Actualités Tourisme et voyage > Distribution - Marges injustifiées : le “J’accuse” de l’UFC-Que Choisir - par T.Guillemot















Dictionnaire en ligne  
Définitions Sigles Participez !
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 
Rechercher

Rejoignez-nous sur la page Facebook Dicodunet

Distribution - Marges injustifiées : le “J’accuse” de l’UFC-Que Choisir - par T.Guillemot

 Liens sponsorisés

 Actualités

Voici une compilation des sources d'information sur ce sujet :

Distribution - Marges injustifiées : le “J’accuse” de l’UFC-Que Choisir - par T.Guillemot... ()

“Produits alimentaires : haro sur les marges”, tempête l’UFC-Que Choisir dans une enquête accablante sur les prix des produits alimentaires peu transformés qu’elle vient de rendre publique. Dans le collimateur du défenseur des consommateurs : la grande distribution entre autres.

Prix alimentaires: l'UFC Que Choisir épingle les abus et propose une solution... ()

Industriels et distributeurs ne répercutent pas la baisse des prix agricoles sur les étiquettes. L’UFC-Que Choisir rend publique à ce sujet une enquête accablante sur les prix des produits alimentaires peu transformés. Pour remédier aux abus, une proposition concrète est formulée : l'instauration d'un mécanisme de coefficient multiplicateur.

les agriculteurs exigent la transparence... ()

Après le lait, un nouveau conflit agite le monde agricole : l'absence de transparence dans les marges de la grande distribution sur les produits alimentaires. La FNSEA a mis en place un premier blocage de 48 heures des plates-formes d'approvisionnement des grandes surfaces. Michel Barnier promet l'intervention d'inspecteurs des finances dans les supermarchés. Le monde paysan est à nouveau en ébullition depuis hier et ce sont les marges de la grande distribution qui sont cette fois la cible de son (...) - SOCIAL

Les prix alimentaires ont pris du poids... ()

POUVOIR D’ACHAT - Les prix des produits alimentaires ont grimpé de plus de 6% entre septembre 2007 et mai 2008, selon une enquête de l'UFC-Que Choisir….

Les meilleurs procédés pour camoufler les hausses de prix des produits alimentaires... ()

Notre confrère le magazine 60 millions de consommateurs paru jeudi a rendu son sévère mais réaliste verdict : les trucs et astuces employés dans le monde de la distribution pour camoufler l'inflation passent notamment par des changements d'emballages, des recettes modifiées, la diminution du contenu, … Bref, les fabricants de produits alimentaires, tous dans le même sac, seraient soucieux de préserver leurs marges et auraient donc recours à ces divers procédés tous condamnables. France Matin, toute l'information francophone en continu, autrement, différemment peut être intégré au sein de votre Intranet - contactez nous au 0820 821 453

Flambée des prix alimentaires : création d'un observatoire des prix et des marges... ()

Le Premier ministre a tenu, lundi 25 février, une réunion sur l'évolution des prix des denrées alimentaires, avec Christine Lagarde, Michel Barnier et Luc Chatel. La hausse des cours des matières premières, qui ne concerne pas tous les produits, ne saurait expliquer les augmentations constatées aujourd'hui sur certains produits.

Négocier les marges... ()

Un des freins au développement du commerce équitable est le prix proposé aux consommateurs. Pour garantir un prix juste et rémunérateur aux petits producteurs du Sud et proposer un prix de vente accessible au plus grand nombre de consommateurs du Nord, la marque de commerce équitable Ethiquable, négocie des marges réduites avec la grande distribution. Un pari payant puisque les prix des produits de la marque se rapprochent de plus en plus de ceux pratiqués par les grands groupes. © Tanguy Cadieu (...) - ECONOMIE

Prix des produits bio en grande surface : UFC Que choisir s'insurge... ()

Selon une enquête réalisée par les associations locales de l'UFC-Que Choisir dans 1624 magasins le prix des produits issus de l'agriculture biologique est encore très élevé ce qui les rend hors d'atteinte pour la plupart des consommateurs. Le panier de produits bio à marques de distributeurs (MDD) e...

Le grand écart entre les prix agricoles et les prix alimentaires : la FNSEA et l'UFC-Que Choisir veulent la vérité... ()

Alors que l'écart entre les prix agricoles et les prix en rayon ne cesse de se creuser depuis deux décennies, la FNSEA et l'UFC-Que Choisir ont adressé, le 18 février, une lettre commune au ministre des Finances et au ministre de l'Agriculture, tutelles de l'Observatoire des prix et des marges, pour que toute la lumière soit faite sur le processus de formation des prix alimentaires. (suite...)

