigueur dans les entreprises comparables du secteur.

Wipro-NewLogic à Sophia : les salariés contre un "plan de licenciement à l'indienne"... ()

La situation s'envenime autour de la fermeture du site de Wipro à Sophia, décidée en juin et effective en octobre. Les 61 ingénieurs licenciés se mobilisent. Ils reçoivent aujourd'hui Patrick Allemand, premier vice-président du Conseil régional en présence de Marc Daunis, sénateur maire de Valbonne.

Wipro NewLogic : la mobilisation des salariés commence à payer... ()

Passé le choc de l'annonce de la fermeture du site, l'appui des pouvoir publics ouvre des pistes. Alors que Wipro adoucit sa position, apparaissent des solutions de reclassement et des projets de redémarrage financés par l'argent de l'aide publique reçue par le groupe indien.

Estrosi juge "inadmissible" que Wipro ferme son site de Sophia Antipolis... ()

Le ministre de l'Industrie Christian Estrosi a jugé vendredi inadmissible que le groupe indien d'électronique Wipro envisage de fermer son site Wipro NewLogic de Sophia Antipolis, la technopole des Alpes-Maritimes, alors qu'il a bénéficé d'aides publiques.L'attitude des dirigeants de Wipro n'est...

Estrosi convoque les dirigeants de Wipro la semaine prochaine à Paris... ()

Le ministre de l'Industrie Christian Estrosi a convoqué la direction européenne du géant indien Wipro la semaine prochaine à Paris sur le sort de son entreprise NewLogic de Sophia Antipolis, dans les Alpes-Maritimes, menacée de fermeture malgré le récent octroi de cinq millions d'euros d'aide publique.

Microélectronique : Wipro (ex-NewLogic) envisage de fermer le site de Sophia... ()

Mauvaise nouvelle pour le secteur microélectronique de la technopole : la société indienne Wipro, implantée en décembre 2005 sur Sophia à travers le rachat de la société autrichienne NewLogic, envisage de cesser ses activités sur le site. 65 emplois sont en jeu.

Wipro NewLogic : sortie de crise en vue... ()

En bref. Un accord aurait été trouvé entre Wipro et la soixantaine de salariés concernés par la fermeture de son site de R&D basé à Sophia Antipolis. Une enveloppe d'environ dix millions d’euros aurait été débloquée.

Wipro : première réunion du comité stratégique ce matin... ()

Annoncé par Christian Estrosi, ministre de l'Industrie, le comité stratégique Wipro est installé ce matin par le préfet. Une réunion qui devrait être animée : les salariés ont réaffirmé que la fermeture du site ne reposait sur aucune justification économique tandis que Wipro France clame qu'il n'est pas un patron voyou.

 Autres actualités


Formation referencement Google
Formation au référencement par les spécialistes en référencement de Ranking Metrics : conférence le matin, atelier pratique l'après-midi.

Formation referencement Google