Actualités Développement de logiciels > Rendre les achats en ligne plus sûrs, un vrai casse-tête















Dictionnaire en ligne  
Définitions Sigles Participez !
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 
Rechercher

Rejoignez-nous sur la page Facebook Dicodunet

Rendre les achats en ligne plus sûrs, un vrai casse-tête

 Liens sponsorisés

 Actualités

Voici une compilation des sources d'information sur ce sujet :

Rendre les achats en ligne plus sûrs, un vrai casse-tête... ()

Rendre les achats et opérations bancaires sur internet plus sûrs se révèle de plus en plus crucial et complexe alors que le commerce en ligne se banalise, offrant aux cyber-criminels de multiples occasions de voler des coordonnées bancaires à peu de frais.

E-commerce : 733 millions de dollars d'achats pendant le « cyber monday » américain... ()

Le « cyber Monday » 2007 (*), considéré comme le coup d'envoi aux États-Unis des achats de Noël en ligne, a été plus que fructueux de la courte histoire du web marchand.

commerce - Cegetel débite les achats en ligne sur la facture de l'abonné... ()

Le fournisseur d'accès à Internet vient d'adhérer au dispositif Internet Plus mis en place en juin dernier pour régler de petits achats en ligne. Six FAI le proposent ou vont le faire.

Etats-Unis: niveau record des achats en ligne pour les fêtes... ()

Les consommateurs américains ont dépensé la somme record de 733 millions de dollars sur internet lors du cyber-lundi, qui lance habituellement la saison des achats de fin d'année en ligne aux Etats-Unis, a indiqué mardi le cabinet spécialisé comScore.

Le Belge reste frileux à acheter via internet... ()

Un Belge sur trois effectue des achats en ligne mais de nombreux consommateurs hésitent toujours à acheter sur internet. Raison invoquée:  ils considèrent cette pratique peu sûre, révèle lundi une étude réalisée pour le compte de Citibank Belgium. Etonnamment, une personne sur quatre a recours au même code secret pour plusieurs cartes, ce qui simplifie la tâche d'éventuels voleurs. Selon l'étude, 37% des personnes interrogées réalisent des opérations bancaires en ligne et près d'un tiers (29%) effectue des achats sur internet à des fins privées. Pour ce faire, plus d'un acheteur sur deux (59%) utilise une carte de crédit. Le virement (28%) et le paiement après réception d'une facture (10%) sont moins prisés. La sécurité est un enjeu important: 45% des personnes qui n'ont jamais acheté sur internet, reconnaissent ne pas l'avoir fait car elles estiment que cette pratique est peu sûre. Une crainte qui ne semble pas justifiée puisque seuls 5% des acheteurs en ligne avouent avoir déjà rencontré des problèmes, le plus souvent liés à la livraison, et qu'à peine 0,6% en ont déjà eu lors du paiement. Malgré sa préoccupation pour la sécurité, un Belge sur trois conserve le code secret initial de sa carte de crédit et un sur quatre (26%) utilise le même code pour plusieurs cartes bancaires. A l'origine de cette enquête réalisée auprès de 529 personnes, Citibank Belgium rappelle certains conseils de prudence comme ne pas utiliser le même code à des fins diverses (GSM, carte de crédit, co...

'Man in the browser' : nouvelle forme de cyber-criminalité... ()

Les attaques contre les sites bancaires, visant les données personnelles des utilisateurs, sont en recrudescence, constate F-Secure, une société proposant aux particuliers et aux entreprises des protections contre les menaces qui se répandent via internet et les réseaux de téléphonie mobile. Ces attaques utilisent une nouvelle génération de codes malicieux, utilisant la technique appelée man in the browser.Alors que jusqu'ici les cyber-criminels usaient de mécanismes comme le phishing et le pharming, la technique du Man in the browser semble être de plus en plus répandue. Une fois l'ordinateur infecté par un virus de type 'trojan', le code malicieux ne se déclenche que lorsque l'internaute va sur son site de banque en ligne. Ce type de code malicieux est capable de récupérer les informations (identifiant et mot de passe) qui sont indiquées par l'internaute sur la vrai page web du site bancaire, en interceptant le code HTML dans son navigateur web. Ces données personnelles sont ensuite directement envoyées vers un site ftp ou le cyber-criminel les stocke, avant de les revendre au plus offrant sur d'autres sites web dédiés aux cyber criminels, indique F-Secure.

Sondage réalisé dans 37 pays · Le Canada au premier rang pour les services bancaires en ligne... ()

Les Canadiens sont les plus grands utilisateurs de services bancaires par Internet, révèle une étude réalisée dans 37 pays. (ARGENT)

Sondage réalisé dans 37 pays · Le Canada au premier rang pour les services bancaires en ligne... ()

Les Canadiens sont les plus grands utilisateurs de services bancaires par Internet, révèle une étude réalisée dans 37 pays. (ARGENT)

 Autres actualités


Formation au referencement
Formation au référencement par les spécialistes en référencement de Ranking Metrics : conférence le matin, atelier pratique l'après-midi.

Formation au referencement