Actualités Sciences > Quand l'hypoglycémie vous parle...















Dictionnaire en ligne  
Définitions Sigles Participez !
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 
Rechercher

Rejoignez-nous sur la page Facebook Dicodunet

Quand l'hypoglycémie vous parle...

 Liens sponsorisés

 Actualités

Voici une compilation des sources d'information sur ce sujet :

Quand l'hypoglycémie vous parle...... ()

Comment savoir si ce dont on souffre est réellement relié à l'hypoglycémie ? Tout d'abord, l'hypoglycémie se caractérise par une insuffisance de glucose dans le sang. Bien sûr notre corps est constitué de milliers de cellules qui s'alimentent avec le glucose que nous ingéront. Lorsque le (...)

Diabète - Complications aiguës (III)... ()

HypoglycémieLes personnes qui prennent de l'insuline ou des sulfonylurées (médicaments oraux prescrits pour abaisser le taux de sucre) peuvent parfois souffrir d'hypoglycémie, qui peut aussi avoir des conséquences graves. Elle survient souvent à la suite de l'absorption d'une dose excessive d'insuline ou de sulfonylurées, mais elle peut aussi être provoquée par l'omission d'un repas, par un exercice physique intensif ou par la consommation d'alcool. Les symptômes de l'hypoglycémie sont la faim, les maux de tête, une transpiration abondante, des tremblements et des palpitations. Si le taux de sucre est très bas, la personne peut présenter de la confusion, des convulsions ou une perte de connaissance. Dès l'apparition des premiers signes d'hypoglycémie, il faut consommer des aliments qui contiennent du sucre à absorption rapide, comme un jus de fruits, une boisson gazeuse ordinaire, du sucre ou du lait. Il existe également sur le marché des pastilles de glucose qui permettent de rétablir le taux de sucre dans le sang en cas d'hypoglycémie. On conseille aux personnes qui prennent de l'insuline ou des sulfonylurées de toujours apporter avec elles une collation qui contient du sucre à absorption rapide afin de faire face à une éventuelle hypoglycémie. S'il y a perte de conscience, il faut immédiatement conduire la personne à l'hôpital.

Insulinome : quels progrès en 20 ans ?... ()

La triade de Whipple associant symptômes ou signes d'hypoglycémie, constatation concomitante d'une glycémie basse et résolution de l'épisode après resucrage est essentielle pour poser le diagnostic d'hypoglycémie. En l'absence...

La démence liée à l'hypoglycémie... ()

Le risque accru de démence chez les diabétiques dépend presque entièrement des crises d'hypoglycémie. Le diabète bien contrôlé ne pose donc pas problème.

L'hypoglycémie est moins bien identifiée par le patient diabétique âgé... ()

Les patients âgés diabétiques de type 2 sont particulièrement exposés au risque d'hypoglycémie sévère. Des études expérimentales menées chez des sujets sains ont montré que l'identification des hypoglycémies devenait...

Diabète de l'enfant : les fonctions cognitives ne sont pas altérées par les crises d'hypoglycémie sévère... ()

La survenue d'une hypoglycémie sévère (manque de sucre dans le sang) ou d'un coma chez des enfants atteints d'un diabète de type 1 (insulino-dépendant) ne provoque pas d'altération des capacités mentales ou comportementales, selon une étude australienne parue dans le « Journal of Pediatrics ».

Nouvelles données sur les conséquences de l'hypoglycémie chez les nouveau-nés... ()

L'hypoglycémie peut agresser le cerveau du nouveau-né (NN), surtout ses lobes occipitaux, et entraîner des troubles neuro-développementaux. Une série de cas, colligée au centre périnatal du complexe hospitalier de Hammersmith...

Danger de l'hypoglycémie au volant : le message passe mal !... ()

De récentes études ont mis en évidence le risque accru d'accidents de la voie publique impliquant des patients atteints de diabète en cas d'hypoglycémie au volant. Les patients sont-ils conscients de ce danger ? Dans cette...

Diabète de type 1 : l'hypoglycémie sévère répétée affecte la mémoire spatiale des enfants... ()

Des épisodes d'hypoglycémie sévère répétés au cours de l'enfance, et en particulier avant 5 ans, réduisent les performances de mémoire spatiale, selon une étude américaine dont les résultats sont présentés dans la revue « Diabetes Care ».

Un mètre libre de glucose de sang a pu être un sauveteur... ()

Si vous avez été récemment diagnostiqués avec le type I ou le type diabète d'II, une des premières considérations gardera la maladie sous la commande. Votre médecin peut recommander l'individu-essai régulier de votre sang avec l'aide d'un mètre de glucose de sang. Si oui, ce n'est rien à craindre. C'est aujourd'hui possible pour obtenir un mètre libre de glucose de sang d'un certain nombre de compagnies.Combien de fois devriez-vous examiner votre niveau de glucose de sang ? Encore, votre médecin vous conseillera pour votre situation spécifique. Cependant, voici quelques orientations :1. Si vous injectez déjà l'insuline pour votre diabète, si le type I ou le type II, vous devrait examiner votre sang à l'aide d'un multimètre de glucose avant chaque repas et encore avant d'aller au lit la nuit. Un tel essai fréquent est essentiel parce que les niveaux de glucose de sang peuvent être erratiques.2. Si vous avez le type diabète d'II et commandez actuelleme...