Les marges s'envolent dans la grande distribution, plus rien pour les producteurs... ()

Selon l'étude de l’UFC-Que choisir publié ce mardi 27 janvier 2009, les acteurs de la grande distribution doivent s’expliquer sur les écarts majeurs entre les prix de vente des viandes et les prix d'achats agricoles. En rayon, le prix de ces viandes n'a cessé d'augmenter depuis 1990, avec 50% en 18...

Des mesures contre l'évolution des prix des denrées alimentaires... ()

La hausse des cours des matières premières, qui ne concerne pas tous les produits, ne saurait expliquer les augmentations constatées aujourd'hui sur certains produits. Le Premier ministre a demandé la publication dès le 10 mars prochain des premiers résultats de l'observatoire des prix et des marges, dont la création a été décidée lors de la réunion par le président de la République des fournisseurs et des distributeurs en novembre 2007, sur les produits alimentaires dans la grande distribution. Un premier panel, portant sur 20 produits phares, sera analysé d'ici à la fin de la semaine. Il a demandé à Christine Lagarde et à Luc Chatel de faire procéder dès demain par leurs services à une enquête sur les comportements de marges des différents opérateurs économiques. Cette enquête fera toute la transparence sur la part des hausses attribuables aux cours internationaux d'une part, et aux marges de transformation, d'intermédiation et de distribution, d'autre part, et d'identifier les abus. L'objectif est également d'expliquer les raisons des prix plus élevés en France que chez nos voisins européens. Le Gouvernement est déterminé à prendre toutes les mesures nécessaires pour développer la concurrence et faire baisser les prix pour les consommateurs. Le projet de loi pour la modernisation de l'économie comportera un volet ambitieux en ce sens, avec l...

Des mesures contre l'évolution des prix des denrées alimentaires... ()

La hausse des cours des matières premières, qui ne concerne pas tous les produits, ne saurait expliquer les augmentations constatées aujourd'hui sur certains produits. Le Premier ministre a demandé la publication dès le 10 mars prochain des premiers résultats de l'observatoire des prix et des marges, dont la création a été décidée lors de la réunion par le président de la République des fournisseurs et des distributeurs en novembre 2007, sur les produits alimentaires dans la grande distribution. Un premier panel, portant sur 20 produits phares, sera analysé d'ici à la fin de la semaine. Il a demandé à Christine Lagarde et à Luc Chatel de faire procéder dès demain par leurs services à une enquête sur les comportements de marges des différents opérateurs économiques. Cette enquête fera toute la transparence sur la part des hausses attribuables aux cours internationaux d'une part, et aux marges de transformation, d'intermédiation et de distribution, d'autre part, et d'identifier les abus. L'objectif est également d'expliquer les raisons des prix plus élevés en France que chez nos voisins européens. Le Gouvernement est déterminé à prendre toutes les mesures nécessaires pour développer la concurrence et faire baisser les prix pour les consommateurs. Le projet de loi pour la modernisation de l'économie comportera un volet ambitieux en ce sens, avec la création d'une au...

La grande distribution se rue sur l'étiquetage "vert"... ()

Les grands enseignes de distribution françaises se mettent à l'étiquetage vert des produits alimentaires. Au risque parfois de semer la confusion chez les consommateurs en quête de choix éco-responsables.

Borloo met la grande distribution au « vert »... ()

Les enseignes de grandes surfaces alimentaires signent demain avec le ministre de l'Ecologie une « déclaration d'intention ». Parmi les objectifs visés, un doublement des produits « éco-label » d'ici à trois ans et une croissance d'au moins 15 % par an de la part des produits issus de l'agriculture biologique dans les ventes alimentaires.

La grande distribution se met à l'étiquetage "vert", mais en ordre dispersé... ()

Les grands enseignes de distribution françaises se mettent à l'étiquetage vert des produits alimentaires avec des approches différentes, au risque de semer la confusion chez les consommateurs en quête de choix éco-responsables.

 Autres actualités


Formation au referencement Google
Formation au référencement par les spécialistes en référencement de Ranking Metrics : conférence le matin, atelier pratique l'après-midi.

Formation au referencement Google