Dico du Net > Dossiers > Vedanta
Dictionnaire en ligne  
Définitions Sigles Participez !
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 
Rechercher

Rejoignez-nous sur la page Facebook Dicodunet

Tags

Notre équipe éditoriale analyse tous les jours l'actualité pour dégager les tendances dans certains dossiers. Voici ce qui revient souvent en ce moment (les plus fréquents étant écrits en plus gros) :

Vedanta

 Dans l'actualité

  • ZCI : le titre remonte, Vedanta se manifeste !
  • Zambia Copper : Vedanta veut rester maître du jeu
  • ZCI : précisions sur les comptes à fin mars et sur les négociations avec Vedanta
  • Vedanta : la Deutsche Bank rehausse son objectif
    A 1.800 pence...[...]
  • Cuivre: Asarco racheté par Vedanta Resources
    Vedanta ressources, groupe minier britannique, a annoncé samedi qu'il allait acquérir le troisième producteur de cuivre américain en faillite Asarco. Le coût de l'opération : 1,7 milliard de dollars, un montant nettement inférieur à sa première offre, certes élaborée lorsque...
  • Zambie : réouverture d'une mine de cuivre détenue par la Chine
    Bon signe pour le cours du cuivre ? Alors qu'en décembre 2008, la mine de Lunashya en Zambie avait arrêté sa production en raison de la chute des prix des matières premières, le contexte n'est plus le même désormais. Son nouveau propriétaire, l'entreprise chinoise China Nonferrous Metals Company a annoncé mardi la réouverture du site. La mine située dans le nord du pays devrait reprendre son activité avec un objectif de production annuelle de 20.000 tonnes. L'objectif du groupe chinois est d'atteindre 40.000 tonnes par an d'ici cinq ans, si l'on en croit le directeur général de la société chinoise, Luo Xingeng. Pour mémoire, l'arrêt de production à la fin de l'année 2008 avait provoqué la perte de plus de 1.700 emplois. En juin 2009, China Nonferrous Metals avait à la suite racheté le site pour 50 millions de dollars. Depuis plus de 2.000 ouvriers ont été embauchés. A noter par ailleurs que la société chinoise prévoit d'investir 400 millions de dollars dans deux autres mines de Zambie (Mulyashi et Baluba). Toutefois, réagissant à cette annonce, le Président zambien Rupiah Banda a demandé aux investisseurs dans le secteur minier de payer davantage leurs salariés. Nous accueillons les investisseurs étrangers les bras ouverts, mais je voudrais voir les employés toucher des salaires raisonnables, a-t-il ainsi déclaré. A la mi-novembre, les mineurs de Konkola Copper Mines (KCM), filiale de Vedanta Resources Plc, avaient observé une journée de grève en vue de réclam...
  • Zambie : réouverture d'une mine de cuivre détenue par la Chine
    Bon signe pour le cours du cuivre ? Alors qu'en décembre 2008, la mine de Lunashya en Zambie avait arrêté sa production en raison de la chute des prix des matières premières, le contexte n'est plus le même désormais. Son nouveau propriétaire, l'entreprise chinoise China Nonferrous Metals Company a annoncé mardi la réouverture du site. La mine située dans le nord du pays devrait reprendre son activité avec un objectif de production annuelle de 20.000 tonnes. L'objectif du groupe chinois est d'atteindre 40.000 tonnes par an d'ici cinq ans, si l'on en croit le directeur général de la société chinoise, Luo Xingeng. Pour mémoire, l'arrêt de production à la fin de l'année 2008 avait provoqué la perte de plus de 1.700 emplois. En juin 2009, China Nonferrous Metals avait à la suite racheté le site pour 50 millions de dollars. Depuis plus de 2.000 ouvriers ont été embauchés. A noter par ailleurs que la société chinoise prévoit d'investir 400 millions de dollars dans deux autres mines de Zambie (Mulyashi et Baluba). Toutefois, réagissant à cette annonce, le Président zambien Rupiah Banda a demandé aux investisseurs dans le secteur minier de payer davantage leurs salariés. Nous accueillons les investisseurs étrangers les bras ouverts, mais je voudrais voir les employés toucher des salaires raisonnables, a-t-il ainsi déclaré. A la mi-novembre, les mineurs de Konkola Copper Mines (KCM), filiale de Vedanta Resources Plc, avaient observé une journée de grève en vue de réclam...
  • Bourses européennes: dernière séance 2008 en ordre dispersé
    Les Bourses européennes, qui sont restées ouvertes mercredi avec des séances écourtées et désertées par la plupart des investisseurs en raison des fêtes du Nouvel An, ont terminé en ordre dispersé concluant une année cauchemardesque.Les places financières de Francfort, Milan, Genève et Madrid ainsi que l'Eurostoxx 50 étaient fermées.A Paris, le CAC 40 a grappillé 0,03% à 3.217,97 points dans un volume d'échanges de 804 millions d'euros.Au total, depuis le 1er janvier 2008, le CAC 40 a chuté de 42,68%, la plus mauvaise performance de ses 20 ans d'existence, dépassant les -33,75% de l'année 2002, son précédent record à la baisse.Les volumes d'échanges sont faméliques. Ce n'est pas du tout significatif, a estimé Jean-Bernard Parenti, gérant chez SwissLife Gestion Privée.Les opérateurs attendent la mi-janvier avec les premières indications des résultats d'entreprises pour le quatrième trimestre. On verra si on assiste à des révisions à la baisse ou si (les entreprises) résistent, a-t-il expliqué.Côté valeurs, Dexia a esquissé un rebond (+9,97% à 3,20 euros) au terme d'une année qui l'a vu perdre 81,41%, la plus lourde chute du CAC.Total a perdu 0,74% à 38,91 euros. Sa perte annuelle atteint 31,53%, soit plus de 37 milliards d'euros partis en fumée.Les valeurs automobiles ont résisté mercredi, mais ont vu leurs cours fondre sur l'ensemble de l'année, malmenés par la crise qui frappe le secteur. Peugeot a pris 0,79% à 12,15 euros (-76,57% en 2008) et Renault 2,40% à 18,55 euros (-8...

Formation : conférence + atelier référencement

Formation au referencement
Formation au référencement par les spécialistes en référencement de Ranking Metrics : conférence le matin, atelier pratique l'après-midi.

Formation au referencement