Actualités Sciences > Cancer de la prostate : une surveillance active suffit parfois















Dictionnaire en ligne  
Définitions Sigles Participez !
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 
Rechercher

Rejoignez-nous sur la page Facebook Dicodunet

Cancer de la prostate : une surveillance active suffit parfois

 Liens sponsorisés

 Actualités

Voici une compilation des sources d'information sur ce sujet :

Cancer de la prostate : une surveillance active suffit parfois... ()

Un essai européen a récemment montré que le dépistage permettait une réduction de 20 % de la mortalité par cancer de la prostate dans un groupe de patients...

Faut-il poursuivre le dépistage massif du cancer de la prostate ?... ()

D'après l'Office parlementaire d'évaluation des politiques de santé (Opeps), la généralisation du dépistage du cancer de la prostate permettrait de diminuer de 20% la mortalité d'une maladie qui affecte chaque année 150 000 personnes.

Faut-il poursuivre le dépistage massif du cancer de la prostate ?... ()

D'après l'Office parlementaire d'évaluation des politiques de santé (Opeps), la généralisation du dépistage du cancer de la prostate permettrait de diminuer de 20% la mortalité d'une maladie qui affecte chaque année 150 000 personnes.

Dépistage du cancer de la prostate : Jim rouvre le débat... ()

Ces dernières semaines, nous avons réalisé sur Jim un sondage sur les campagnes nationales de dépistage du cancer de la prostate. A la question « Etes vous favorable à des campagnes nationales de dépistage du cancer de la prostate...

Dépistage de masse du cancer de la prostate : l'Asie aussi... ()

Le dépistage du cancer de la prostate (KP) par le dosage de l'antigène spécifique de la prostate (PSA) est très répandu, encore que d'une « rentabilité » contestée, dans les pays occidentaux. Il aurait comme avantage de...

Effets favorables sur la survie du dépistage du cancer de la prostate : une histoire de nez de chameau ?... ()

Le dépistage du cancer de la prostate (KP) par le dosage de l'antigène spécifique de la prostate (PSA) s'est très largement répandu depuis 25 ans avec pour conséquences la découverte de lésions de plus en plus petites, mais...

Cancer de la prostate avant 50 ans : même prévalence qu'après mais moins de dépistage !... ()

Le cancer de la prostate (KP) est le cancer de l'homme le plus fréquent dans de nombreux pays et son dépistage s'est répandu chez les sujets de plus de 50 ans (aux Etats-Unis par exemple, environ 60 % des hommes de plus de 50...

Santé > Cancer de la prostate : vers un dépistage organisé... ()

Une étude européenne confirme ce que les spécialistes supposaient déjà : un dépistage régulier permet de réduire d'environ 30 % la mortalité liée au cancer de la prostate. D'où le thème de la campagne de communication 2009 : Le droit de savoir. Dossier

Une nouvelle « arme » biologique permet de détruire le cancer de la prostate... ()

Le cancer de la prostate est un cancer très fréquent de l’homme de plus de 50 ans. Les patients atteints ont en moyenne 70 ans. Il tue 10 000 personnes par an en France. C’est le second cancer le plus mortel après le cancer des poumons. C’est souvent un cancer influencé par les androgènes (hormones [...]

Santé - Cancer de la prostate : le dépistage réduit la mortalité de 20% ! par Destination Santé [del.icio.us]... ()

« Cette étude montre qu'il existe une différence de mortalité spécifique de 20% entre le bras systématiquement dépisté et l'autre », annonce avec enthousiasme le Pr Pascal Rischmann, Président de l'Association française d'Urologie (AFU), qui a participé au volet français de l'étude. « C'est très important, car cela fait des années que nous nous demandons si un dépistage bien organisé du cancer de la prostate serait susceptible de réduire la mortalité . » La réponse aujourd'hui, est on ne peut plus claire !

Comment les patients traités pour un cancer de prostate jugent leur qualité de vie... ()

Alors que n?est pas encore tranchée la question de l'intérêt du dépistage systématique du cancer de la prostate par dosage du PSA, une étude vient apporter un éclairage intéressant sur les effets secondaires des traitements...

Cancer de la prostate : dépister ou ne pas dépister, that is the question !... ()

Le dosage des PSA (Prostate-Specific-Antigen) a été mis au point en 1988. Depuis cette date cet examen a été de plus en plus souvent utilisé dans le monde pour le dépistage du cancer de la prostate (KP) chez les hommes de plus...

Trop de dépistages du cancer de la prostate... ()

Les médecins généralistes et les urologues conseillent trop souvent à leurs patients le dépistage du cancer de la prostate malgré le fait que son utilité soit très controversée. C'est ce que révèle mardi une enquête menée par l'association de défense[...]

Un peu d'exercice contre le cancer de la prostate... ()

Si vous êtes un homme, la possible apparition d'un cancer de la prostate doit vous préoccuper. Il est intéressant alors de savoir qu'une étude récente recommande aux patients atteints par ce cancer de pratiquer au moins 15 minutes d'exercice physique quotidiennement. Cela réduit en effet le risque de mortalité. Sur 2686 patients testés, ceux qui étaient volontaires pour réaliser au moins une de ...

Des experts remettent en cause le dépistage du cancer de la prostate... ()

Un groupe d'experts américains recommande de ne plus procéder à des tests de routine pour détecter un cancer de la prostate chez les hommes âgés d'au moins 75 ans.

 Autres actualités


Formation au referencement
Formation au référencement par les spécialistes en référencement de Ranking Metrics : conférence le matin, atelier pratique l'après-midi.

Formation au referencement