Dico du Net > Dossiers > Ipsen
Dictionnaire en ligne  
Définitions Sigles Participez !
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 
Rechercher

Rejoignez-nous sur la page Facebook Dicodunet

Tags

Notre équipe éditoriale analyse tous les jours l'actualité pour dégager les tendances dans certains dossiers. Voici ce qui revient souvent en ce moment (les plus fréquents étant écrits en plus gros) :

Ipsen

 Dans l'actualité

  • Ipsen : de nouveaux accords pour lancer le concurrent du Botox
    Ipsen fait feu de tout bois pour promouvoir son médicament en développement, le Dysport ou Reloxin, concurrents potentiels du Botox. Le numéro trois français de la pharmacie vient de déposer avec Medi[...]
  • Ipsen : chiffre d'affaires eu hausse au premier trimestre grâce aux produits ciblés
    Le laboratoire Ipsen a enregistré une hausse de 7,0% de son chiffre d'affaires au premier trimestre de 2007, à 226,7 millions d'euros, grâce à une forte croissance des ventes de médicaments dans les d[...]
  • Ipsen met le cap en Bourse
  • Ipsen : le carnet agité
  • Ipsen : va prendre 40% de l'américain Tercica
  • Le laboratoire français Ipsen va entrer en Bourse
  • Pharmacie : Ipsen flambe en Bourse
    Le groupe profite de son introduction au SBF 120, de la réforme du crédit impôt recherche...
  • Développer sa mémoire musicale
    Ipsen, groupe pharmaceutique international, vient de lancer, en collaboration avec Guy-Claude Luypaerts, flûtiste français, fils de Guy Luypaerts, trois CD pédagogiques dont le but est d'entraîner sa mémoire musicale. Intitulés Je connais sept airs...
  • Le papyrus, le livre et le numérique
    Le papyrus médical égyptien Juin 2007 : le Ministère de la culture et de la communication annonce « l'acquisition par l'État pour le musée du Louvre d'un exceptionnel papyrus médical égyptien datant du Nouvel Empire grâce au mécénat du Groupe Ipsen. » Il s'agit donc d'un...
  • Bourse de Paris: le CAC 40 chute dans le sillage des marchés américains et asiatiques
    La Bourse de Paris repartait en très forte baisse mercredi matin, le CAC 40 lâchant 2,65% dans le sillage de la rechute des marchés américains et asiatiques, malgré plusieurs résultats de sociétés supérieurs aux attentes.A 10H15 (08H15 GMT), l'indice parisien vedette perdait 152,61 points à 5.598,47 points, dans un volume d'échanges très élevé de 1,747 milliard d'euros, effaçant toute sa hausse de 1,85% la veille.Londres cédait 2,02%, Francfort 1,99% et l'Eurostoxx 50 2,14%.L’onde de choc du fort recul des places asiatiques ce matin devrait se répercuter durement en Europe. Les bons résultats de BNP Paribas, Schneider, Vallourec et Nexity vont malheureusement passer inaperçus, a commenté dans une note Jean-François Virolle, stratégiste du courtier Global Equities.La Bourse de New York avait fini en net repli mardi, les craintes concernant le marché du crédit ayant refait surface et masqué de bonnes nouvelles sur l'inflation et la confiance des consommateurs: l'indice Dow Jones a perdu 1,10% et le Nasdaq a cédé 1,43%.Les marchés américains, bien orientés à l'ouverture, se sont retournés quand American Home Mortgage Investment Corp., un organisme de refinancement de prêts hypothécaire, a annoncé qu'il était contraint de faire défaut sur des échéances financières.La Bourse de Tokyo a chuté mercredi de 2,19% et celle de Shanghaï de 3,81%.Les investisseurs attendent aux Etats-Unis le chiffre des promesses de ventes de logements et l'indice ISM du secteur industriel pour juillet, à...
  • Bourse de Paris: le CAC 40 rebondit après cinq reculs consécutifs
    La Bourse de Paris restait en rebond lundi à la mi-séance, le CAC 40 prenant 0,80% dans le sillage du regain d'optimisme des investisseurs vendredi à Wall Street, dans un marché pratiquement privé de statistiques et de nouvelles de sociétés.A 12H15 (10H15 GMT), l'indice parisien vedette gagnait 46,85 points à 5.930,14 points, dans un volume d'échanges de 1,797 milliard d'euros, après avoir cédé 0,12% vendredi au terme d'une cinquième séance consécutive de repli, soit une baisse de 4,62% sur l'ensemble de la semaine.Londres avançait de 0,78%, Francfort 1,15% et l'Eurostoxx 50 0,65%.C'est une reprise essentiellement technique, soutenue par la légère détente des taux obligataires et le retour de la thématique des fusions-acquisitions, sur des dossiers comme Air France-KLM ou BNP-Paribas, a expliqué à l'AFP le stratégiste d'une société de Bourse indépendante.Mais selon ce courtier, la séance est très creuse en termes macroéconomiques, avec peu de nouvelles de sociétés justifiant les mouvements sur les titres, qui sont surtout dus à des réajustements de positions.VALLOUREC (+2,67% à 229,98 euros), malmené la semaine dernière, prend la tête des valeurs vedettes sur fond de stabilité des cours du pétrole à Londres et New York. Vers 10H00 GMT, le cours du Brent de la mer du Nord pour l'échéance de juillet gagnait 18 cents à 68,78 dollars.EADS (+1,44% à 22,61 euros) accentue sa hausse alors que le directeur général du groupe, Jean-Paul Gut, va quitter ses fonctions en raison d'un désa...
  • La Bourse de Paris au ralenti, Total compense le recul de l'automobile
    La Bourse de Paris avançait au ralenti vendredi en fin de matinée, le CAC 40 gagnant 0,13%, grâce à la bonne tenue de Total qui compensait un secteur automobile à la peine après la publication des ventes mondiales annuelles de Renault.A 12h00 (11h00 GMT), l'indice parisien montait de 7,30 points à 5.553,38 points, après quatre séances de baisse consécutives.Londres prenait 0,67%, tandis que Francfort reculait de 0,17% et l'Eurostoxx 50 de 0,14%.La hausse de Total, plus lourde composante du CAC 40, compensait à elle seule les mauvaises performances de Renault, Peugeot et Michelin. Le groupe pétrolier est actuellement soutenu par des cours du brut qui se maintiennent au plus haut. Vers 11h00 GMT, le baril était toutefois retombé sous les 98 dollars.Les investisseurs attendaient surtout les chiffres officiels du marché de l'emploi et du taux de chômage aux Etats-Unis, publiés à 13h30 GMT. Jeudi, le cabinet de gestion en ressources humaines ADP a estimé que le secteur privé américain avait créé 40.000 emplois en décembre.Une déception sur ces chiffres entraînerait un retour vers la zone des 5.500 points, a parié Natixis dans une note à ses clients.La croissance continue de l'emploi est à peu près tout ce qui nous empêche de penser que le ralentissement aux Etats-Unis va se transformer en récession, affirmaient les analystes d'ING.Dans la zone euro, l'indice des directeurs d'achats (PMI) dans le secteur des services de la zone euro a reculé plus que prévu en décembre pour tomber à...

Formation : conférence + atelier référencement

Formation referencement Google
Formation au référencement par les spécialistes en référencement de Ranking Metrics : conférence le matin, atelier pratique l'après-midi.

Formation referencement Google