Apparition post-prandiale du glucose dans la circulation et insulinémie : des résultats inattendus dans le diabète de ty... ()

La concentration plasmatique de glucose est déterminée par la production endogène de glucose, la consommation splanchnique et périphérique et le passage post-prandial du glucose exogène dans la circulation. Il a été montré que...

Diabète : l'auto surveillance de la glycémie... ()

La glycémie peut être mesurée par le diabétique lui-même à l'aide d'un appareil à partir d'une goutte de sang prélevée à l'extrémité du doigt. Les mesures se réalisent avant et après les principaux repas et en cas de malaise. Le plus souvent, les valeurs normales visées pour un diabète équilibré sont les suivantes :Avant les repas : entre 0,80 et 1,20g/l.Après les repas : entre 1,40 et 1,60g/l.Rappelons que le diabète est défini par une glycémie à jeun supérieure ou égale à 1,26g/l.En savoir plus sur l'hypoglycémie...En dessous de 0,60g/l c'est l'hypoglycémie (transpiration, tremblements, palpitations, faim, fatigue, troubles du comportement, maux de tête). Il faut alors la faire remonter en mangeant du sucre ou éventuellement une petite collation (pain, fromage, fruits). En cas de coma, l'entourage doit faire une injection de glucagon. La cause est généralement un excès d'insuline dû à une activité physique sans diminution préalable des doses d'insuline, un repas sauté, certains médicaments (aspirine, anti-inflammatoires), la prise d'alcool, etc.

DIABETE EXPLICATIONS... ()

Notre organisme a besoin d'énergie pour fonctionner.La source d'énergie est représentée par les aliments,en particulier par les hydrates de carbone, c'est à dire les glucides.Pour brûler ces glucides, l'organisme a besoin d'une hormone appelée INSULINE , sécrétée par des cellules spéciales du pancréas que sont les îlots de Langerhans.Cette hormone permet aux glucides et en particulier au glucose de pénétrer à l'intérieur des cellules ( les cellules musculaires par exemple) .Le premier stade du diabète est l'INSULINORESISTANCE , qui passe totalement inaperçue du malade, car elle ne provoque aucun symptôme (cela peut durer de nombreuses années) .L'insuline ne permet plus au glucose de pénétrer dans la cellule, c'est ce que l'on appelle l'insulinorésistance.Cela est dû à un facteur génétique, mais également à des facteurs environnementaux comme par exemple l'obésité.La surcharge adipeuse abdominale et des viscères semble responsable de cette insulinorésistance car une grande quantité d'acides gras libres provenant de cette graisse abdominale entre en compétition avec le glucose au niveau de la cellule musculaire (mais également hépatique) . Le glucose est moins utilisé pour le catabolisme (voir METABOLISME ), il en résulte une résistance à l'action de l'insuline qui provoque une hyperinsulinémie de compensation.(Voir HYPERINSULINISME ) .Le taux sanguin du glucose augmente donc, on dit que la GLYCEMIE s'éleve.Le pancréas essaye de compenser cela en sécrétant davantage d'insuline....

Tuiles au glucose... ()

Les tuiles sont très utiles pour apporter la touche finale dans la décoration des plats. Cette recette de tuiles au glucose fera partie d'un index récapitulatif de recettes de tuiles qui sera bientôt sur le blog. Ingrédients: Sirop de glucose et [...]

Diabète Mellitus - définition, causes, symptômes et traitement... ()

Le diabète peut être provoqué par trop peu d'insuline (une hormone produite par le pancréas pour commander le sucre de sang), résistance à l'insuline, ou toutes les deux. Le diabète est un état chronique. Le DM montre la variation géographique large de l'incidence et le mellitus de diabète de prédominance (DM) est un désordre métabolique chronique provoqué par une insuffisance absolue ou relative d'insuline, une hormone anabolique. Le mellitus de diabète est défini comme glucose de jeûne de sang de 126 milligrammes par deciliter (mg/dl) ou davantage. Il y a deux formes de base de diabète. Le diabète de type 1 mellitus-formerly connu sous le nom de diabète insuline-dépendant (IDDM), diabète d'enfance ou également connu sous le nom de diabète juvénile, est caractérisé par la perte des bêtas cellules insuline-productrices des îlots de Langerhans du pancréas menant à une insuffisance d'insuline. Il convient noter qu'il n'y a aucune mesure préventive connue qui peut être prise contre le dia...

 Autres actualités


Formation referencement Google
Formation au référencement par les spécialistes en référencement de Ranking Metrics : conférence le matin, atelier pratique l'après-midi.

Formation referencement Google