Actualités Economie > Connaissez-vous la maladie de la langue bleue ?















Dictionnaire en ligne  
Définitions Sigles Participez !
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 
Rechercher

Rejoignez-nous sur la page Facebook Dicodunet

Connaissez-vous la maladie de la langue bleue ?

 Liens sponsorisés

 Actualités

Voici une compilation des sources d'information sur ce sujet :

Connaissez-vous la maladie de la langue bleue ?... ()

Après la grippe aviaire, la vache folle, et la fièvre aphteuse, voici la nouvelle maladie animale. Nouvelle, dans les médias seulement, car chez les spécialistes de la santé animale, on suit la maladie depuis longtemps...

L'Organisation mondiale de la santé animale identifie le vecteur de la fièvre catarrhale du mouton... ()

L'Organisation mondiale de la santé animale (OIE) a apporté la réponse à une question qui intrigue les experts vétérinaires depuis l'été dernier et l'apparition inhabituelle de cas de fièvre catarrhale du mouton (maladie de la langue bleue) aux Pays-Bas, en Belgique, en Allemagne et en France.

La maladie de la vache folle identifiable avant les symptômes... ()

Des scientifiques ont annoncé jeudi avoir découvert que des mutations génétiques se produisaient sur l'ADN des animaux atteints de la maladie de la vache folle, ce qui, selon eux, ouvre la voie à un dépistage rapide et économique de cette maladie.

Fièvre aphteuse en GB: possible cas de légionellose au laboratoire public... ()

Les autorités sanitaires britanniques ont annoncé jeudi enquêter sur un possible cas de légionnellose au sein de l'Institut de la santé animale (IAH), un laboratoire public déjà suspecté d'être impliqué dans la diffusion du virus de la fièvre aphteuse.L'Agence de protection de la santé (HPA) a ouvert une enquête sur l'apparition d'un cas de la maladie chez un employé de l'Institut, situé sur le site de Pirbrigth dans le Surrey (sud-est de l'Angleterre).Ce site regroupe l'IAH et un laboratoire de recherches privé, Merial Animal Health, et est soupçonné d'être à l'origine de la contamination au virus de la fièvre aphteuse de plusieurs élevages situés à proximité. Le premier foyer a été identifié vendredi.La maladie du légionnaire, ou légionellose, est une infection respiratoire provoquée par une bactérie particulièrement hydrophile, qui se développe dans les systèmes qui produisent de la vapeur d'eau. Elle s'épanouit notamment dans les systèmes de climatisation ou les douches mal désinfectées.

Le cheptel français touché par la maladie de la "langue bleue"... ()

Après la Belgique et les Pays-Bas, la France pourrait être à son tour confrontée à une menace d'épidémie de fièvre catarrhale, ou maladie de la langue bleue, qui touche principalement les moutons, mais peut aussi se transmettre ...

Détection de la maladie de la vache folle... ()

Une équipe de l'université du Texas décrit des expériences qui pourront donner lieu à des tests médicaux pour estimer le nombre de personnes infectées par la maladie de la vache folle. ...

Alberta · Nouveau cas de maladie de la vache folle... ()

Depuis mai 2003, 14 cas de maladie de la vache folle ont été découverts au Canada. (LCN)

GB: le niveau de légionelle 'insignifiant' à Pirbright selon le laboratoire incriminé... ()

