Actualités Sciences > Jachère : c'est fini pour un an















Dictionnaire en ligne  
Définitions Sigles Participez !
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 
Rechercher

Rejoignez-nous sur la page Facebook Dicodunet

Jachère : c'est fini pour un an

 Liens sponsorisés

 Actualités

Voici une compilation des sources d'information sur ce sujet :

Jachère : c'est fini pour un an... ()

Les ministres européens de l'Agriculture décident de supprimer, pour un an, l'obligation de gel de terres céréalières dans l'UE, pour permettre aux exploitants de répondre à l'augmentation de la demande.

L'Europe supprime la jachère pour un an face à la flambée des prix des céréales... ()

Les ministres européens de l'Agriculture ont supprimé mercredi pour un an l'obligation de gel de terres céréalières dans l'UE (mise en jachère), pour permettre aux exploitants de répondre à l'augmentation de la demande et des prix, qui se répercute dans l'alimentation.Le taux de mise en jachère obligatoire va être ainsi ramené de 10% à 0% pour les semis de l'automne de cette année et du printemps de l'année prochaine. Cette décision des ministres, qui reprend une proposition de la Commission européenne, a été prise lors d'une réunion à Bruxelles.Ce changement vise à répondre à la situation de plus en plus tendue sur le marché des céréales. Il devrait permettre d'augmenter la récolte de céréales de l'année prochaine de 10 millions de tonnes au moins, a souligné la Commission européenne dans un communiqué.La fièvre des prix sur le marché des matières premières, cantonnée d'abord au secteur de l'énergie et des minerais, s'est récemment propagée aux produits agric...

Bruxelles va supprimer la jachère en 2008... ()

Bruxelles vient de décider lundi de les supprimer, au moins pour l'année prochaine. À ce jour, 10 % des terres cultivables sont placées en jachère et subventionnées dans le cadre de la PAC, ce qui représente 1,1 million d'hectares en France et environ 3,5 millions en Europe. L'objectif est d'augmenter la production de céréales et de répondre à une demande exponentielle. La mise en jachère obligatoire a toujours été considérée comme une variable d'ajustement de la production. Créée en 1992 par la PAC, la jachère devait répondre à une logique de surproduction. Celle-ci n'est plus d'actualité. Au contraire. Les stocks de céréales sont au plus bas depuis trente ans pour le maïs et douze ans pour le blé : les cours des matières premières agricoles flambent. Le blé comme le maïs sont au plus haut depuis dix ans. En attendant, la France, la Pologne, l'Allemagne, l'Espagne et la Suède sont satisfaits de la proposition de Bruxelles, qui doit maintenant rédiger le nouveau règlement. Véritable outil de régulation de la production, la mise entre parenthèse de la jachère pourrait permettre de lâcher du lest. D'après le ministère, cette suppression de la jachère pourrait conduire à augmenter de 10 millions de tonnes la production de céréales sur 60 millions de tonnes produites en France chaque année. ...

 Autres actualités


Formation au referencement
Formation au référencement par les spécialistes en référencement de Ranking Metrics : conférence le matin, atelier pratique l'après-midi.

Formation au referencement