Le niveau de présence de la légionelle au sein de l'Institut de la santé animale (IAH) à Pirbright au sud-est de l'Angleterre est insignifiant, a déclaré jeudi le laboratoire public qui est suspecté par ailleurs d'être impliqué dans la diffusion du virus de la fièvre aphteuse.Le docteur John Anderson, lisant un communiqué de la part de l'Institut de santé animale, a regretté la circulation jeudi d'informations sur un cas présumé de légionellose contracté au laboratoire, estimant que cette polémique était dommageable à la lutte contre la propagation de la fièvre aphteuse dans le sud du pays.Ce niveau est classé comme insignifiant (...) par le code de pratique de l'agence de veille sanitaire (HSE) sur le contrôle de la légionelle, a déclaré le docteur John Anderson.20 cellules souches par litre est un niveau si bas que c'est sous le seuil de détection, a-t-il insisté.L'Institut pour la santé animale ne sait pas comment cette histoire a commencé. C'est une distraction regrettable pour nos scientifiques qui travaillent 24 heures par jour pour tester des échantillons pour l'épizootie de fièvre aphteuse, a relevé le responsable.L'Agence de protection de la santé (HPA) avait ouvert une enquête sur l'apparition d'un cas de la maladie chez un employé de l'Institut, situé sur le site de Pirbrigth dans le Surrey.Ce site regroupe l'IAH et un laboratoire de recherches privé, Merial Animal Health, et est soupçonné d'être à l'origine de la contamination au virus de la fièvre aphteuse de plu...

La maladie de la vache folle proviendrait de farines de restes humains?... ()

Des universitaires britanniques ont évoqué une explication particulièrement lugubre concernant l'origine de la maladie de la vache folle. Selon eux, le bétail aurait consommé des restes humains infectés par le prion de la maladie de Creutzfeldt Jakob. En effet, durant les années 70 et 80, le Royaume-Uni a importé des carcasses animales utilisées comme engrais et complément alimentaire. Une grande ...

Fièvre aphteuse: l'épidémie officiellement éradiquée... ()

Les autorités sanitaires britanniques ont annoncé samedi que l'épidémie de fièvre aphteuse qui s'était déclarée début août en Grande-Bretagne était définitivement éradiquée et ont levé les dernières restrictions imposées sur le déplacement du bétail. Un rapport de l'Agence de veille sanitaire (HSE) avait montré vendredi que des manquements dans un laboratoire public avaient probablement été à l'origine des cas de fièvre aphteuse. L'Agence avait identifié une série de négligences survenues dans un laboratoire vieillissant de l'Institut de la santé animale (IAH) de Pirbright, dans le Surrey (sud-est de l'Angleterre), à quelques kilomètres des exploitations où était réapparue la maladie. L'apparition des cas de fièvre aphteuse le 3 août avait provoqué l'abattage de près de six cents animaux, un boycott de l'Union européenne, aujourd'hui levé, et des centaines de millions de livres de pertes pour les éleveurs. La résurgence de la maladie avait réveillé le spectre de l'épizootie de 2001, qui avait provoqué l'abattage de dix millions d'animaux et des pertes pour l'économie évaluées à huit milliards de livres environ (11,7 milliards d'euros). (GFR)

Maladie de la langue bleue: troisième cas détecté en France... ()

Le maladie de la langue bleue ou fièvre catarrhale ovine (FCO) a été décelée une troisième fois dans un troupeau de vaches dans les Ardennes (commune de Hierges), au nord-est de la France. ...

La fièvre catarrhale condamne les éleveurs-reproducteurs... ()

Ile-de-France EN recrudescence depuis le début de l'été, la fièvre catarrhale, également appelée maladie de la langue bleue est une maladie virale. « Tous les éleveurs de ruminants (vaches, moutons, chèvres) qui vendent leurs bêtes pour la reproduction sont... Publié le 11.09.07

La fièvre catarrhale condamne les éleveurs-reproducteurs... ()

Ile-de-France EN recrudescence depuis le début de l'été, la fièvre catarrhale, également appelée maladie de la langue bleue est une maladie virale. « Tous les éleveurs de ruminants (vaches, moutons, chèvres) qui vendent leurs bêtes pour la reproduction sont... Publié le 11.09.07

La maladie de la langue bleue en Suisse... ()

La maladie de la langue bleue a atteint la Suisse. Le premier cas a été diagnostiqué dans une exploitation bovine du canton de Bâle-Ville, indique dimanche l'Office vétérinaire fédéral.© TSR, 2007

 Autres actualités


Formation referencement Google
Formation au référencement par les spécialistes en référencement de Ranking Metrics : conférence le matin, atelier pratique l'après-midi.

Formation referencement Google